Liège veut bannir les SUV du centre-ville

Lien permanent

Voici quelques semaines, François Schreuer, conseiller communal liégeois Vega, proposait l’instauration d’une « low danger zone », ou zone de danger limité, sur une partie du territoire liégeois. Le principe ? Les véhicules trop imposants, notamment les SUV et les camions, y seraient interdits. « C’est un concept produit par Pierre Courbe, chercheur en mobilité d’Inter-Environnement Wallonie », explique François Schreuer. L’idée de base, c’est que pour réduire la pollution et le nombre d’accidents, il faut réduire le poids des véhicules en circulation. »
Le concept, un peu draconien, n’a pas été balayé d’un revers de la main par la majorité liégeoise. Au contraire, la Ville a maintenant sollicité l’avis de plusieurs experts. Et François Schreuer s’est trouvé de nouveaux alliés. « Le texte est maintenant cosigné par Vert Ardent. Et le bourgmestre a demandé l’avis du chef de corps de la police de Liège et du ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry », souligne-t-il.
Poids et puissance
Le texte initial a connu quelques évolutions. « On l’a un peu affiné. On est ainsi passé d’une limite de 1.500 à 1.600 kg pour éviter d’évincer certaines familiales », détaille le conseiller Vega. « Et, plutôt que de se baser sur la puissance fiscale, on va se baser sur les kilowatts, avec une limite à 110 ou 120. » Les gros SUV se retrouvent en effet de facto dans la liste des véhicules qui dépassent les 1.600 kilos et les 120 kilowatts.
Qui contrôlera ? L’objectif, si cette low danger zone devait se concrétiser, est de profiter des scan-cars pour veiller au respect des mesures d’interdiction. Les élus liégeois ont également déjà planché sur les exceptions qui devraient être mises en place. C’est qu’il ne faudrait pas léser les entreprises qui se trouvent sur le territoire de la ville de Liège.Et des dérogations pour les déménagements et autres cas particuliers sont à l’étude.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel