Suite au décès d’un enfant, les autorités belges et françaises appellent à la prudence

Lien permanent

Après le décès d’un enfant, autorités belges et françaises mettent en garde contre les perles d’eau.

Utilisées en décoration florale et présentes dans des jouets, leur ingestion est très dangereuse.


Les autorités françaises appellent à la vigilance après le décès d’un enfant faisant suite à l’ingestion de billes d’hydrogel.

Ces dernières sont plus connues sous le nom de « perles d’eau ».

Elles sont utilisées comme éléments de décoration dans des vases et des jardinières.


« Composées d’hydrogel, une matière qui se gonfle au contact de l’eau, les perles d’eau absorbent jusqu’à 400 fois leur poids. Elles restituent ensuite progressivement leur contenu aux plantes.

Mais leur petite taille et leurs couleurs vives leur confèrent une attractivité certaine auprès des enfants, qui peuvent les confondre avec des bonbons », détaille les autorités françaises. « Ces perles présentent un risque d’étouffement pour les plus jeunes.

Elles peuvent également provoquer une occlusion intestinale : une fois ingérées, elles risquent d’augmenter considérablement de volume quelques heures après… et devenir mortelles en l’absence de prise en charge médicale ».


Invisible sur une radio


En Belgique, le Centre Antipoisons a reçu l’an dernier 29 appels qui concernaient 29 victimes, dont 27 enfants.

« 18 appels étaient pour des perles d’eau décoratives dans le jardin et la maison, 11 appels pour des perles d’eau avec une application jouet. Outre une obstruction grave et douloureuse, l’ingestion de ces billes peut induire des fissures dans les intestins qui peuvent entraîner, par exemple, une péritonite.

Un autre problème est que, sur une radiographie, on ne peut déterminer le problème qu’à partir du moment où il y a une obstruction parce que la perle d’eau elle-même n’est pas visible. Bref, avaler une perle d’eau peut être très dangereux, surtout si les enfants en avalent plusieurs », nous confie Patrick De Cock, porte-parole du centre Antipoisons.


Après un tel incident, comment réagir ?


« Il est préférable d’appeler le Centre Antipoisons immédiatement. Si vous savez qu’une perle d’eau a été avalée, vous pouvez faire un auto-test : mettez une perle dans un verre d’eau et voyez quelle taille elle atteint. Si elle ne grandit pas beaucoup, vous pouvez l’extraire naturellement du corps avec un laxatif. Sinon, vous devez aller à l’hôpital pour le faire enlever chirurgicalement. Et ce dès que possible », souligne-t-il.


Pour éviter tout accident et garder ces billes hors de portée des enfants. « Vous pouvez sceller le vase, notamment avec du film plastique. En ce qui concerne les jouets contenant des perles d’eau, rappelez à votre petit de ne pas les mettre en bouche et surveillez-le », conclut Patrick De Cock.
Par Alison Verlaet

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel