Attention Dégivrage en principe, on ne laisse pas tourner le moteur

Lien permanent

Mercredi et jeudi matin, plus d’un Belge grattait son pare-brise avant de démarrer. Depuis le 1er mars dernier, il est interdit de laisser tourner son moteur à l’arrêt sauf en cas de nécessité.

C’est une infraction environnementale à 130 euros.


« L’article 8.6 du code de la route interdisait déjà de laisser tourner son moteur au point mort. Il était logique que cet article sorte du code pour devenir une infraction environnementale », commente Benoît Godart de l’Institut Vias.


Une interdiction qui vaut aussi pour le dégivrage des vitres ?

« Quand il fait froid, le moteur émet beaucoup de fumée. Je ne suis pas certain qu’en une minute ou deux l’habitacle soit totalement réchauffé.

Cela dit, je comprends qu’on le fasse pour les enfants.

En fait, le but est de sanctionner les conducteurs qui laissent tourner leur moteur sans raison, parfois plusieurs minutes, juste à la sortie de l’école.

Là, on met en danger la santé des enfants », souligne le spécialiste de la sécurité routière.

Ce sera à l’agent constatateur d’apprécier la situation.

« Une chose est certaine. Il ne faut surtout pas prendre la route avec juste un hublot au niveau du conducteur.

J’en ai encore vu un ce mercredi », indique Benoît Godart.
Par ailleurs, il reconnaît que l’écologie entre parfois en contradiction avec la sécurité routière, donnant l’exemple récent d’un automobiliste.

Le conducteur était en train d’encoder son GPS lorsqu’un agent de prévention lui a demandé d’éteindre son moteur ou de partir.

Problème, le GPS sur ce modèle-là ne fonctionne que si le moteur tourne. « Et le régler en conduisant, ce n’est pas la bonne solution », avertit le porte-parole de Vias.

Par Y.H.

 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel