Agression sexuelle par 3 policiers à Modave: procès le 19 juin 2020

Lien permanent

Le 5 juin 2018 à Modave, D. invite une de ses voisines à le rejoindre sur sa terrasse. La dame est surprise de voir trois autres personnes avec lui mais accepte de boire deux verres de vin blanc. Puis, c’est le trou noir.
Deux des hommes auraient alors traîné la dame à son domicile où, par la fenêtre du salon, des voisins disent l’avoir aperçue couchée sur le divan, le pantalon abaissé et la culotte à demi retirée. Elle est maintenue par un des deux hommes tandis que l’autre tient son sexe à quelques centimètres de son visage.
Après des bousculades, la police descend sur place et constate que les personnes impliquées sont… des collègues.
Un dossier délicat
Le 8 octobre dernier, la chambre du conseil de Huy a décidé de renvoyer les prévenus devant le tribunal correctionnel. Lors de l’instruction d’audience vendredi, les conseils des prévenus et de la partie civile ont sollicité une remise ultérieure pour leur permettre d’adresser leurs observations, conclusions et donc composer un dossier complet. Le tribunal correctionnel de Huy a remis l’analyse du dossier au 19 juin prochain.
Les deux policiers qui ont ramené la Modavienne chez elle devront répondre d’attentat à la pudeur, d’outrage public aux mœurs, de s’être abstenu de venir en aide à une personne exposée à un péril grave et enfin d’avoir observé ou fait observer une personne sans son consentement alors qu’elle était dénudée. Concernant les deux autres, seule la 4e prévention leur est reprochée.
« Rien à me reprocher »
D., hôte de la soirée, attend impatiemment l’audience et souhaite que toute la lumière soit faite quant aux faits : « Je suis serein car je n’ai rien à me reprocher. J’ai demandé à deux personnes assermentées de ramener une personne qui habite à proximité de chez moi. C’est regrettable d’en arriver à cette situation parce que l’on n’assume pas… ».
Du côté de la partie civile, Me Gilissen espère également des éclaircissements : « C’est un dossier délicat qui nécessitera une grande attention de la part de la justice. Il y a des éléments troublants dans les déclarations des prévenus et il sera intéressant de les entendre à ce sujet ». Audience le 19 juin.

 

Par M.GI.

Source

Les commentaires sont fermés.