La Ville de Liège proposait que l’action des pompiers se déroule à l’école d’Hôtellerie mais le délai est trop court

Lien permanent

Pas de distribution de nourriture aux SDF

Pas de distribution solidaire sur l’espace public à Liège et finalement pas de distribution non plus à l’école d’Hôtellerie de la Ville de Liège. Le délai est trop court pour les pompiers.
Les pompiers de Liège ont le cœur sur la main. Ils voulaient encore le prouver ce jour de réveillon de la Saint-Sylvestre en distribuant de la soupe et des pains saucisses aux SDF ce mardi midi sur la place Saint-Lambert à Liège.
Mais ils se sont heurtés au règlement communal. Le Collège s’est réuni ce vendredi et a diffusé le communiqué suivant : « Conformément à ce qui a été annoncé par le Bourgmestre, le Collège confirme sa position de ne pas autoriser la distribution de nourriture sur l’espace public et propose aux pompiers la mise à disposition de l’École d’hôtellerie ce 31 décembre pour leur action de solidarité.
Le Collège tient à saluer la générosité de l’initiative et précise que l’École d’hôtellerie dispose de toutes les commodités sanitaires pour réaliser cette action dans des conditions respectueuses de la dignité des personnes. La Ville de Liège n’interdit pas la distribution de nourriture aux plus démunis mais souhaite que cela se fasse dans de bonnes conditions pour les personnes fragilisées.
Le Collège espère que cette proposition trouvera écho auprès du Peloton de pompiers concernés et des nombreux citoyens pour qui Liège est une ville solidaire et généreuse.
Devant la polémique suscitée, le Collège rappelle également que la réponse a été communiquée aux organisateurs il y a près de deux mois en leur proposant de les mettre en contact avec le tissu associatif.
Offre restée sans réponse à ce jour. Le Collège souhaite également réexpliquer que la philosophie des autorités communales en matière de cohésion sociale s’inscrit dans une série de principes à respecter, tels que : le respect et la dignité de la personne ; l’absence de stigmatisation des personnes en situation de détresse ; l’accueil respectueux dans un lieu présentant toutes les commodités ; la convivialité et l’échange entre personnes.
De plus, au-delà de l’aide de première ligne, l’objectif final de cette politique, est de permettre aux personnes de bénéficier d’un parcours d’intégration qui permette la prise en charge, la récupération des droits sociaux, le règlement de certaines difficultés administratives et ce, afin de favoriser la responsabilité du bénéficiaire. »
« J’ai découvert ce dossier ce jeudi matin et 24 heures plus tard, le Collège a trouvé une solution en proposant les locaux chauffés de l’école d’Hôtellerie de la Ville, en Hors-Château, à 100 mètres à peine du centre de la Ville », précise le bourgmestre de la Ville de Liège, Willy Demeyer.
Le peloton de garde des pompiers de Liège a été informé de cette solution de dernière minute.
« Nous avions prévu d’aider 300 personnes, ce qui nécessitait toute une logistique avec également des partenaires qui nous aidaient pour la nourriture. Les recontacter en cette période de fêtes est impossible. Rien ne s’organisera, faute de temps », regrette le responsable du peloton de garde des pompiers.
Par MARC GéRARDY

 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel