Deux Hutois lient l’amour du bois et la conscience écologique pour créer des meubles de récup’

Lien permanent

Camatches crée des meubles éco-design

Le projet Camatches est né de deux artisans hutois passionnés de création et soucieux de l’environnement. Dans son atelier de Vyle-Tharoul, le duo transforme des objets de récupération en meubles design et écoresponsables. Une démarche professionnelle qui fait écho aux initiatives citoyennes pour préserver l’environnement.
« Brol », bazar, objets dont on ne sait que faire, … c’est ce que désigne le terme wallon « camatches », qu’ont logiquement choisi Martin (28 ans) et Jérôme (38 ans) pour leur nouvelle affaire, lancée en septembre. Dans leur grange du 18e siècle située à deux pas de l’église de Vyle-Tharoul, ces deux passionnés s’adonnent à la création de meubles et décorations « eco-design ». Leur philosophie ? S’interdire d’utiliser des matières premières neuves et revaloriser des objets voués à être jetés. « On pratique l’upcycling, explique Jérôme. On veut donner une seconde vie à des objets désuets, pour en faire des meubles uniques, de meilleure qualité que ce qu’on peut trouver dans les grands magasins. »
Au départ, Martin était couvreur et photographe « urbex ». Il a ensuite suivi une formation sur les métiers techniques à Marchin, qui lui a ouvert les portes de l’Opéra Royal de Wallonie, pour lequel il a conçu des décors. « L’opéra n’utilise que des matières premières neuves. Ils dépensent un fric monstrueux. Ça m’a dégouté. » De son côté, Jérôme a une formation d’ébéniste et il est passsionné de peinture. Après avoir exercé comme maitre verrier, il est devenu formateur en éco-rénovation à l’ASBL Devenirs. C’est là qu’il a croisé la route de Martin. « J’avais envie de changer, de revenir à mon premier amour : le bois. Et Martin avait justement un petit atelier dans son jardin où il retape des meubles. On est très complémentaires. Je suis plus à l’aise avec le bois, et Martin a plus d’aptitudes avec le métal. » Là où Jérôme a parfois l’esprit débordant d’expression créative, Martin se montre plus « au taquet pour le côté administratif et le marketing ».
Leur atelier se veut ouvert à tous. Il est même possible de venir choisir dans leur caverne d’Ali baba le meuble que vous souhaitez qu’ils rénovent, et leur donner vos instructions. « Il y en aura pour toutes les bourses, explique Martin. On ne fait pas ça pour devenir riches, on veut que ça reste abordable, réduire notre marge au profit de la création. »
Camatches vient de lancer sa page Instagram et aura bientôt un site web sur lequel seront exposées les créations. Après avoir démarché plusieurs magasins de la région de Huy pour y exposer, ils comptent faire appel aux communes pour mettre en place des pop-up stores (boutiques éphémères) dans des cellules commerciales inoccupées. « Notre objectif est d’ouvrir un showroom à Huy. On est attachés à la région. »
Par Pierre Targnion

Source 

Camaches crée des meubles uniques sur demande, mais peut également réparer ou rénover votre mobilier ancien

>Retrouvez les créations et leur prix sur www.facebook.com/Camatches

>Pour visiter l’atelier, fournir des encombrants ou poser une question, contacter le 0496/98. 78.14

>Camatches est pour le troc . Les meubles massifs et les métaux sont recherchés.

 

meub.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel