Le Conseil des Enfants a fêté ses 30 ans au centre culturel de Huy

Lien permanent

Mercredi, plus d’une centaine d’enfants ont investi le Centre culturel de Huy pour célébrer les 30 ans du Conseil communal des Enfants. Un double anniversaire, puisque les Nations Unies signaient la Convention des Droits de l’Enfant le 20 novembre 1989.


« Pour l’instant, je fais mon atelier de Kim goût. Ensuite, j’irai explorer le centre culturel. » Tout comme Océane, des dizaines d’enfants parcouraient les couloirs du Centre culturel à la recherche de loisirs et ateliers en tout genre ce mercredi. Afin de célébrer le 30e anniversaire de la création du Conseil des Enfants de Huy, une après-midi festive était organisée, mêlant activités sérieuses et ludiques. Au programme : jeux, mini-théâtre, photographie ou encore initiation à la radio. Lorsqu’on demande aux jeunes conseillers, rassemblés derrière leur jeu de reconnaissance gustative, s’ils considèrent qu’il est important de marquer le coup, ils répondent un grand « oui » à l’unisson. « Ça fait 30 ans que le CCE existe, et ça fait 30 ans qu’on a signé la Convention des Droits de l’Enfant, explique Lili, membre du conseil. Notre atelier représente le droit à l’alimentation. » À quelques mètres d’elle, au milieu du bâtiment, une reproduction géante de la déclaration est exposée.

 

30 ans d’expression pour les enfants
« 30 ans d’expression pour les enfants, c’est un anniversaire important, explique Angélique Kohl, animatrice du Conseil des Enfants. Certains d’entre eux ont aujourd’hui 40 ans. Le Conseil a permis de les préparer à s’exprimer, en créant parfois des vocations. L’actuel échevin de la Jeunesse, Adrien Housiaux (PS) est passé par le Conseil des Enfants, tout comme les conseillers communaux Samuel Cogolati (ECOLO) et Julien André (PS). » Logiquement, ce sont les enfants et non les adultes qui étaient au commande de l’événement et qui ont choisi les différentes activités proposées lors de l’après-midi. « On a souvent le droit de diriger des activités, affirme fièrement Zoé. On nous fait confiance, on doit donner notre avis. On a même prêté serment devant le bourgmestre. »
Le climat, une thématique importante
Lorsqu’on demande à de jeunes conseillers les thématiques qui leur tiennent à cœur, le climat vient sur la table. « On fait du recyclage, on ajoute des poubelles dans la ville et on ramasse des déchets dans les bois, explique Lili. C’est important pour notre planète, les ours polaires n’ont plus assez de place à cause de la fonte de glace. »
Mais il y a aussi des problématiques plus locales. « On nous demande souvent de régler le problème des toilettes sales dans les écoles, ou de réparer les pleines de jeux, » explique Léonie.
Il y a deux ans, le Conseil a revu son système de candidature afin d’inclure tout le monde. Avant, les enfants étaient élus par leurs pairs, dans les écoles. Mais les plus timides n’osaient pas se lancer. L’inscription au Conseil se fait maintenant par mail, et chaque enfant né en 2009 a été contacté. L’appel s’achèvera le 10 décembre.

Par P.T.

|Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel