• Les Nandrinois sont venus à bout de Momalle dans les arrêts de jeu via un but controversé

    Lien permanent

    L’un des chocs du week-end opposait Templiers-Nandrin (5e) face à Momalle (2e). Au terme d’un match engagé et disputé, ce sont les hommes de Fabrice Pieters qui se sont imposés sur un but probablement hors-jeu.
    Templiers3
    Momalle2
    Les buts : 15e Morsat (1-0), 24e Knuts (1-1), 53e Luymoeyen (2-1), 73e Sabetta sur pen (2-2), 91e Janin (3-2).
    Templiers : Hanosset, Damsin, Mare (92e Licata), Bawin, Velter, Sougnez (45e Bertels), Burton, Barbay, Luymoeyen (88e De Cuyper), Janin, Morsat.
    Momalle : Musick, Bouveroux, Diomande, Julin, Heine, Koussantas (66e Sabetta), Esser, Brems (56e Frerot), Sidari (75e Rossi), Knuts, Leseur.
    Cartes jaunes : Brems (29e), Morsat (58e), Luymoeyen (69e), Burton (76e), Diomande (89e).
    Artbitre : M. Baeke.

    Ce dimanche, Momalle avait comme ambition de se relever après la défaite du week-end dernier à Faimes.

    Mais en face, les Nandrinois qui se sont aussi inclinés lors de leur dernier match (2-3 contre Jehay), devaient s’imposer pour ne pas se laisser distancer au classement par leurs adversaires du jour.

    Une partie qui s’accélère après 15 minutes de jeu. Michaël Janin déborde sur le côté droit et adresse un centre parfaitement repris par Jean-Philippe Morsat. Kevin Musick touche le ballon mais celui-ci frappe le montant et finit sa course derrière la ligne de but.

    Les locaux mènent donc 1-0. Momalle n’aura cependant eu besoin que de neuf minutes pour revenir à la marque via Dylan Knuts. L’ailier dribble toute la défense adverse et ponctue son superbe solo d’un plat du pied. Le score au repos sera de 1-1.

    « La première période était partagée. Aucune des deux équipes n’a vraiment pris l’ascendant », confie Fabrice Pieters.
    Son équipe va parvenir à reprendre les commandes très tôt en seconde période grâce à Basile Luymoeyen, sa frappe croisée laissant sur place le gardien momallois.

    Mais une nouvelle fois, les jaunes et noirs vont recoller au score. Leseur s’écroule après un contact dans le rectangle avec Hanosset. Le penalty est transformé par Sabetta, tout juste monté au jeu.

    On pense alors se diriger vers un match nul, mais dans les dernières secondes de la partie, Bawin lance Janin qui contourne Musick et fait 3-2.

    Un but contesté par Momalle qui estime que l’attaquant adverse était très nettement hors-jeu. « Nous nous sommes fait voler », déclare Eric Kerstenne, furieux.

    « Leur dernier but n’était pas valable. C’est dommage car nous ne méritions pas de perdre. Mes joueurs ont bien joué, même s’il y a eu du déchet par moment. Selon moi, au vu des circonstances, ce n’est même pas une défaite. Nous sommes frustrés », termine le T1 de Momalle.


    En face, le coach de Templiers reconnaît que la pièce aurait pu tomber des deux côtés.

    « C’était une partie avec beaucoup d’intensité. Ils ont eu les occasions pour repasser devant mais ne l’ont pas fait. Je ne sais pas si notre dernier goal est hors-jeu ou pas, mais pour une fois, les faits de match sont en notre faveur », conclut-il.


    Par Guillaume Tirion

    Source

  • Le fossé des revenus se creuse ....

    Lien permanent

    Le fossé des revenus se creuse en Belgique: une très grande disparité entre les communes fragilise la mixité et la cohésion sociale.
    Une très grande disparité de revenus existe au sein des communes du pays, qui fragilise la mixité et la cohésion sociale, écrit Le Soir, lundi.
    Le quotidien s’est penché sur les statistiques des 35.000 secteurs (quartiers) que comptent les communes belges.
    Le fossé des revenus se creuse en Belgique: une très grande disparité entre les communes fragilise la mixité et la cohésion sociale.

    Si nulle part il n’y a d’uniformité, les écarts de revenus sont plus criants dans certaines régions du pays. C’est à Beauvechain (Brabant wallon) qu’ils sont les plus élevés. D’un quartier à l’autre, ils varient ainsi de 25.000 à 75.000 euros par déclaration. 
    Un grand écart est aussi constaté dans le sud du pays, à savoir Arlon, Aubange, Léglise, Vaux-sur-Sûre, Attert, Neufchâteau et Messancy, mais aussi à Burg-Reuland et Faimes en province de Liège, Fontaine-L’évêque ou Mons dans le Hainaut.
    La situation n’est pas neuve, mais au niveau intra-communal, le fossé des revenus a tendance à s’agrandir. En douze ans, en moyenne belge, l’écart s’est ainsi creusé de plus de 50 %. Il est plus profond encore à Bruxelles où il progresse de 61 %.
    « D’autres analyses de ces chiffres montrent que l’évolution est assez faible dans le temps. Autrement dit, les différences de revenus n’augmentent pas forcément mais ont tendance à se spatialiser : la séparation entre riches et pauvres est en train de se marquer beaucoup plus géographiquement », explique l’économiste Philippe Ledent (ING).

    Source

  • Gardez votre chat à l’intérieur !

    Lien permanent

    Nos petits et gros matous sont de vrais prédateurs et à l’heure où on parle de la préservation des espèces menacées, ils sont donc montrés du doigt. Plusieurs associations de défense de la nature, dont Natagora, suggèrent d’ailleurs que les propriétaires les confinent à l’intérieur.
    Cette semaine, le très sérieux journal du droit environnemental (Journal of Environmental Law) publie un article émettant l’avis que laisser les chats domestiques en liberté est illégal. Deux juristes néerlandais, Arie Trouwborst et Han Somsen, se basent sur les règles européennes concernant la protection de la nature pour l’affirmer. Les chats sont de redoutables prédateurs et ont un impact négatif sur la biodiversité. L’article rapporte notamment qu’au Royaume-Uni, au cours d’une période d’enquête de cinq mois, les chats domestiques ont rapporté à leurs maîtres 57 millions de mammifères, 27 millions d’oiseaux et 5 millions de reptiles et d’amphibiens, ce qui signifie qu’ils en ont tué beaucoup plus. Selon une autre enquête, réalisée en Belgique et en France, les chats seraient les principaux responsables de la cause majeure de mortalité des oiseaux et cette mortalité aurait augmenté de 50 % entre 2000 et 2015. Aux Pays-Bas, un rapport estime à 141 millions le nombre d’animaux tués chaque année par des chats domestiques. Bref, nos matous n’ont vraiment pas une âme écologique.
    Ce que confirme Natagora. « Nos chats domestiques sont un danger pour les oiseaux mais pas seulement », explique Antoine Derouaux, l’un des spécialistes de l’association. « Ils s’attaquent aussi aux orvets, aux libellules ou aux papillons. » Natagora est donc pour le maintien des chats à l’intérieur. « Surtout au printemps, au moment des naissances et même jusqu’en juillet », assure Antoine Derouaux. « Les propriétaires ont des devoirs et doivent être conscients que leur petit compagnon ne devrait pas circuler à l’extérieur sans surveillance. » Notre spécialiste suggère notamment de leur faire porter des clochettes autour du cou ou encore un collier très voyant. Et surtout de procéder à leur stérilisation.
    « Dans certaines parties du monde, les chats sont d’ailleurs considérés comme une espèce exotique invasive. Ils ont provoqué de graves dégâts à la faune, là où ils ont été introduits.
    C’est le cas de certaines îles du Pacifique et en Nouvelle-Zélande. » À la question de savoir si l’association envisage de demander à notre gouvernement d’édicter une loi, comme cela a été fait pour les chiens, la réponse est non pour le moment. « Nous n’avons aucune étude sérieuse à l’heure actuelle pour appuyer ce genre de demande », conclut M. Derouaux.
    Nos deux juristes néerlandais suggèrent tout de même que les États européens envisagent sérieusement une législation en vertu des directives de l’UE sur les oiseaux et les habitats.
    Bientôt terminé le règne de nos félins dans les jardins ?
    Par M.Parez

     

    Source

  • Les résultats du Week-end foot TEMPLIERS/NANDRIN

    Lien permanent

    Templiers-Nandrin (5e) face à Momalle (2e).

    Les buts : 15e Morsat (1-0), 24e Knuts (1-1), 53e Luymoeyen (2-1), 73e Sabetta sur pen (2-2), 91e Janin (3-2).
    Templiers : Hanosset, Damsin, Mare (92e Licata), Bawin, Velter, Sougnez (45e Bertels), Burton, Barbay, Luymoeyen (88e De Cuyper), Janin, Morsat.
    Momalle : Musick, Bouveroux, Diomande, Julin, Heine, Koussantas (66e Sabetta), Esser, Brems (56e Frerot), Sidari (75e Rossi), Knuts, Leseur.
    Cartes jaunes : Brems (29e), Morsat (58e), Luymoeyen (69e), Burton (76e), Diomande (89e).
    Artbitre : M. Baeke.

     

     

     

     

     

     

    HUY B - TEMPLIERS/NANDRIN B 3-1
    Les buts : 45e et 57e Picchietti (2-0), 60e sur pen. Roba (3-0), 85e sur pen. Gaspard (3-1)
    Huy B : Craisse, Roba, Renard, Pinchart chart, Henry (68e Szecel), Huysmans, Houmard, Rob (77e Beduin), Dawance, Stiers (37e Picchietti), Dubus.
    Templiers/Nandrin B: Piette, Dessart, Renglet, Hossay (65e Castagne), Gelmini, Marchal, Gaspard, Bernard (75e Calabon), Carrier (60e Gruslet), Sauvage A., Sauvage L.
    Cartes jaunes: Henry (30e), Rob (50e), Hossay (63e), Castagne (81e)
    Arbitre: M. Tibo

  • Marché de Noël Engis 6, 7 et 8 décembre 2019

    Lien permanent

     

    Le Comité des Fêtes d'Engis centre a le plaisir de vous inviter à son


    Marché de Noël - 4ième édition


    Exposants variés
    Petite restauration
    Diverses animations durant les trois jours

    Vendredi 06:

    17h30-02h00 : ouverture du marché de Noël
    19h00: Démonstration de danse country
    20h00 : Animation musicale par DJ Connard
    02h00 : Fermeture du site

    Samedi 07:

    14h00 : ouverture et début de la balade du Père Noël dans les rues d’Engis
    17h00 : Concert par l’atelier chant du CEC d’Engis
    18h00: Animation de l'atelier cirque du CEC
    20h00 : Animation musicale par DJ Infinymix
    02h00: Fermeture du site

    Dimanche 08

    11h00 : ouverture et apéro offert par le comité des fêtes
    Après-midi : animation par Jean-Pol Delré
    18h00 : Fermeture du site

    Afin de pouvoir vous amuser en toute sécurité, un service de gardiennage sera présent les deux jours en soirée.

    Nous remercions déjà tous nos partenaires et sponsors dont la commune d'Engis, le service travaux, le centre culturel.


    Réservez déjà votre week-end

     

     

    Comité Des Fêtes Engis

    Marché de Noël Engis

  • ‎Ciné-débat sur la transition Aujourd'hui 2 décembre 2019

    Lien permanent

     

     

    Ciné-débat avec projection du film "Aujourd'hui" de David Islas présentant des initiatives de transition en Famenne.  En présence du réalisateur!
    Evénement gratuit - inscriptions souhaitées via energie@galcondruses.be ou au 0486/34.81.41

    Lundi 2 décembre 2019 de 20:00 à 23:00

    Rue du Centre 36, 4560 Clavier, Belgique

    GAL Pays des Condruses

    Ciné-débat sur la transition

  • Deux Hutois lient l’amour du bois et la conscience écologique pour créer des meubles de récup’

    Lien permanent

    Camatches crée des meubles éco-design

    Le projet Camatches est né de deux artisans hutois passionnés de création et soucieux de l’environnement. Dans son atelier de Vyle-Tharoul, le duo transforme des objets de récupération en meubles design et écoresponsables. Une démarche professionnelle qui fait écho aux initiatives citoyennes pour préserver l’environnement.
    « Brol », bazar, objets dont on ne sait que faire, … c’est ce que désigne le terme wallon « camatches », qu’ont logiquement choisi Martin (28 ans) et Jérôme (38 ans) pour leur nouvelle affaire, lancée en septembre. Dans leur grange du 18e siècle située à deux pas de l’église de Vyle-Tharoul, ces deux passionnés s’adonnent à la création de meubles et décorations « eco-design ». Leur philosophie ? S’interdire d’utiliser des matières premières neuves et revaloriser des objets voués à être jetés. « On pratique l’upcycling, explique Jérôme. On veut donner une seconde vie à des objets désuets, pour en faire des meubles uniques, de meilleure qualité que ce qu’on peut trouver dans les grands magasins. »
    Au départ, Martin était couvreur et photographe « urbex ». Il a ensuite suivi une formation sur les métiers techniques à Marchin, qui lui a ouvert les portes de l’Opéra Royal de Wallonie, pour lequel il a conçu des décors. « L’opéra n’utilise que des matières premières neuves. Ils dépensent un fric monstrueux. Ça m’a dégouté. » De son côté, Jérôme a une formation d’ébéniste et il est passsionné de peinture. Après avoir exercé comme maitre verrier, il est devenu formateur en éco-rénovation à l’ASBL Devenirs. C’est là qu’il a croisé la route de Martin. « J’avais envie de changer, de revenir à mon premier amour : le bois. Et Martin avait justement un petit atelier dans son jardin où il retape des meubles. On est très complémentaires. Je suis plus à l’aise avec le bois, et Martin a plus d’aptitudes avec le métal. » Là où Jérôme a parfois l’esprit débordant d’expression créative, Martin se montre plus « au taquet pour le côté administratif et le marketing ».
    Leur atelier se veut ouvert à tous. Il est même possible de venir choisir dans leur caverne d’Ali baba le meuble que vous souhaitez qu’ils rénovent, et leur donner vos instructions. « Il y en aura pour toutes les bourses, explique Martin. On ne fait pas ça pour devenir riches, on veut que ça reste abordable, réduire notre marge au profit de la création. »
    Camatches vient de lancer sa page Instagram et aura bientôt un site web sur lequel seront exposées les créations. Après avoir démarché plusieurs magasins de la région de Huy pour y exposer, ils comptent faire appel aux communes pour mettre en place des pop-up stores (boutiques éphémères) dans des cellules commerciales inoccupées. « Notre objectif est d’ouvrir un showroom à Huy. On est attachés à la région. »
    Par Pierre Targnion

    Source 

    Camaches crée des meubles uniques sur demande, mais peut également réparer ou rénover votre mobilier ancien

    >Retrouvez les créations et leur prix sur www.facebook.com/Camatches

    >Pour visiter l’atelier, fournir des encombrants ou poser une question, contacter le 0496/98. 78.14

    >Camatches est pour le troc . Les meubles massifs et les métaux sont recherchés.

     

    meub.JPG

  • Ciné-rencontre : Ici la Terre lundi 9 décembre 2019

    Lien permanent

    Une initiation à la permaculture qui va vous donner le goût des choses !


    « Luc Dechamps a posé sa caméra pendant une année dans la ferme-école de Desnié, sur les hauteurs de Spa. Dans cette véritable fourmilière humaine, il est allé à la rencontre d’hommes et de femmes qui nous font découvrir les différentes facettes de la permaculture. »

     

    La projection du film sera suivie d’une rencontre avec Michaël Dossin, co-créateur des jardins maraîchers de la Ferme de Desnié, qui répondra à toutes vos questions.

    Participation gratuite sur réservation  par mail :

    kathleen@galcondruses.be ou par téléphone : 085 27 46 17

     

    Adresse :

    Espace Coworking de Marchin : rue du Parc 5 –

    4570 Vyle-et-Tharoul

     

    Lien vers notre événement Facebook :

    https://www.facebook.com/events/648354732237285/

    Et vers le site du réseau des espaces-test :

    http://espace-test.be/2019/11/12/ici-la-terre/

  • Les étudiants liégeois fêteront comme il se doit leur Saint-Nicolas le cortège aujourd'hui lundi midi

    Lien permanent


    Cette année encore les étudiants liégeois fêteront comme il se doit leur Saint-Nicolas. Entre guindailles et traditions, ils se réuniront  lundi pour célébrer l’un des plus célèbres saints.
    Le cortège lundi midi
    La police sera évidemment de la partie, et mettra en place des dispositifs de sécurité et de surveillance tout autour de chaque zone festive. En raison du passage du cortège dans les rues de Liège, des dispositifs de mobilité seront aussi prévus.
    Le traditionnel cortège des étudiants se tiendra ce lundi 2 décembre à midi. Il démarra de la place du Vingt-Août dès 13h, et terminera sa déambulation aux terrasses d’Avroy vers 16h.
    Pour rendre hommage au « Tore », le symbole de la ville de Liège autrefois critiqué, le cortège estudiantin se déroulera en musique. En effet, les participants entonneront le « Valeureux Liégeois » ainsi que le « Chant des Wallons ». Ils feront également entendre leur voix pour les chants des différentes facultés de l’université.
    Une fête après la fête
    Pour poursuivre ce jour de fête de la meilleure des manières, les étudiants seront invités à rejoindre la place du Vingt-Août à l’issue du cortège. Une « AfterCortege », une sorte de fête après la fête, s’y prépara avec des boissons concoctées par différentes facultés et comités.
    Les étudiants les plus vaillants continueront ensuite leur soirée dans le célèbre Carré où des dizaines de bars et spécialistes de la boisson les serviront jusqu’au petit matin.
    Un seul conseil, n’oubliez pas votre petite monnaie.
    Par Céline Gonzalez-Gonzalez

     

    Source

  • Le camion de Noël Coca-Cola arrive à Liège le 8 décembre 2019

    Lien permanent

     Ho ho hooooo! le camion de Noël Coca-Cola arrive à Liège pour un moment inoubliable !

    À quoi s'attendre ?
    - Notre camion de Noël Coca-Cola en toute sa splendeur
    - Selfie avec le Père Noël
    - Extra: participe à notre jeu et découvre ce que tu partages avec quelqu'un qui se trouve dans une autre ville pour une belle surprise

  • Il préviendra des coupures par e-mail et SMS à partir de juin 2020

    Lien permanent

    À partir du mois de juin 2020, les clients qui le souhaitent seront prévenus des coupures de courant par e-mail et/ou SMS.

    Avec ce changement, ORES souhaite mettre en place un système qui réponde davantage aux besoins de la société moderne.


    Mauvaise surprise pour quelques habitants de Fosses-la-Ville ce mercredi matin : au réveil, plus d’électricité. Une panne ? Pas du tout. Des travaux étaient prévus et les riverains avaient presque tous été informés.
    Malheureusement, le courrier d’avertissement de certains citoyens s’était égaré. Pour éviter ce genre de mésaventure, ORES s’apprête à changer son fonctionnement. « Dès juin 2020, les clients pourront être prévenus par mail et/ou par SMS », explique Jean-Michel Brebant, porte-parole du gestionnaire de réseau de distribution ORES. « Ce n’est pas une obligation, mais ceux qui le souhaitent pourront opter pour ce système. »


    Un processus fastidieux


    Pour que ce système soit performant, ORES doit d’abord obtenir les adresses e-mail et les numéros des clients. Le problème, c’est qu’il ne dispose pas toujours de ces informations. « Les gens sont clients chez les fournisseurs comme Lampiris ou Electrabel, mais pas chez nous. Nous ne sommes que le gestionnaire du réseau », précise Jean-Michel Brebant. « Les clients doivent donc accepter de nous transmettre ces données privées. Petit à petit, nous pourrons constituer une base de données qui permettra de mettre ce système en place. Nous lancerons bientôt une campagne pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’enregistrer. », ajoute le porte-parole. Ce changement ne fera pas pour autant disparaître les alertes via courrier papier, puisque le régulateur impose l’envoi d’un courrier. Qui plus est, l’utilisation des deux systèmes en parallèle permettra à ORES de juger de l’efficacité de son projet.


    L’un des défis sera d’assurer le suivi des informations des clients. Que se passe-t-il lorsqu’une personne change de numéro de téléphone, par exemple ? « C’est l’un des défis que nous devrons relever pendant les prochains mois », reconnaît le porte-parole. « Depuis quelques années, nous essayons de mettre en place une politique différente vis-à-vis de nos clients. Nous ne voulons plus nous contenter de la gestion de raccordements, mais plutôt de la gestion de clients avec un service plus personnalisé. »


    Interruptions planifiées


    Avec ce système, ORES veut évoluer avec la société et avec les besoins de ses clients. « Notre objectif, c’est de proposer des services qui soient à la hauteur des attentes des gens. Beaucoup d’entre eux s’attendent plutôt à recevoir un SMS plutôt qu’un papier dans leur boîte aux lettres. »


    Actuellement, une phase de test est menée dans la région de Namur. D’ici un peu plus de six mois, le service sera donc disponible sur tout le territoire.


    « Ce service concerne uniquement les interruptions planifiées. Pour ce qui concerne les pannes imprévues, il faudra encore attendre un peu plus longtemps », conclut le porte-parole. En dehors de ces alertes, il est également possible de suivre les coupures de courant, en direct, partout sur le réseau d’ORES, au moyen d’une carte interactive disponible sur son site internet.
    Par François Thys

     

    Source

  • Alcooliques Anonymes de Nandrin jeudi 5 décembre 2019

    Lien permanent
     

    Affiche.jpg

    Reprise des réunions

     

    Le groupe des alcooliques anonymes  de  Nandrin  se réunit  le jeudi 5 décembre 2019 de 20h à 22 h

     

    Réunion  réservée aux membres des mouvement des alcooliques anonymes.

     

    Tous les jeudis avenir de  20h à 22 h

    Ou ?

    L'ancienne école communale Rue godinasse salle Philippe à coté du musée fondation royal Christian Blavier .

     

    Permanence téléphonique

     (tarification zonale)

    7 jours sur 7 – 24 heures sur 24 

    078 15 25 56     ou      04/2402424

    Alcooliques Anonymes clic ici 

  • Repas de fin d'année du PCS Condroz‎ le 20 décembre 2019

    Lien permanent

     

    Repas de Fin d'Année 

    Salle aux Oies à Ouffet
    Le vendredi 20 décembre à 12h
    Menu apéritifs-entrée-plat-dessert pour 8 euros 
    Ouvert à toutes les personnes qui ont participé au moins à une activité du PCS en 2019 
    Réservations au 0474 77 51 46

     

    PCS Condroz

    Repas de fin d'année du PCS