Près de 60 éoliennes à Huy-Waremme, Nandrin 0

Lien permanent

Les éoliennes se multiplient à un rythme effréné. Pour y voir plus clair, voici le nombre d’éoliennes par commune à Huy-Waremme. Certaines localités en ont beaucoup. D’autres n’en ont aucune. Bilan et perspectives.


Les éoliennes poussent comme des champignons selon certains… Ou comme des mauvaises herbes selon d’autres ! Mais il est parfois difficile d’avoir une idée objective du nombre d’éoliennes dans notre arrondissement. Nous avons donc décidé de faire le point pour connaître le nombre exact d’éoliennes par commune à Huy-Waremme.


Selon nos calculs et les chiffres donnés par les bourgmestres et leurs administrations, il y a actuellement 58 éoliennes dressées dans notre arrondissement. Un chiffre qui n’est pas insignifiant. Il y aurait en effet plus de 300 éoliennes en Wallonie. Les mâts de Huy-Waremme représentent donc une belle part du total wallon.


Selon nos calculs sur base des documents du SPW, les éoliennes de notre arrondissement représenteraient une puissance nette développable de 183,7595 MW. « Cela correspond à une consommation d’environ 100.000 ménages », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie et professeur à l’ULiège. Mais face aux 3.000 MW de la centrale nucléaire de Tihange, les performances de nos moulins semblent bien faibles…


Communes sans éoliennes


Toutefois, derrière ce total se trouve une réalité véritablement fragmentée. Les éoliennes sont en effet réparties de manière inégale sur notre territoire. Ainsi, de nombreuses communes ne possèdent aucune éolienne. C’est notamment le cas d’Oreye, de Braives, de Burdinne, de Remicourt, de Fexhe-le-Haut-Clocher, de Faimes de St-Georges…


La proximité avec l’aéroport de Bierset ou une zone militaire empêche beaucoup de communes d’installer des mâts. « Avec le survol des avions et le couloir militaire, nous ne pouvons pas avoir d’éoliennes et on le regrette amèrement », explique ainsi le bourgmestre de Saint-Georges, Francis Dejon.


Parfois, il s’agit surtout d’une question de localisation. Ainsi, il n’y a aucune éolienne à Marchin. « Il n’y a pas non plus de lieu réellement identifié comme intéressant sur les cartes des vents », précise Éric Lomba, bourgmestre de Marchin.


D’autres communes abritent cependant de véritables « parcs éoliens ». 17 éoliennes sont situées sur le territoire de Villers-le-Bouillet. Sur la commune de Hannut, on retrouve 11 mâts. Sur Berloz, on peut en compter 6.


Projets complexes


De nombreux projets sont encore en cours dans notre région. Mais il est extrêmement difficile de faire une cartographie détaillée des projets éoliens. Les procédures sont en effet très longues et semées de multiples recours qui peuvent faire capoter tout le projet…


On peut donc voir des projets du côté de Tinlot, de Wanze, de Wasseiges… Chaque commune a ainsi sa stratégie et ses propres perspectives. Par exemple, Thomas Courtois, bourgmestre de Wasseiges, aborde les différents projets sous l’angle de la raison : « Je n’ai pas dit qu’on veut absolument en avoir. Mais je préfère qu’elles soient chez moi plutôt que juste à la frontière ».


Certaines communes sont également critiques face à ces projets. Le bourgmestre de Burdinne, Frédéric Bertrand, voudrait notamment un véritable plan global : « On n’est pas du tout contre l’éolien, mais il faut une réflexion globale sur l’installation des éoliennes ».


Par Romain Masquelier

 

Source

 

eolienne.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel