• Les marchés de Noël 2019 Sur Huy-Waremme

    Lien permanent

    En ces temps frileux, rien de tel qu’un bon vin chaud du marché Noël pour se réchauffer le cœur. Vous ne savez pas où vous en procurer ? Aucun problème, nous vous avons concocté une liste (non-exhaustive) des marchés de Noël qui se déroulent à Huy-Waremme.
    Patinoire, tartiflette, vins chauds… La période des fêtes approche à grand pas ! Les chalets des marchés de Noël de chaque région vont tout doucement ouvrir leurs portes. Pour que vous n’en manquiez aucun, nous vous proposons de découvrir une liste (non-exhaustive) des festivités organisées près de chez vous.
    AMAY  : Ve 6 au Di 8 décembre, Amay en fête, Place Sainte Ode. Retrouvez-y de nombreuses activités : stands artisanaux, chorales, cinéfamilles, spectacle d’humour, Noël au théâtre… On nous souffle que le Père Noël aurait prévu de venir en traîneau depuis le Pôle Nord pour se joindre aux festivités !
    AMAY  : Ve 13 et Sa 14 décembre, Marché de Noël au Chêneux, Rue d’Ampsin 9.
    AWANS  : Sa 7 et Di 8 décembre, Place communale d’Awans.Venue du Père Noël et Country pour les adeptes de danse.
    BLEHEN  : Sa 7 (14h à 22h,) et Di 8 décembre (11h à 18h), Brasserie Artisanale et Didactique du Flo, Rue du Château 21.
    BRAIVES  : Me 18 décembre (15 à 19h), Marché local et artisanal de Noël, Gare de Braives (Chemin du Via 2).
    COUTHUIN  : Sa 14 et Di 15 (12h à 20h), rue de Surlemez 6/1.
    ENGIS  : Ve 6, Sa 7 et Di 8 décembre, Place de l’embarcadère. Animations, danse Country et passage du Père-Noël dans les rues.
    GIVES  : 22 décembre, Église de Gives. Le Père Noël fera le tour du village et un concert de Noël vous sera proposé.
    HANNUT  : Sa 7 et Di 8 décembre, Marché de Noël de la Maison du Cœur de Hannut, Rue de Tirlemont 106.
    HERON  : Ve 20 et Sa 21 décembre, Noël au Village, Salle Plein Vent (Rue Pravée, 32). Nouvelle formule Zéro déchets ! Des stands gourmands, d’artisans-créateurs et de comités locaux, ainsi que des ateliers, contes et concerts seront organisés.
    HUY  : Ve 22 novembre au Di 5 janvier, Plaisirs d’hiver, Grand-Place et Place Verte. Patinoire, village horeca, chalet savoyard , chalet animations…
    HUY  : Sa 7 et Di 8 décembre de 11 à 19h, Marché de Noël à la Poterie de Ben-Ahin, rue de la Poterie 1.
    HUY  : 14-15 décembre, Maison de quartier à Saint-Léonard.
    HUY  : 14-15 décembre, Rue des Brasseurs.
    HUY  : Je 12 au Ve 13 (16 à 23h30), École Don Bosco (Rue Des Cotillages 2).
    MOHA  : Ve 13 et Sa 14, Tennis Club de Moha (Rue Des Communes). Artisanat divers, idées cadeaux et petite restauration de Noël. Le Père Noël nous fera l’honneur de sa venue.
    MOMALLE  : Ve 29/11 au Di 01/12, place Marcel Hicter.
    VERLAINE  : Ve 6 au Di 8 décembre au Club des jeunes (Place de l’église).
    VILLERS-LA-VILLE  : Di 22 décembre, rue du Châtelet 6.
    VILLERS-LE-TEMPLE  : Ve 13 et Sa 14 décembre, le Chalet des Copains. Plaisirs bibitifs et gustatifs dans une ambiance musicale.
    WANZE  : Ve 13 au Di 15 décembre, Village de Noël et Marché des Créateurs, Chaussée de Wavre 39.
    WAREMME  : Je 12 au Di 15 décembre, Place Albert 1.
    Par FIONA SORCE

     

    Source

  • Les infos décès de la région Condroz H-W samedi 7 décembre 2019

    Lien permanent

    Madame Laurence DUMONT Compagne de Monsieur Alain Thiry
    Domiciliée à Marchin (4570, Belgique)
    Née à Huy (4500, Belgique) le mardi 26 mai 1970
    Décédée à Namur (5000, Belgique) le vendredi 6 décembre 2019 à l'âge de 49 ans

    Source

     

    Monsieur Hadelin FOSSION Veuf de Madame Denise VANBERGEN 
    Domicilié à Seny (4557)
    Né à Hody (4162) le lundi 12 mars 1928
    Décédé à Seny (4557) le vendredi 6 décembre 2019 à l'âge de 91 ans

    Avis deces Monsieur Hadelin FOSSION.clic ici 

    Source

     

    Monsieur Alfred COLLAER Veuf de Madame Thérèse DENEUMOSTIER
    Domicilié à Vierset-Barse (4577)
    Né à Vierset-Barse (4577) le jeudi 28 juin 1934
    Décédé à Huy (4500) le samedi 7 décembre 2019 à l'âge de 85 ans

    Avis décès Monsieur Collaer .clic ici 

    Source

     

    Monsieur Félicien RIGAUX
    Domicilié à Vyle-et-Tharoul (4570)
    Né à Terwagne (4560) le mercredi 12 avril 1933
    Décédé à Huy (4500) le samedi 7 décembre 2019 à l'âge de 86 ans

    Avis décès Monsieur Rigaux.Clic ici 

    Source

     

    Madame Maria DERIU
    Domiciliée à Huy (4500)
    Née à Gonnesa (9010, Italie) le mercredi 17 mars 1954
    Décédée à Huy (4500) le vendredi 6 décembre 2019 à l'âge de 65 ans
     
     
    Madame Marie-Josée BACKX Epouse de Monsieur Henri MOISSE
    Domiciliée à Amay (4540)
    Née à Clermont-sous-Huy (4480) le samedi 26 août 1944
    Décédée à Tihange (4500) le vendredi 6 décembre 2019 à l'âge de 75 ans
     
     
    Madame Léona MARECHAL
    Domiciliée à Hamoir (4180)
    Née à Amay (4540) le lundi 9 juillet 1928
    Décédée à Baillonville (5377) le samedi 7 décembre 2019 à l'âge de 91 ans
     
     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances aux  la familles .

     

  • Les infos décès de la région Condroz H-W Madame Marie-Josée BACKX Epouse de Monsieur Henri MOISSE

    Lien permanent

    Madame Marie-Josée BACKX Epouse de Monsieur Henri MOISSE

    Domiciliée à Amay (4540, Belgique)
    Née à Clermont-sous-Huy (4480, Belgique) le samedi 26 août 1944
    Décédée à Tihange (4500, Belgique) le vendredi 6 décembre 2019 à l'âge de 75 ans

    Source

     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à  la familles .

  • Noël au Musée Du 7 décembre 2019 au 5 janvier 2020

    Lien permanent

     

     

    Noël au Musée
    Du 7 décembre 2019 au 5 janvier 2020

    > Noël en chants-sons
    Anciens instruments, partitions et ambiance musicale de saison
    participent à la mise en beauté des salles.

    + 6 décembre à 18h30
    Chorale et chants de Noël

    > Le conservateur, c’est vous !
    Exposition d’objets inédits issus des réserves du Musée et sélectionnés lors d'une campagne Facebook.

    + 27 décembre & 4 janvier entre 14h et 17h
    Spectacle itinérant de la compagnie « Ebadidon »

    Entrée libre.

    Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 17h.
    Fermé les 24, 25 et 31 décembre 2019 ainsi que le 1er janvier

    Infos
    Musée communal, rue Vankeerberghen, 20 à Huy.
    Tél. 085/21 78 21 – musee@huy.be

     

    Ville de Huy (Officiel)

    Huy - Noël au Musée

  • Ouverture du magasin du Chat Lait à Nandrin aujourd'hui 7 décembre 2019

    Lien permanent

    À partir aujourd'hui 7 décembre, un magasin au Chat Lait !

    Il sera ouvert tous les samedis matin de 9h30 à 12h30.

    Vous y retrouverez tous les  produits laitiers !

    Dans l’esprit « zéro déchet », le yaourt nature, le riz au lait, la maquée, le fromage frais et les petits frais seront disponibles en vrac. Il vous suffira d’apporter vos contenants pour que nous les remplissions.


    Rue du Halleux
    4550 Nandrin
    04/3714030

    Le Chat Lait,

     

  • Votre smartphone en guise de billet

    Lien permanent

    En France ou en Espagne, les smartphones des supporters de foot font office de tickets. En Belgique, ce n’est pas encore le cas. Mais l’examen du dispositif est en cours ! Cette nouveauté est très attendue par les supporters qui en ont marre de devoir imprimer leurs billets.


    Bonne nouvelle pour tous les fans de foot : l’utilisation de tickets mobiles, à présenter sur son smartphone pour entrer dans le stade, est à l’examen pour les championnats de Division 1A et 1B belge. Une information que nous confirme la Pro League. Selon le ministre de l’Intérieur, Pieter de Crem, « son partenaire commercial pour la vente de e-tickets de football, Ticket-Master, est en train de développer une intégration avec les deux systèmes d’exploitation les plus courants afin, à l’avenir, de scanner le ticket directement sur smartphone. »
    Entrer dans un stade de foot avec son smartphone, c’est déjà possible dans différents clubs, comme au Paris-Saint-Germain ou au FC Barcelone. Mais pas encore en Belgique. Une situation qui peut causer quelques désagréments. Prenons l’exemple d’un ticket acheté en dernière minute. « Je reçois le mail de confirmation avec, en pièce jointe, le billet », nous explique un supporter du Sporting de Charleroi. « Mais je suis obligé de l’imprimer. Sans imprimante, je dois me rendre en vitesse dans un copy shop. Alors que j’ai le ticket sur mon smartphone, c’est complètement absurde ! » Le Sporting de Charleroi ne fait pas office d’exception. La réalité est la même pour tous les clubs belges.

     

    La fin de l’impression


    Actuellement, l’ensemble des clubs professionnels offrent pourtant la possibilité d’acheter ses tickets en ligne. On parle alors d’e-tickets (voir ci-dessous), que l’on peut consulter sur son smartphone, mais que l’on doit imprimer malgré tout. « Il arrive que ça fonctionne avec le smartphone, mais ce n’est pas garanti », confirme Pierre-Yves Hendrickx, secrétaire général du club carolo. « Il y a notamment des reflets qui rendent la lecture du code moins facile. »


    Comme pour les tickets imprimés par le service ticketing du club, les e-tickets imprimés chez soi doivent contenir toute une série d’informations : match, plan du stade, conditions d’accès, indication de place numérotée, nom du détenteur, etc. Les tickets mobiles devraient donc remplir les mêmes conditions. « Afin d’accompagner les défis technologiques relatifs aux tickets numériques et aux contrôles d’accès », le ministre envisage toutefois de modifier l’arrêté royal relatif à la billetterie, afin de l’adapter aux nouvelles réalités du terrain.
    C’est pourquoi il a lancé un groupe de travail, présidé par la Cellule football du SPF Intérieur, et composé de représentants de l’Union belge de football, de la Ligue Pro et de la police.
    Adapter la loi


    « Ce groupe de travail a pour mission d’optimaliser la billetterie et le contrôle d’accès dans les stades de football en actualisant le cadre réglementaire existant », indique-t-il. « Les implications au niveau de la sécurité y seront également discutées. » À ce stade, le groupe de travail s’est déjà réuni à trois reprises.
    Les m-tickets seraient une première étape. Pieter de Crem annonce d’ores et déjà d’autres possibilités pour l’avenir : « De nouveaux moyens technologiques, sur base de critères biométriques, permettent d’envisager de futurs contrôles d’accès de manière efficace, conviviale et sécurisée. »

    Des e-tickets à imprimer, des m-tickets à scanner


    Ne vous y trompez pas ! E-ticket et m-ticket, ce n’est pas la même chose. L’e-ticket, c’est celui que vous recevez sur votre boîte mail. Mais attention, ce n’est pas parce que vous pouvez le visualiser sur votre smartphone, que vous pouvez l’utiliser via ce canal. Eh non : les e-tickets, vous devez quand même les imprimer… mais chez vous. Plus besoin d’attendre que celui-ci arrive dans votre boîte aux lettres, ou de faire la queue le jour de l’événement. Une belle avancée... à l’époque du moins.
    Aujourd’hui, la technologie nous offre les m-tickets, des tickets mobiles. Et là, votre smartphone suffit. Fini le papier gaspillé ! Le billet est ici complètement dématérialisé. Il se télécharge directement sur le smartphone que vous présenterez à l’entrée. Seule limite : votre batterie.
    Des mauvaises surprises
    Si les e-tickets sont développés un peu partout aujourd’hui, les m-tickets sont plus rares. Il arrive cependant que certains organisateurs d’événements acceptent les e-tickets uniquement téléchargés sur smartphone. Il arrive aussi de temps en temps que les deux versions coexistent. Renseignez-vous bien pour éviter les mauvaises surprises.
    En Europe, les m-tickets prennent toutefois de plus en plus d’ampleur ces dernières années. Selon Telecoming, le chiffre d’affaires de la billetterie mobile atteindra environ 41 milliards d’euros en Europe pour 2019. Au cours des cinq prochaines années, ce chiffre augmentera de 18 %, dépassant les 78 milliards d’euros.

     

    Par Sabrina Berhin |

     

    Source

     

  • Visites guidées de Liège Jusqu’au 22 décembre 2019

    Lien permanent

    Visites guidées de Liège
    Profitez des visites guidées du centre historique de Liège, organisées par l’Office du Tourisme.
     Partez à la découverte des quartiers, monuments et musées de la ville : rue Hors-Château, Montagne de Bueren, place du Marché, Hôtel de Ville, Perron, Palais des Princes-Evêques, Opéra…
    Jusqu’au 22 décembre Quai de la Goffe 13 – 4000 Liège Infos :  04 221 92 21

  • Moins de la moitié des Belges ont opté pour une épargne-pension

    Lien permanent

    En 2018, moins de quatre contribuables sur 10 ont bénéficié d’avantages fiscaux grâce à leur souscription à une épargne-pension. Test-Achats conseille pourtant d’y avoir recours le plus tôt possible et de ne pas hésiter à prendre des risques. Sur le long terme, ils s’avéreront payants !
    Il vous reste un peu moins d’un mois pour souscrire à une épargne-pension si vous voulez profiter d’avantages fiscaux lors de votre prochaine déclaration d’impôts. Selon le SPF Finances, l’an dernier, 2,6 millions de contribuables sur les 7 millions recensés ont indiqué avoir opté pour cette épargne. Soit moins de 4 Belges sur 10.
    Pourtant, la formule a de quoi séduire. Grâce à elle, vous vous constituez une réserve financière pour votre pension. Et en plus, vous bénéficiez d’avantages fiscaux. « Il y a encore pas mal de personnes qui n’y ont pas recours », reconnaît Nicolas Claeys, analyste financier chez Test-Achats. « Mais, dans les contribuables, nous retrouvons des retraités qui, eux, ne peuvent bien évidemment pas y souscrire. Et puis, il y a toute une partie de la population qui n’a tout simplement pas la possibilité d’épargner ou qui ne paie pas d’impôts tellement ses revenus sont faibles… Ces derniers ne bénéficient pas d’avantages fiscaux. »
    802,72 € épargnés en moyenne
    Quand on opte pour une épargne-pension, deux plafonds existent : 980 euros et 1.260 euros (ils étaient de 960 euros et 1.230 euros en 2018, NdlR). Ce qui change entre les deux, c’est la réduction d’impôts : elle est de 30 % pour le premier et 25 % pour le deuxième. Avec un piège : si vous épargnez pour un montant compris entre 981 et 1.175 euros, votre avantage fiscal est moins élevé que si vous aviez épargné 980 euros… Bref : mieux vaut opter pour un montant inférieur à 980 euros ou supérieur à 1.176 euros, sans toutefois dépasser le plafond de 1.260 euros.
    L’an dernier, 2.743 Belges sont tombés dans ce que l’on appelle le « piège fiscal ». 97 % des Belges ont versé moins que le premier plafond, pour un montant moyen de 802,72 euros. Moins de 3 % se sont tournés vers la deuxième option, avec un montant moyen de 1.229,52 euros.
    Pour ajouter un peu de complexité, sachez qu’il existe deux types d’épargne : le fonds et l’assurance. « Le premier est plus risqué mais reste la formule la plus intéressante sur le long terme », explique Nicolas Claeys. Comprenez : si vous êtes jeune, mieux vaut choisir le fonds d’épargne-pension. « Par contre, si l’on est proche de la pension, mieux vaut jouer la carte de la sécurité et prendre l’assurance. »
    Avec le fonds, vous investissez en bourse. Le risque est donc plus grand, mais le rendement aussi… « Si on regarde sur les 10 dernières années, le rendement annuel moyen peut monter jusqu’à 7,1 % », illustre-t-il. « Du côté de l’épargne, on est plutôt autour des 2,7 % et ça va encore baisser… »
    Mais, quelle que soit la formule, l’épargne-pension reste encore aujourd’hui intéressante, selon Test-Achats. « On a connu des années difficiles, notamment en 2008 et 2009, avec des rendements très négatifs pour les fonds. Mais, malgré tout, les gens en sortent gagnants sur le long terme », précise Nicolas Claeys. Et l’analyste financier de donner un conseil : « Commencez le plus tôt possible ! » En effet, plus vous vous lancez jeune, plus vous épargnez et plus vous pourrez prendre de risques et donc bénéficier d’un rendement élevé.
    Lundi, décembre 2, 2019 - 20:52 Par SA.B.

    Fonds d’épargne-pension: choisissez votre banque
    Si vous vous tournez vers un fonds d’épargne-pension, Test-Achats conseille de prendre un fonds dynamique, plus risqué, mais plus rentable. « La plupart sont corrects et on n’observe pas de grandes différences. Le plus simple est de vous tourner vers votre banque », indique Nicolas Claeys, analyste financier.
    Parmi les meilleurs choix pointés par Test-Achats, si vous avez entre 18 et 45 ans, on retrouve l’offre d’Argenta, de Belfius ou de BNP Paribas Fortis, AXA et KeyTrade (voir tableau). Mais les fonds proposés par Fintro, KBC, ING ou encore VDK Bank figurent aussi dans la liste des bons choix.
    Par contre, si  vous avez entre 18 et 45 ans, on retrouve l’offre d’Argenta, de Belfius ou de BNP Paribas Fortis, AXA et KeyTrade (voir tableau). Mais les fonds proposés par Fintro, KBC, ING ou encore VDK Bank figurent aussi dans la liste des bons choix.
    Par contre, si vous avez plus de 50 ans, mieux vaut jouer la carte de la sécurité. « Pour vos nouveaux versements, optez pour le contrat Top Rendement d’AG Insurance », préconise Test-Achats. Mais si cela reste le meilleur choix lui, mieux vaut ne pas traîner : « Pour des raisons fiscales, faites-le avant votre 55e anniversaire. »
    Si vous souhaitez rester dans un fonds, optez pour le défensif, plutôt que le dynamique.

     

    Par Sabrina Berhin

     

    Source

  • LE DÉPANNAGE EN 25 MINUTES, DÈS CE 13 DÉCEMBRE 2019

    Lien permanent

    Dépannage sur autoroute: le 101 s’occupe de tout

    La plate-forme fonctionne, les dépanneurs sont prêts, il n’y a plus que les automobilistes à informer pour entrer dans l’ère de Siabis+, le nouveau système de dépannage sur autoroute en Wallonie qui démarre officiellement le 13 décembre. S’il ne faut retenir qu’une chose : en cas de panne, formez le 101.


    Siabis+ se prépare déjà depuis un an et, à ce jour, le centre Perex nous affirme que tout est en place. « Quelque 87 sociétés de dépannage veilleront aux 860 km d’autoroutes et de routes à 4 bandes wallonnes », nous dit la directrice de Perex, Caroline Pourtois. « Je précise qu’une seule société peut avoir plusieurs centres d’exploitation et plusieurs dépanneuses et qu’elles sont toutes formées et agréées pour assurer des dépannages en toute sécurité, avec le matériel conforme et tout le balisage requis. Ces dépanneurs agréés effectueront tous les dépannages sur autoroute, que l’automobiliste ait une assistance ou pas ».


    Si vous n’avez pas souscrit à une assistance, fini d’appeler le dépanneur de votre choix. « Vous devez appeler le 101 (ou utiliser les bornes orange). Même chose d’ailleurs si vous avez une assistance : n’appelez plus votre assistance, formez le 101. Sur base de votre numéro de plaque, le téléphoniste saura (grâce à une plate-forme avec les assurances) si vous avez une assistance ou pas, et c’est lui qui appellera le dépanneur agréé le plus proche et disponible. Il arrivera dans un délai maximal de 25 minutes ».


    Tarif fixé : 181,50 € le jour


    Si vous avez une assistance, c’est votre assurance qui paiera. Dans le cas contraire, c’est vous qui paierez. Mais fini les mauvaises surprises… Le dépanneur devra appliquer un tarif forfaitaire fixé par le gouvernement wallon. Pour vous mettre hors de danger et tirer votre véhicule hors de l’autoroute, ça coûtera 181,50 € (entre 7 et 19 h) ou 272,25 € (entre 19 h et 7 h). Des suppléments sont prévus si le dépannage dure plus d’1 heure (24,20 € par quart d’heure supplémentaire le jour ou 36,30 € la nuit), s’il faut baliser la route (151,25 € le jour ou 181,50 € la nuit), s’il faut vous ramener jusqu’à votre domicile, etc.


    « L’objectif de Siabis+ est de vous mettre le plus vite possible en sécurité, grâce à des dépanneurs spécialement formés qui disposent de l’équipement adéquat. Fini de poireauter durant des heures ». Et fini aussi de gêner la circulation indéfiniment.


    Sur les autoroutes flamandes, le système de dépannage FAST fonctionne déjà un peu comme ça, avec quelques mauvaises surprises (les usagers assurés doivent parfois payer le dépannage car Fast n’a pas appelé le bon dépanneur). « Cela n’arrivera pas côté wallon, des accords ont été signés entre tous les partenaires », assure Caroline Pourtois.


    Par Françoise De Halleux

     

    Source

  • Besoin d'un médecin , d'une pharmacie ?

    Lien permanent

    Médecin de garde 1733