Dans les idées sorties 950 santons exposés à la Collégiale de Huy jusqu’au 12 janvier

Lien permanent

Comment a-t-il fait pour tout transporter ? » C’est la question que l’on se pose lorsqu’on découvre l’imposante collection de l’abbé Michel Teheux (71) exposée à la Collégiale. Le Hutois a hérité de ces minuscules figurines suite au décès de Paul Wathelet, de Rocourt.
 « Il collectionnait les santons depuis l’âge de 9 ans », raconte-t-il. « À son décès, son frère me les a légués. »
Il y a trois ans, alors qu’il les recevait, Michel Teheux, le curé de la paroisse St-Pierre à Huy les a exposés chez lui, dans son presbytère. Il les a méticuleusement collés sur des plaques de la taille de boîtes en carton, après avoir pris soin de les numéroter.
« J’ai créé un plan pour savoir où placer tel ou tel numéro », explique-t-il. « J’ai ainsi transporté les caisses, mais voilà, la table mise en place par la Collégiale de Huy ne correspond pas à la disposition des meubles chez moi ».

Le plus laborieux fut de réinstaller la colline. « Il s’agit d’un tapis de fausse herbe qui dissimule des caisses », sourit-il. « Le tout est de donner une forme harmonieuse et naturelle. Sans cette colline, l’exposition serait plate et rendrait beaucoup moins bien. »

Les santons sont rassemblés par groupes : on y trouve ainsi des curés, des évêques, des bergers ou encore les rois mages. « Les santons viennent de la Provence », note Vincent Bourguignon, sacristain de la Collégiale. « On retrouve des détails typiquement français comme une mairie, ou encore le drapeau tricolore. En boutade, j’ai proposé de les repeindre aux couleurs de la Belgique. »
Aux yeux de Michel Teheux, chaque figurine fait montre d’une finesse d’expression. « Il y a ici un petit magasin avec une vendeuse, là on peut voir des oies minuscules mais dont on devine l’expression », lance-t-il.
Cette exposition se tient jusqu’au 12 janvier, à la Collégiale, tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 12h et de 13h à 16h. Entrée libre
 
 
PAR JÉRÔME GUISSE
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel