Il faut plus d’infirmiers pour éviter les décès inattendus

Lien permanent

Plus d’infirmiers pour moins de décès inattendus dans les hôpitaux (étude UAntwerpen)
Avec un nombre plus élevé d’infirmiers, moins de patients meurent de manière inattendue, ressort-il d’une étude de l’Université d’Anvers. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont examiné les données de dossiers médicaux de 34.267 patients dans quatre hôpitaux flamands, un hôpital wallon et deux bruxellois.


Selon les données examinées, environ trois patients sur 1.000 meurent « de manière inattendue » dans les hôpitaux du pays. Cela signifie qu’un patient décède subitement au cours d’un traitement et sans qu’un plan de soins n’ait été initié pour sa fin de vie. L’étude conclut que, dans 89 % des départements étudiés, le personnel infirmier dans les services d’hospitalisation n’est pas en nombre suffisant pour pouvoir assurer des soins de qualité.


 Le niveau de formation des infirmiers constitue également un facteur déterminant.

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel