Les Nandrinois sont venus à bout de Momalle dans les arrêts de jeu via un but controversé

Lien permanent

L’un des chocs du week-end opposait Templiers-Nandrin (5e) face à Momalle (2e). Au terme d’un match engagé et disputé, ce sont les hommes de Fabrice Pieters qui se sont imposés sur un but probablement hors-jeu.
Templiers3
Momalle2
Les buts : 15e Morsat (1-0), 24e Knuts (1-1), 53e Luymoeyen (2-1), 73e Sabetta sur pen (2-2), 91e Janin (3-2).
Templiers : Hanosset, Damsin, Mare (92e Licata), Bawin, Velter, Sougnez (45e Bertels), Burton, Barbay, Luymoeyen (88e De Cuyper), Janin, Morsat.
Momalle : Musick, Bouveroux, Diomande, Julin, Heine, Koussantas (66e Sabetta), Esser, Brems (56e Frerot), Sidari (75e Rossi), Knuts, Leseur.
Cartes jaunes : Brems (29e), Morsat (58e), Luymoeyen (69e), Burton (76e), Diomande (89e).
Artbitre : M. Baeke.

Ce dimanche, Momalle avait comme ambition de se relever après la défaite du week-end dernier à Faimes.

Mais en face, les Nandrinois qui se sont aussi inclinés lors de leur dernier match (2-3 contre Jehay), devaient s’imposer pour ne pas se laisser distancer au classement par leurs adversaires du jour.

Une partie qui s’accélère après 15 minutes de jeu. Michaël Janin déborde sur le côté droit et adresse un centre parfaitement repris par Jean-Philippe Morsat. Kevin Musick touche le ballon mais celui-ci frappe le montant et finit sa course derrière la ligne de but.

Les locaux mènent donc 1-0. Momalle n’aura cependant eu besoin que de neuf minutes pour revenir à la marque via Dylan Knuts. L’ailier dribble toute la défense adverse et ponctue son superbe solo d’un plat du pied. Le score au repos sera de 1-1.

« La première période était partagée. Aucune des deux équipes n’a vraiment pris l’ascendant », confie Fabrice Pieters.
Son équipe va parvenir à reprendre les commandes très tôt en seconde période grâce à Basile Luymoeyen, sa frappe croisée laissant sur place le gardien momallois.

Mais une nouvelle fois, les jaunes et noirs vont recoller au score. Leseur s’écroule après un contact dans le rectangle avec Hanosset. Le penalty est transformé par Sabetta, tout juste monté au jeu.

On pense alors se diriger vers un match nul, mais dans les dernières secondes de la partie, Bawin lance Janin qui contourne Musick et fait 3-2.

Un but contesté par Momalle qui estime que l’attaquant adverse était très nettement hors-jeu. « Nous nous sommes fait voler », déclare Eric Kerstenne, furieux.

« Leur dernier but n’était pas valable. C’est dommage car nous ne méritions pas de perdre. Mes joueurs ont bien joué, même s’il y a eu du déchet par moment. Selon moi, au vu des circonstances, ce n’est même pas une défaite. Nous sommes frustrés », termine le T1 de Momalle.


En face, le coach de Templiers reconnaît que la pièce aurait pu tomber des deux côtés.

« C’était une partie avec beaucoup d’intensité. Ils ont eu les occasions pour repasser devant mais ne l’ont pas fait. Je ne sais pas si notre dernier goal est hors-jeu ou pas, mais pour une fois, les faits de match sont en notre faveur », conclut-il.


Par Guillaume Tirion

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel