Les Deux Ours, établiront enfin leur tanière mi-février à Vierset-Barse

Lien permanent

Pendant 6 ans, Fred Macquet a organisé des concerts et des spectacles itinérants dans nos régions. Après avoir joué à Nandrin, Anthisnes, Fraiture ou encore Tinlot, « Les Deux Ours » établiront enfin leur tanière mi-février à Vierset-Barse, dans l’ancien café « La Grande Chope ».


Comment est née l’aventure « Les deux ours » ?


Je baigne depuis toujours dans un environnement musical. Mon papa était un musicien classique, chef de chœur et facteur d’orgue.

Nous recevions chez nous des artistes internationaux dans un esprit bon enfant et convivial. Après avoir été graphiste, programmateur, chanteur, coach artistique et même bûcheron, j’ai eu envie d’organiser de grands concerts, dans des petits repères. En créant, « Les deux ours », j’ai souhaité pérenniser cette approche très humaine, cette proximité avec les artistes, insufflée par mon père.

Pour la petite anecdote, je suis ces deux ours. J’ai un petit côté schizophrène : je possède la force tranquille de l’ours, je suis très posé et calme, mais il ne faut pas me chercher, je fais ce qui me plaît et je n’ai pas de retenue.

Depuis, le lancement des « Deux Ours », il y a six ans, j’ai organisé plus de 360 événements dans des endroits insolites : salle de fêtes, buvette de football, forêt et même mon salon. C’était incroyable, mais je suis heureux d’avoir enfin ma tanière.


Dès la mi-février, le public pourra découvrir l’antre des « Deux ours ».

Comment se déclinera-t-elle ?


Ce sera un lieu très oursien, avec une ambiance lounge et un décor vintage : vieux tapis, tabourets, chaises, fauteuils…

J’ai demandé aux habitants de la région de m’envoyer des photos d’époque de la salle, du village, de mariages, d’anniversaires… Ce sera un club cosy, un café de village.

J’aimerais que ce soit un lieu de vie convivial et paisible, dans lequel les habitants auront bon de s’y retrouver et passeront un agréable moment, sans prise de tête, en écoutant des styles de musique variés : jazz, blues, folk, mais pourquoi pas aussi de l’électro à la manière oursienne.

Nous aurons également une partie « Pub » dans laquelle nous proposerons de petites restaurations. Les habitants pourront venir boire et manger, des produits issus du circuit-court, tels que de la bière de micro-brasseries, des plateaux de fromages et des potages de légumes de producteurs locaux.

Dans un premier temps, nous ouvrirons du jeudi au dimanche. Nous ouvrirons peut-être plus régulièrement dans quelques années, nous nous adapterons à la population, il faut que tout le monde soit heureux.


Avez-vous prévu d’organiser d’autres sortes d’événements que des concerts ?


Nous organiserons des événements de tous azimuts, mais l’ensemble restera très cohérent. En plus des concerts, nous continuerons de programmer nos « vinyles jams » pour les passionnés de musique qui souhaitent se rassembler pour écouter des vinyles.

Je projette également de proposer du stand-up, des spectacles pour les enfants, des thés dansant pour les seniors… Je souhaite produire de la culture pour tous.

Je veux offrir à chacun la possibilité de s’évader, le temps d’un instant, d’un quotidien parfois très dur. Des artistes pourront également venir exposer leur art : peintures, photographies installations…

Ce sera un petit lieu de diffusion de création et une plaine de jeux pour les grands enfants.


Que peut-on vous souhaiter pour l’année 2020 ?

Des plaisirs simples : être heureux, en bonne santé, épanoui, libre…

Et bien sûr que cette nouvelle page des « Deux Ours » plaise et perdure. Je me suis donné pour mission de distiller des moments de bonheur, de rendre heureux le public et de lui donner le sourire.

 

Ses trois coups de coeur 2019


Le film Joker de Todd Phillips. Ce film éveille les consciences et montre que nous n’accordons pas suffisamment de considération aux autres. On découvre le parcours qui a mené le Joker jusqu’à la folie, la révolte et le chaos. On réalise que s’il avait été écouté, tout cela aurait peut-être pu être évité.

 

Jeromino.Ce chanteur est un régional de l’étape, un beau produit wallon qui possède une belle maturité dans sa musique. J’ai assisté à son dernier concert à Marchin et l’ai d’ailleurs moi-même déjà programmé. Honnêtement, il n’a rien à envier à personne et pourrait se produire partout. C’est un vrai show-man !

 

Arno. Ce chanteur est un pur produit belge. Il représente un peu l’éternelle jeunesse. À 70 ans, il n’a plus rien à prouver à personne, ne se la raconte pas et peut parler de tout ce qu’il veut dans ses textes. Je l’ai vu en concert et je peux vous assurer qu’il possède une vraie présence scénique.

 

Son année 2019


Les nouvelles bières de la brasserie Minne. Catherine et Philippe Minne, deux passionnés, sont allés au bout de leur rêve en reprenant la « Brasserie Bastogne ». Leur micro-brasserie a vu plusieurs de ses bières être médaillées, c’est génial ! Il est possible qu’ils brassent la future bière « Les deux ours »…

 

Les marches pour le climat. La mobilisation des jeunes me touche, je ne suis pas certain qu’au même âge j’aurais pris conscience des enjeux climatiques. C’est un beau mouvement citoyen. Les politiciens ne sont pas assez à l’écoute de la population. Notre pays aurait bien besoin d’un renouveau politique.

 

Le W Festival. Ce festival flamand, met à l‘affiche des stars internationales, principalement issues des années 80, qui font la part belle aux nouveaux artistes. L’ambiance est bon enfant, sans pression, avec de la bonne musique new wave et du rock alternatif. C’est un moment hors du temps, convivial et de partage.

Par Fiona Sorce 

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel