Les petits clubs de foot ont intérêt à passer au LED

Lien permanent
De nombreux petits clubs de foot ont du mal avec leur facture d’électricité. Des clubs qui ne vivent (financièrement) que grâce aux cotisations de leurs joueurs et, surtout à leur buvette. Le poste éclairage représente donc un coup non négligeable, surtout en cette saison.
Ainsi, le FC Vacresse, à Jurbise, la commune de la députée MR Jacqueline Galant. « Rien qu’en éclairage, ça coûte 3.100 à 3.200 euros par an », nous dit Madame Galant, qui est aussi bourgmestre de Jurbise. « C’est la commune qui prend en charge mais ce n’est pas possible dans tous les petits clubs. »
Éclairage problématique
Et des « petits clubs », ce n’est pas ça qui manque, comme le relève la députée, qui a interpellé ce lundi le ministre wallon des Infrastructures, Jean-Luc Crucke. « Comme vous le savez, la Fédération nationale compte environ 1.800 clubs de football, plus de 425.000 membres et 7.000 arbitres. Pour de nombreux petits stades et infrastructures sportives, l’éclairage devient problématique, ce qui nuit évidemment à la pratique du football nocturne. Des fiches Infrasports sont disponibles pour le football comme pour d’autres disciplines sportives afin de connaître le niveau d’éclairage requis. Des subsides seront-ils disponibles afin d’éclairer les nombreux terrains de football en Wallonie ? Disposez-vous d’un cadastre concernant les infrastructures sportives où l’éclairage est défaillant ? »
« Je puis confirmer que les travaux d’installation, de renouvellement ou de rénovation de l’éclairage des terrains de football sont, depuis toujours, éligibles aux subsides « Infrasports » à concurrence de 75 % », a répondu M. Crucke (MR lui aussi).
Le ministre précise toutefois : « Il est à noter que seul l’éclairage LED est éligible à l’octroi d’une subvention d’Infrasports, eu égard aux économies d’énergie qu’il génère. » Quant à la question d’un éventuel cadastre des terrains où l’éclairage serait défaillant, il n’existe pas. L’homologation de l’éclairage est du ressort de la Fédération de foot.
Les économies d’énergie sont un souci constant. En réponse à une autre question, du député Écolo Jean-Philippe Florent, le ministre Crucke a encore précisé qu’une enveloppe de 10 millions avait été dégagée afin de « financer la remise à niveau énergétique des infrastructures sportives wallonnes ».
Économies d’énergie
On parle ici de rénovations nécessaires pour répondre aux critères énergétiques modernes. Les premiers projets rentrés auprès des services de M. Crucke seront analysés début 2020. Les projets de rénovation concernent notamment l’isolation des bâtiments, mais aussi leur éclairage.
 

PAR BENOÎT JACQUEMART

 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel