• Un lieu insolite va ouvrir ses portes à Vierset (Modave)Le concept Les Deux Ours

    Lien permanent
    Un lieu insolite va ouvrir ses portes à Vierset (Modave). Le concept « Les Deux Ours » qui avait quitté Nandrin en 2016, est de retour. Il y aura une partie « Pub » avec petite restauration, et une salle pour accueillir des concerts et spectacles dans une ambiance « vintage ».

    L’établissement les « Deux Ours » s’installe à Vierset-Barse (Modave), place Georges Hubin, nº2 où se trouvait la salle de « la Grande Chope ».
     
     
    Les « Deux Ours » se présente comme un lieu de culture, atypique, une « tanière » à l’ambiance rétro où l’on peut boire un verre et assister à un concert, un spectacle…
    « C’est une plaine de jeux pour grands enfants. La décoration est dans l’esprit brocante avec des fauteuils de grand-mère, des vieux sofas et des têtes de sanglier. Le but est de créer un endroit convivial et paisible où il fait bon venir papoter entre amis tout en étant en contact avec de la culture », explique Fred Macquet, le patron.

    Les « deux ours », un lieu de culture insolite - Benoît Ferrières
     
    L’idée n’est pas de créer un café traditionnel ouvert tous les jours mais plutôt un lieu de type « Pub » ouvert en fin de semaine et les weekends.

    Les produits vendus seront uniquement issus du circuit court. Les bières, softs et produits horeca seront tous fabriqués en Belgique.

    « J’insiste bien sur le fait que la partie salle de spectacle sera séparée de la partie bar. Cela permettra au public de profiter de spectacles de qualité dans le calme et le respect de l’artiste », poursuit le patron.

    D’autres événements comme des « vinyles jams » seront organisés. Le principe : des passionnés de musique se rassemblent pour écouter de vinyles et pour échanger à propos des musiques écoutées.

    Redynamiser Vierset

    Depuis trois ans, les « Deux Ours » se cherchait un lieu pour s’installer. « Jusqu’à maintenant mon concept était itinérant. Nous avons déjà été à Nandrin, Anthisnes, Fraiture, Tinlot et même dans mon salon. Mais honnêtement, organiser 82 concerts par an dans ces conditions c’est épuisant ! », confie Fred Macquet.

    Le choix de « la Grande Chope » à Vierset s’est fait un peu par hasard.Fred Macquet, passait tous les jours devant en voiture et avait remarqué que les lieux étaient inoccupés. Après plusieurs conversations avec le propriétaire, celui-ci a accepté de les lui louer.

    L’initiative a été bien accueillie par les autorités de Modave. « Monsieur Macquet a rencontré le Collège communal pour présenter son projet et il a tout notre soutien. Son initiative va contribuer à redynamiser le village de Vierset. » explique Bruno Dal Molin, premier échevin à Modave.

    Fred Macquet envisage d’ouvrir la partie « Pub » des « Deux Ours » dès décembre, de façon sporadique. Pour l’inauguration de l’ensemble des lieux, il table sur la période de la fin janvier. « Je suis un ours qui a du boulot pour aménager sa tanière. Je ne vais pas hiberner cette année », conclut-il avec le sourire.

    Par Gauthier Descamps
     
     

     

     

     

    Dans les anciens locaux de la Grande Chope à Vierset.

    Dans les anciens locaux de la Grande Chope à Vierset. - GSV

  • Les jeunes se mobilisent contre le harcèlement

    Lien permanent

    Le centre culturel d’Amay organise une soirée consacrée au harcèlement et aux violences conjugales ce lundi 25 novembre. Au programme: un concert et un spectacle pour sensibiliser les spectateurs à ces thématiques importantes.
    Des jeunes de la région, membre du collectif «4540», interpréteront également leur chanson «Anna». Cette chanson, écrite lors des ateliers Rap raconte l’histoire d’une jeune fille victime de harcèlement scolaire.
    Le collectif «4540» est le résultat de longs mois de travail. Deux animatrices du centre culturel ont lancé fin août un projet sur le décrochage scolaire et le harcèlement. L’objectif: rassembler des jeunes en décrochage scolaire, fréquentant une école spécialisée…
    «Nous nous sommes associés avec l’école spécialisée du Chêneux. Des jeunes totalement en dehors du circuit scolaire sont venus travailler avec nous dès août. Nous leur avons d’abord proposé de s’essayer à la radio, notre spécialité. Comme cela a bien fonctionné et qu’ils ont accroché, nous leur avons laissé carte blanche pour mener un plus gros projet», explique Vicky Stratidis, animatrice.
    Ces jeunes, passionnés de Rap, ont souhaité apprendre à réaliser leur propre musique. «Ils ont suivi différents ateliers pour apprendre l’écriture rap, la musique… Ils ont bénéficié de l’aide d’un ingénieur du son spécialisé en rap. Nous voulions leur montrer qu’ils sont capables de produire quelque chose de qualité pour qu’ils prennent confiance en eux», poursuit l’animatrice. Le projet les a aussi amenés à rencontrer d’autres jeunes issus d’horizons différents afin de favoriser les échanges et l’entraide;
    L’aboutissement de ce projet consiste en l’organisation d’un festival Rap/électro fin juin. La gestion du budget, de la programmation sera laissée à la responsabilité des jeunes.
    Vous pourrez donc venir les applaudir lors de la soirée «Et si c’était toi?» du 25 novembre qui aura lieu au centre culturel d’Amay dès 18h30.
    La soirée commencera par un cocktail dinatoire préparé et servi par les élèves de l’école du Chêneux.
    Vous pourrez également assister à 19h45 à un concert de l’artiste français Alberto Ales dont certaines chansons évoquent le sujet des violences conjugales. Un spectacle intitulé «#Vu» et traitant de cyberharcèlement débutera à 20h30.
    Soirée au centre cultuel d’Amay ce lundi dès 18h30.
    >Prix: 5 euros >Plus d’informations: Vicky Stratidis: 0479/ 91 58 68 - 085/ 31 24 46

     

    Par G.D.

     

    Source

  • Il l'annonce dans un reportage, Si vous n'aimez pas le chant du coq, passez votre chemin

    Lien permanent

    Sujet bien connu également dans nos campagnes .

    Voici un reportage vidéo de TF1 dans le journal de 13 h par  Jean-Pierre Pernaut

    Voir la vidéo ici 

     

    TF1 Le JT clic ici

     

  • Cortège de Saint- Nicolas le 30 novembre 2019 à Huy

    Lien permanent

    CORTEGE DE SAINT NICOLAS


    Comme chaque année, la Fédération Royale des Commerçants, Artisans et Indépendants de Huy a invité le Saint-Nicolas à faire une escale dans la citée mosane ! 

    Voici les points de rendez-vous :

    9h-9h45 : Statte (Huy)
    10h-10h45 : Orchestra - Huy (Zoning de Ben-Ahin côté Meuse)
    11h-11h45 : Le 31 ainsi que l'ensemble du Zoning de Tihange
    13h45 - 14h30 : Saint-Germain
    15h30 - 16h15 : Rue des Rotisseurs (Boutique Green BayHDT1001 BoulesFrit'HuyO' brunch coffee - HuyArômes et Volup'thésPastelLe Pont des ArtsLingerie Mat' LineCoiffeur DabompréNative BoutiqueLes opticiennes.beLa Boutique Du VoyageHub MosanLe Coup de Phil, ...)
    17h30 - 18h15 : ARONA danse & fitnessVaudrée 8 Huy

    Saint-Nicolas fera également des balades :

    13h20 : Rue Neuve (Ce que veulent les hommesCap modeATE Informatique HuyRive GaucheFactory StorePoker JeanstoreShopforgeek Huy,...)
    15h : Rue des Brasseurs - Grand Place (Daisy Flowers, Boutique Marina Pralines Neuhaus Huy, GabibouchTrevi RasquainLa Dérive Librairie Indépendante HuyO'Malley PubLe 45 BarCocobaiaChez SongLe Littéraire Huy, ...)
    16h30 : Rue des Rotisseurs



    1 sachet de bonbon sera offert à chaque petit bout présent !

    Lire la suite

  • Pour les amateurs de patrimoine ! 4ème journée d'étude au Château de Jehay le 23 novembre 2019

    Lien permanent
    4ème journée d'étude au Château de Jehay
    Le samedi 23 Novembre 2019 aura lieu au Château de Jehay une quatrième journée d'études consacrée à l'étude et à la valorisation du patrimoine.
    Cette rencontre interdisciplinaire réunira des chercheurs d'horizons divers. Elle permettra au public d'approfondir ses connaissances d'objets importants du patrimoine de la Province de Liège et de se familiariser avec les méthodes de la restauration et de l'enquête en histoire de l'art.
    La matinée permettra de confronter le regard sur l'apport du numérique au niveau patrimonial. L'après-midi, Clotilde Roy, cheffe du pôle coordination scientifique et technique du Centre des monuments nationaux, présentera le processus d'étude et de mise en œuvre du remeublement du prestigieux château d'Azay-le-Rideau.
    Cette journée entre dans le cadre de la politique de conservation-restauration et de vulgarisation de la recherche défendue par le Château de Jehay, à l'initiative de la Province de Liège.
    INFORMATION(S) PRATIQUE(S)
     

    De 09h45 à 16h00

    Entrée gratuite

    Inscription obligatoire auprès de alexandre.galand@chateaujehay.be

    LIEU

    Rue du Parc, n°1
    4540 Amay

     

    Source

  • L'atelier du Père Noël le 18 décembre 2019 à Neupré

    Lien permanent

    Spectacle du père Noël pour toute la famille! Le mercredi 18 décembre à 15h 
    Informations échevinat de l'enfance 04/372.99.53 ou enfance@neupre.be

  • Bonne fête de Sainte Cécile aux musiciens aujourd'hui 22 novembre 2019

    Lien permanent

    st cc.jpgSainte Cécile est la patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs et des poètes. 
    Cécile de Rome, une des sainte Cécile, ou sainte Aziliz dans le calendrier breton des saints, est une sainte chrétienne.
    Elle aurait vécu à Rome, aux premiers temps du christianisme.
    Sa légende en fait une vierge qui, mariée de force, continua à respecter son vœu de virginité. On la fête le 22 novembre.
    Sainte Cécile est la patronne des musiciens et des musiciennes ainsi que des brodeurs et brodeuses.
     
    En France, la cathédrale d'Albi est la seule cathédrale à porter le vocable de sainte Cécile. 
    Cette cathédrale est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, et possède le plus grand orgue classique de France. Cécile y est honorée chaque année lors de sa solennité avec vénération des reliques lors de la messe solennelle de la sainte Cécile.
     
    Pourquoi dit-on qu’elle est la patronne des musiciens ?
     
    Parce que Cécile serait entrée le soir des noces, chez son époux en chantant et en s’accompagnant d’un orgue, elle est devenue la patronne des musiciens. Mais aussi parce qu’en allant au martyre, Cécile entendit la musique de Dieu et se mit à interpréter des chants mélodieux, ce qui fit d’elle la figure emblématique des musiciens, puis des autres artistes.
    Sainte Cécile est, à l’époque moderne, la patronne de la musique sacrée, à qui beaucoup de musiciens ont rendu hommage.
     
    Un passage de sa légende affirme qu'en allant au martyre elle entendit une musique céleste. 
    Cette anecdote en fera la patronne des musiciens, des luthiers et des autres fabricants d'instruments de musique. 
    On la représente avec une couronne de fleurs, symbole de virginité, un plant de lys, un instrument de musique et une épée.
     Elle est souvent enturbannée et richement habillée, signes d'une origine patricienne.
     C'est l'un des martyrs des débuts de l'Église les plus vénérés, mentionné dans le canon de la messe depuis 496.

  • La traditionnelle Saint-Nicolas des Rhétos se déroule à Huy le lundi 25 novembre

    Lien permanent

    La traditionnelle Saint-Nicolas des Rhétos se déroule à Huy le lundi 25 novembre.

    Cette fête estudiantine est une organisation de l’ASBL La Hutoise en collaboration avec la Ville de Huy.

    Elle rassemble les élèves de 6e et 7e secondaires de Sainte-Marie, de Saint-Quirin, de l’Abbaye de Flône, de l’Athénée royal de Huy, de l’ITCF de Huy, de l’IPES de Seilles, de l’EP de Huy (Huy 1) et de l’IPES de Huy (Huy 2).


    Dès 8 h 30, distribution des bracelets aux Rhétos et des petits déjeuners sur le parking de l’avenue Godin-Parnajon. Saint Nicolas est attendu à 8 h 45.


    A 9 h, le cortège folklorique quittera le parking de l’avenue Godin-Panajon. Il prendra ensuite la direction du pont de l’Europe et du quai de Compiègne, avec un arrêt au carrefour de la rue Neuve, puis il repartira vers le pont Baudouin, le quai d’Arona, puis retour au parking de l’avenue Godin-Parnajon vers 10 h 30.


    Le bal en plein air se déroulera sur le même site jusqu’à 17 h.


    Des mesures de précaution ont déjà été prises avant les festivités. Le service Prévention de la ville de Huy s’est notamment rendu dans les établissements scolaires afin d’expliquer le déroulement de la journée et afin de sensibiliser les Rhétos aux effets des excès de la consommation d’alcool.


    Des mesures seront également prises sur le site. Les accès seront strictement contrôlés : seuls les étudiants détenteurs d’un bracelet d’accès peuvent accéder au site. De la nourriture et des boissons softs sont mises à la disposition des participants. Les alcools forts sont interdits.


    Seule de la bière sera vendue sur le site et des gobelets réutilisables seront utilisés. Les étudiants seront fouillés à l'entrée du site pour éviter que des bouteilles d'alcool soient amenées de l'extérieur.
    En tout, 1.000 étudiants devraient participer aux festivités.

    Source

     

  • les Plaisirs d’hiver à Huy du 22 novembre 2019 au 5 janvier 2020

    Lien permanent

     Le marché de Noël de Huy ouvrira ses portes bientôt pour plus de 6 semaines de festivités et de plaisirs dans le centre-ville de Huy .
     Avec le service événements, nous avons longuement travaillé pour proposer un marché plus diversifié et répondant aux attentes des Hutoises et Hutois
    La grande patinoire de glace  sur la Grand’Place ainsi que le village de Noël HORECA
     sur la Place Verte sont bien évidemment maintenus. Au-delà de ça, 6 nouveautés ont été apportées au dispositif habituel pour une offre élargie avec l’objectif que chacun puisse y trouver son bonheur  Il est donc prévu sur la Grand-Place :
     Durant le 1er week-end, un marché circuit-court, totalement couvert, avec nos producteurs locaux
     Durant le 2ème week-end, un salon couvert du vin mais aussi du gin, rhum, whisky et de l’épicerie fine avec de nombreux producteurs
    Durant le 3ème week-end, un salon couvert des artisans, artistes et créateurs locaux, idéal pour les achats de Noël
     Durant les 3 dernières semaines, dont les vacances scolaires, un village des enfants de 150m2 entièrement dédié pour eux avec des châteaux gonflables et de nombreux jeux, accessible à un prix très démocratique afin que chaque famille puisse en profiter 
     A partir du 27 décembre, durant 10 jours, après la Fabrique d’Hiver organisée par le Centre culturel de Huy, une grande exposition à l’espace Saint-Mengold sur le thème de Noël
     A partir du 14 décembre, une exposition plus culturelle, organisée par la Fondation Bolly-Charlier à la Galerie Juvenale, avec de nombreuses œuvres d’artistes et de créateurs. Ces œuvres pourront être achetées à petits prix, idéal également pour les cadeaux de Noël 
    Comme tout événement, il y aura toujours à dire et à redire, de bonne ou de mauvaise foi, mais de nombreuses nouveautés ont été apportées pour un marché de Noël 2019 varié, dynamique, générant des retombées économiques pour nos commerçants et respectant les riverains du centre-ville de Huy.
    Dans ce chalet de 150 m2 des plaisirs d’hiver, différentes animations seront proposées.
    1. Les 23 & 24 novembre : De l’eau à la bouche, dédié aux produits de bouche
    2. Du 29 novembre au 1er décembre : Vins et Gastronomie, dédié aux vins et accompagnements
    3. Les 6, 7 & 8 décembre : Artistes et artisans, dédié aux artistes et artisans de la région
    4. Du 13 décembre au 5 janvier : Espace de jeux pour les enfants : châteaux gonflables et jeux en bois pour les enfants.
    La patinoire sera accessible du 22 novembre au 5 janvier 2020. Du dimanche au jeudi de 12h00 à 20h00. Vendredi et samedi de 12h00 à 22h00. 7 €/adulte – 5 €/enfant. Abonnement et tarif groupe sur demande.

  • Sainte-Catherine à Huy du 22 au 24 novembre 2019 cross, marché, bénédiction, arbres

    Lien permanent

    Huy - Sainte-Catherine 2019
    22 > Cross interscolaire
    23 > Bénédiction des animaux de compagnie
    23 > Journée de l'Arbre
    24 > Grand marché
    22 - 24 > Les Automnales chez les commerçants

    Demandez le programme !

    ** Vendredi 22 novembre
    Cross interscolaire : Hall omnisports >13h > 16h
    Le cross interscolaire rassemble d’année en année quelques 1200 élèves de l’arrondissement de Huy-Waremme. 18 courses sont inscrites au programme.

    ** Samedi 23 novembre
    >>Bénédiction des animaux de compagnie
    Parc des Récollets >14h

    >>Journée de l'Arbre
    Parc des Récollets >De 13h à 16h

    Distribution gratuite d'arbres et arbustes, avec mise à l'honneur du cornouiller.

    Liste des arbres distribués cette année :
    Cornouiller sanguin-Cornus sanguinea
    Cornouiller mâle-Cornus mas
    Aubépine-Crataegus monogyna
    Hêtre vert-Fagus Syvatica
    Noisetier-Corylus avellana
    Châtaigner-Castanea sativa
    Noyer-Juglans regia
    Pommier sauvage-Pyrus malus/Malus sylvestris
    Poirier sauvage-Pyrus piraster/Pyrus communis
    Framboisier-Rubus idaeus
    Groseillier à grappes-Ribes rubrum
    Cassis-Ribes nigrum

    Stands présents : les Amis des Abeilles, le Rucher école de la Ville de Huy, le Contrat de Rivière Meuse Aval, la Maison de la Nature et des Sciences de Huy, le Service Environnement de la Ville de Huy - PCDN.

    Bar de l'Amicale du Personnel de la Ville de Huy.

    **Dimanche 24 novembre
    Grand Marché
    Quais Dautrebande & d’Arona > De 8h à 18h

    Près de 200 commerçants ambulants rivalisent d’imagination, de bagout et d’ingéniosité pour vous offrir les meilleurs produits de saison. De nombreux comités et associations locaux vous attendent également pour partager ensemble un moment chaleureux et convivial autour d’un potage de saison, d’un vin ou d’un chocolat chauds.

    Le marché s’installe de 8h à 18h, quais Dautrebande et d’Arona, avenues Lebeau et Delchambre, ainsi que rue Grégoire Bodart.

    **Du vendredi 22 au dimanche 24 novembre
    Les Automnales
    De bonnes affaires chez les commerçants


    Infos > Ville de Huy/Evénements, 085/21 78 21 – event@huy.be

     

    Ville de Huy (Officiel)

    Huy - Sainte-Catherine (cross, marché, bénédiction, arbres)

  • Spectacle Six pieds sous l'herbe aujourd'hui 22 novembre 2019 à Nandrin

    Lien permanent
    Vendredi 22 novembre 2019 de 20:00 à 22:00
    Salle du conseil communal, Place Ovide Musin 1 à Nandrin
     
    À partir de 17 ans
    Sur inscription par téléphone au 085 51 94 78
    administration@nandrin.be

    "Bon d'accord on ne choisit pas toujours sa mort, mais si on pouvait au moins choisir son cimetière, vous opteriez pour quoi vous ? Du béton ou de l'herbe ?".

    Six pieds sous l'herbe, c'est l'histoire d'un fossoyeur qui vous raconte les bienfaits de la nature dans les cimetières avec humour et poésie et vous aide à apprivoiser la mort avec plus de respect et de beauté. Parce que le cimetière après tout, c'est le lieu de vie de notre mort. Alors autant qu'il soit vivant !

     

     

    Spectacle : Six pieds sous l'herbe

  • L’expo Hyperréalisme sculpture du 22 novembre 2019 au 3 mai 2020 à Liège

    Lien permanent

    Le musée de la Boverie accueillera, du 22 novembre 2019 au 3 mai 2020, l’exposition « Hyperréalisme sculpture. Ceci n’est pas un corps ». Les visiteurs pourront découvrir 44 œuvres de 31 artistes différents, qui montrent d’une part le champ des possibles exploré par les hyperréalistes et d’autre part, l’évolution de la représentation de l’humain au fil des années.

    Après avoir voyagé en Espagne, au Mexique, en Australie ou encore aux Pays-Bas, cette exposition entièrement dédiée à la sculpture hyperréaliste, arrive à Liège. Elle présentera à travers de nombreuses œuvres d’artistes internationaux comme Paul McCarthy, George Segal ou encore Ron Mueck un aperçu condensé de ce mouvement artistique.

    L’exposition est divisée en six sections différentes. Le visiteur débute sa découverte par la section « Répliques humaines », poursuit avec « Monochrome », « Morceaux de corps », « Jeux de taille », « Réalités difformes » et enfin « Frontières mouvantes ». Cette dernière partie est consacrée à l’hyperréalisme d’aujourd’hui et est adaptée aux nouveaux médias et aux outils numériques dont on dispose. Elle a spécialement été créée pour la version liégeoise de l’exposition.

     

    Source

  • Attention Dégivrage en principe, on ne laisse pas tourner le moteur

    Lien permanent

    Mercredi et jeudi matin, plus d’un Belge grattait son pare-brise avant de démarrer. Depuis le 1er mars dernier, il est interdit de laisser tourner son moteur à l’arrêt sauf en cas de nécessité.

    C’est une infraction environnementale à 130 euros.


    « L’article 8.6 du code de la route interdisait déjà de laisser tourner son moteur au point mort. Il était logique que cet article sorte du code pour devenir une infraction environnementale », commente Benoît Godart de l’Institut Vias.


    Une interdiction qui vaut aussi pour le dégivrage des vitres ?

    « Quand il fait froid, le moteur émet beaucoup de fumée. Je ne suis pas certain qu’en une minute ou deux l’habitacle soit totalement réchauffé.

    Cela dit, je comprends qu’on le fasse pour les enfants.

    En fait, le but est de sanctionner les conducteurs qui laissent tourner leur moteur sans raison, parfois plusieurs minutes, juste à la sortie de l’école.

    Là, on met en danger la santé des enfants », souligne le spécialiste de la sécurité routière.

    Ce sera à l’agent constatateur d’apprécier la situation.

    « Une chose est certaine. Il ne faut surtout pas prendre la route avec juste un hublot au niveau du conducteur.

    J’en ai encore vu un ce mercredi », indique Benoît Godart.
    Par ailleurs, il reconnaît que l’écologie entre parfois en contradiction avec la sécurité routière, donnant l’exemple récent d’un automobiliste.

    Le conducteur était en train d’encoder son GPS lorsqu’un agent de prévention lui a demandé d’éteindre son moteur ou de partir.

    Problème, le GPS sur ce modèle-là ne fonctionne que si le moteur tourne. « Et le régler en conduisant, ce n’est pas la bonne solution », avertit le porte-parole de Vias.

    Par Y.H.

     

    Source

  • Il place des bacs à fleurs devant sa maison à Clavier l'homme devant le tribunal de Huy pour entrave méchante à la circulation

    Lien permanent

    Un homme comparaissait devant le tribunal correctionnel de Huy pour entrave méchante à la circulation dans la Ruelle des Coquais à Clavier.

    Il avait placé des bacs à fleurs devant sa maison et sur la chaussée pour obliger les véhicules à ralentir lors de leur passage dans la ruelle.

    Le trentenaire s’en était également pris à ses voisins et au bourgmestre de Clavier.


    Lorsqu’il emménage avec sa famille Ruelle des Coquais à Clavier, Christophe pense trouver un endroit paisible et calme.

    Malheureusement, un problème de taille se pose pour le trentenaire : la circulation dans la ruelle.

    Agacé par le passage rapide des véhicules devant son domicile, Christophe décide de placer des bacs à fleurs sur la chaussée.


    Il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Huy mercredi pour entrave méchante à la circulation : « Oui j’ai mis les bacs devant ma maison mais des catadioptres signalaient clairement cette mise en place.

    J’ai agi pour protéger mes enfants et ma compagne.

    Les voisins étaient de mon avis mais ils ont changé de position devant la police et au fil du temps », a expliqué le prévenu.


    « Tous les voisins contre moi »


    Le trentenaire était présent pour d’autres préventions : menaces verbales, écrites, harcèlement et coups physiques.

    Des préventions réfutées : « J’ai envoyé des messages à l’un de mes voisins pour lui signaler que s’il cherchait misère, il y aurait des conséquences mais je parlais de la justice ».

    Christophe avait également rendu visite au bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois, pour discuter de son problème.

    Mécontent, il avait mimé un égorgement et tapé sur plusieurs meubles selon des témoins. Enfin, il avait porté des coups sur un autre voisin.


    En pleurs, Christophe s’est adressé au président du tribunal : « Si vous les connaissiez comme moi, vous comprendriez la situation.

    Tous les voisins se sont ligués contre moi ».


    Lors de son réquisitoire, la procureure du Roi a mis en exergue les observations faites par un expert : « Il y a chez le prévenu un sentiment de victimisation accentué et peu de remise en question.

    On note également un comportement violent lorsqu’il se met en colère ».

    Christophe est atteint d’un trouble paranoïaque altérant par la même occasion ses capacités de discernement.

    Il attend d’ailleurs une décision concernant son internement au centre de Paifve dans un autre dossier.


    Le parquet a demandé 10 mois d’emprisonnement avec un sursis simple à l’exécution de cette peine.

    Une demande derrière laquelle s’est rangé Me De Ruette, le conseil du prévenu : « Vous l’avez entendu aujourd’hui, nous sommes en présence d’un homme dont la chute aux enfers a irrémédiablement continué ».

    Jugement le 18 décembre.

     

    Par Maxime Gilles |

    Source