Les élèves de 6e primaire de l’école Saint-Martin Nandrin ont reçu la visite de l’écrivaine Sonia Coudert

Lien permanent
Ce vendredi matin, l’écrivaine, originaire de Tinlot, Sonia Coudert, alias S.A. William, est allée à la rencontre des élèves de l’école Saint-Martin, à Nandrin. Le but ? Faire connaitre son métier aux enfants et leur donner l’envie d’écrire. La visite a fait naître des vocations.
 
« Comment est-ce que vous avez commencé votre carrière ? », « Est-ce que vous avez déjà jeté un livre à la poubelle ? », « C’est quoi la partie la plus difficile pour écrire un roman ? », … Les élèves de 6e primaire des classes de Madame Cathy et Monsieur Paul, à l’école Saint-Martin de Nandrin, font preuve d’une curiosité intarissable face à Sonia Coudert, une autrice ramelotoise de 29 ans. Sexologue le jour et écrivaine la nuit, S.A. William (son pseudonyme) met un point un point d’honneur à venir partager sa passion dans les classes. « J’adore ça. Je donne des idées aux enfants et ça les rassure. Je n’étais pas forte à l’école, surtout en orthographe, et ça m’a bloqué. Je veux leur donner l’envie d’écrire. Ça me permet aussi de faire connaître mes romans. »
Les enfants choisissent un roman de Sonia Coudert comme point de départ.


Après avoir présenté le fonctionnement de la chaîne du livre aux élèves, Sonia Coudert a mis 4 de ses romans à disposition des enfants. Chacun a été invité à rédiger sa propre fanfiction, avec comme point de départ le monde imaginé dans les romans. « Ceux qui ont plus de difficultés avec l’écriture ont pu s’exprimer par le dessin. Je lis ce qu’ils écrivent et je les complimente sur leurs points forts. On a commencé il y a 30 minutes et certains ont déjà écrit 2 pages. »

C’est le cas de Maël, 11 ans, qui rêve d’une carrière dans la littérature. « Mon personnage est en train de rêver, explique l’écrivain en herbe. S’il meurt dans son rêve, il meurt dans la réalité. Il est sur un bateau et un monstre marin vient faire des trous dans la coque. » Pour démarrer son texte, Maël s’est inspiré de l’univers fantastique du livre « Les chasseurs d’âme », premier roman de Sonia Coudert. Il a réutilisé les personnages, avant de s’approprier l’histoire. « J’écris souvent, explique-t-il. J’ai un cahier chez moi où j’écris des petites histoires. Je m’inspire parfois de mon quotidien. Une fois, j’étais aux Scouts et on a vu quelqu’un racketter une personne plus jeune que lui, j’en ai fait une histoire. J’aimerais être écrivain ou boulanger plus tard. » La visite de Sonia semble avoir fait naître une vocation.
 

Gaston a joué le jeu. «
Pourquoi ne pas devenir auteur ?», se demande-t-il.

De son côté, Gaston, 10 ans, a le même passe-temps que Maël. « J’écris des histoires chez moi. Je lis un livre et puis je le refais, en changeant beaucoup de choses, et je le recopie à l’ordinateur. J’ai déjà apporté mes livres en classe. » Ce vendredi, Gaston s’est basé sur le livre « Langue de vipère ». « Au début, c’est une fille qui critique les autres. J’ai essayé de la rendre gentille à la fin. Je suis petit donc je n’ai pas encore beaucoup d’idées. Mais maintenant, je me dis qu’être écrivain, ça pourrait se faire. »

Pour l’institutrice, Cathy Beaujean, c’est une opportunité de développer l’amour de la littérature chez ses élèves. « On fait beaucoup d’activités d’écriture. Ils rédigent également des articles pour le projet « journalistes en herbe ». Ils vont aussi écrire une pièce de théâtre qui sera présentée le 10 mai lors du festival FRAJA, au centre culturel de Huy. »

Avant que ne sonnent les cloches de la récréation, certains élèves sont venus lire leur production devant la classe. « Vous avez vraiment compris la psychologie de mes personnages, se réjouit Sonia Coudert. Je suis surpris. Vous vous êtes tous lancés, avec peu d’informations. Certaines de vos idées étaient proches de ce qu’on retrouve dans mes romans. » L’activité a fait l’unanimité et l’école Saint-Martin compte bien réinviter des auteurs dans le futur.

Pour se procurer les livres de S.A. William :
- Achat en ligne sur le site web de l’éditeur : https://livrs-editions.com/boutique/
- Les deux derniers romans de Sonia Coudert : Le Père Noël a perdu sa Barbe (8€), Cassylyna Tome 1 (16€).
Le premier est un conte pour enfant et le second est un roman fantastique.
 
 
Par PIERRE TARGNION
 
 

St Martin.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel