Attention pour nos chiens, le chocolat est un poison potentiellement mortel

Lien permanent

L’être humain est psychologiquement configuré pour nourrir ceux qu’il aime. Ses animaux, par exemple. Et la tentation est grande, en période de fête, de partager ce chocolat qui est partout avec son copain le chien. Pourtant, s’il est une friandise à mettre hors de la portée des chiens, c’est bien le chocolat ! Pour eux, c’est purement et simplement du... poison. Oui, le chocolat peut tuer un chien !
Une donnée que l’on n’ignore pas au Centre Antipoisons. En 2018, le Centre avait reçu 185 appels concernant 197 chiens ayant absorbé du chocolat. En 2019, nous en sommes déjà à 228 appels concernant 237 chiens. Alors que la période de fêtes n’a même pas encore vraiment commencé !
La faute au cacao
La substance que les chiens ne supportent pas dans le chocolat se nomme théobromine. Elle est présente dans les cosses de cacao ce qui explique que tous les chocolats ne présentent pas la même toxicité pour le chien. Il faut 20 mg de théobromine par kilo de poids vif pour rendre un chien malade. Un chien de 20 kilos devrait réussir à voler 45 kg de chocolat blanc et à l’avaler pour se rendre malade. Si l’on parle de chocolat noir, il suffit, pour le même chien, de 46 g ! Et s’il arrive à se procurer des fèves de cacao, 8 petits grammes lui causeront de sérieux ennuis. Impossible ? Pas vraiment ! Les cosses de cacao sont parfois employées comme paillage au jardin. Ne laissez pas votre chiot jouer avec, il risque sa vie.
S’il est inutile de paniquer parce que votre chien vient de vous piquer votre boîte de Nutella B-ready, il y a lieu de contacter votre vétérinaire quand un chien absorbe plus de 2 g de chocolat noir ou plus de 10 g de chocolat au lait par kg de poids corporel. Les premiers symptômes apparaissent après 2 à 4 h. L’animal est agité, vomit, a de la diarrhée. Il urine souvent, son cœur bat plus vite et il peut avoir de la fièvre. Quelques heures plus tard, des troubles cardiaques et des convulsions peuvent survenir.
Malheureusement, il n’y a pas d’antidote. Si l’intoxication date de moins de 2h, le vétérinaire pourra faire vomir l’animal. Sinon, il devra se contenter de traiter les symptômes en espérant éviter le pire...
Par CMath

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel