Des plaintes sur Facebook, pas à la police pour les pétards de Nouvel An

Lien permanent

Entre Facebook et les rapports de la police, le contraste est frappant.

Alors que le réseau social regorge de récriminations concernant des animaux paniqués ou en fuite suite aux feux d’artifice du Nouvel An, les polices de notre zone (sauf celle du Condroz, injoignable ce jeudi) n’ont enregistré aucune plainte en bonne et due forme.


Pour certaines zones de police comme Huy, il n’y a pas d’arrêté qui proscrit formellement le fait de tirer des fusées, donc pas de base pour intervenir. Mais d’autres, comme Hesbaye, l’interdisent à la fois sur la voie publique et dans les propriétés privées, sauf autorisation écrite conditionnelle du bourgmestre.

De quoi punir aux quatre coins de la zone, s’il le fallait...

Mais en Hesbaye, un seul coup de téléphone de personne incommodée a été passé, à Remicourt.

Comme il n’y en a pas eu d’autres au même endroit, la police n’est pas intervenue. Et la double patrouille de garde la nuit du réveillon n’a pas été interpellée à ce sujet non plus, nous informe-t-on à la zone de police de Hesbaye. Bref, aucun p.-v. n’a été rédigé.


Du sens ?


De l’aveu du chef de zone, André Jamers, impossible de poster un policier dans chaque rue pour faire respecter la réglementation.


Interdire les feux d’artifice et les pétards a-t-il encore du sens si son application est irréalisable ?

« Oui, la sanction potentielle a sûrement freiné certaines personnes.

Et cela nous donne une base pour intervenir », répond-il. Pour autant que les riverains portent réellement plainte...

Par A.G.

Source

Commentaires

  • De toutes façon çà sert a quoi de porter plainte çà n'aboutira de toutes façon a RIEN,que du temps perdu

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel