• Les communes de Marchin et de Modave proposent un atelier zéro déchet.

    Lien permanent

    Des ateliers zéro déchet dans les bibliothèques communales

    À l’ère de la consommation de masse et du suremballage industriel, il peut paraitre difficile de réduire notre quantité de déchets, sans altérer notre confort de vie.

    À l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD), les communes de Marchin et de Modave proposent un atelier zéro déchet.

    « Intradel et la Province de Liège coordonnent le projet et l’ont proposé aux bibliothèques locales, explique Nicolas Fanuel, responsable de la bibliothèque de Marchin-Modave.

    Nous avons décidé de participer. Intradel nous fournit tout le matériel gratuitement et la Province organise la formation des deux bibliothécaires qui vont mener l’atelier. »

    L’atelier s’articule autour de trois pratiques que tout un chacun peut facilement mettre en place au quotidien, afin de réduire sa production de déchets sans difficultés.

    La première consiste à fabriquer une pierre d’argile, produit utile pour le nettoyage, qui permet notamment d’effacer les taches ancrées dans la salle de bain et sur les éviers.

    « Une fois que vous avez acheté en grande quantité les trois matières premières dont vous avez besoin pour fabriquer la pierre, vous êtes parti pour un moment.

    En achetant votre pierre dans le commerce, vous jetez son contenant à chaque achat. » La deuxième étape vise à fabriquer un emballage en tissu, le « furoshiki ».

    Cette technique japonaise traditionnelle consiste à plier et à nouer du tissu pour ensuite l’utiliser afin de transporter des objets, ou même pour emballer des cadeaux.

    Enfin, l’atelier vous propose de confectionner des sachets en origami pour ranger vos semences de fleurs, et remplacer les sachets plastiques.


    Pourquoi viser les bibliothèques ?

    « Nous sommes sur le terrain et on a un public qu’il est intéressant de sensibiliser, explique Nicolas Fanuel.

    Et puis, c’est l’occasion pour nous de montrer qu’on ne trouve pas que des romans et des BD dans les bibliothèques, mais aussi des livres pratiques, comme les bouquins sur le zéro déchet. »


    Au total, 23 bibliothèques liégeoises ont décidé de proposer ce service à l’occasion de la SERD, dont celle des Chiroux, à Liège, ou encore celle de Waremme.

    Détail important : l’atelier est gratuit mais le nombre de places est limité à 15 personnes et l’inscription est obligatoire au 085/27.04.21.
    par P.T.

    Source

  • Report du tarif prosumer pendant 5 ans, c’est parti !!!

    Lien permanent

    Le tarif prosumer, pour les petits producteurs d’électricité photovoltaïque, dès le 1er janvier prochain, ou cinq ans plus tard ? Le gouvernement wallon voudrait qu’il entre en vigueur le 1er janvier 2025.
    Le gouvernement wallon a approuvé un avant-projet qui permettra d’exonérer les prosumers (petits producteurs d’électricité photovoltaïque) de ce que l’on appelle le « tarif d’injection », et ce durant 5 ans. Cela confirme ce que nous disait le ministre wallon de l’Énergie, Philippe Henry (Écolo), voici tout juste un mois. Le tarif prosumer est censé entrer en vigueur le 1er janvier 2020, dans moins d’un mois et demi, donc. Il pourrait coûter des centaines d’euros aux détenteurs de panneaux photovoltaïques.
    L’avant-projet de décret n’est qu’un avant-projet, il doit encore franchir quelques étapes avant d’entrer en vigueur. Et il y a urgence puisqu’il doit être voté par le parlement wallon avant le 31 décembre. Comme indiqué par le cabinet de Philippe Henry, le texte est parti au Conseil d’État, dont l’avis est attendu dans les 30 jours. Il doit aussi être envoyé à la Cwape, le régulateur de l’énergie. Lundi, la Cwape n’avait pas encore reçu le texte, comme nous l’a indiqué son président, Stéphane Renier. Lequel ne voulait donc pas réagir « à chaud », mais la position de la Cwape est connue et n’a pas varié.
    équité
    Tout d’abord, pour elle, le tarif prosumer doit entrer en vigueur le plus rapidement possible, pour des questions d’équité. Elle estime que les prosumers, qui utilisent le réseau électrique (pour injecter ce qu’ils produisent et prélever du courant quand ils n’en produisent pas), ne payent pas pour cette utilisation. Contrairement à ceux qui n’ont pas de panneaux photovoltaïques. Autre argument : le tarif prosumer, censé entrer en vigueur le 1er janvier prochain, a été intégré dans le calcul des tarifs de distribution des différents distributeurs d’électricité (Ores, Resa, etc.). S’il n’entre pas en vigueur, il faudra peut-être compenser. Et enfin, dit la Cwape, décider de la suspension du tarif ou non n’est pas une prérogative du gouvernement, mais de la Cwape elle-même, qui est un organisme indépendant.
    Et si le politique se passait d’un éventuel avis contraire de la Cwape, celle-ci pourrait introduire un recours contre le futur décret wallon. Ce qui relancerait une période d’incertitude pour les petits producteurs photovoltaïques (moins de 10 kVA). Mais on sent du côté du ministre Henry la volonté de dialoguer avec la Cwape qui, a priori, n’y est pas opposée.
    Pour les prosumers, tout cela n’est pas anecdotique. Prenons un habitant de Namur qui a sur son toit une installation permettant de produire 3kWe (kilowatts électriques). Le tarif prosumer lui coûterait 262,23 euros en 2020, 264,48 euros en 2021, à peu près la même chose les deux années suivantes. Calculons 264 euros pendant 5 ans, ça fait 1.320 euros. Si l’entrée en vigueur de ce tarif est postposée de cinq ans comme le propose le gouvernement wallon, voilà la somme que ce producteur épargnera. Le coût (ou l’économie) est fonction de la puissance théorique de l’installation et de l’endroit où l’on habite.
    La Wallonie compte désormais plus de 150.000 petits producteurs photovoltaïques.
    Par Benoît Jacquemart

     

    Source

  • Attention 101 personnes et 8 chiens empoisonnés !!!

    Lien permanent

    Le Centre Antipoisons s’adapte aux saisons en matière d’information.

    Et les responsables donnent aussi quelques conseils pour les intoxications à l’antigel.

    « L’antigel est très dangereux. Il n’y a pas de temps à perdre en cas d’ingestion. Souvent, l’hospitalisation est nécessaire », nous dit d’emblée le porte-parole Patrick De Cock.

    « En 2018, nous avons reçu 100 appels pour des expositions à l’antigel, avec 109 victimes.

    81 victimes étaient des adultes, 20 des enfants.

    Et on compte 8 animaux, des chiens qui avaient léché le produit », poursuit le porte-parole qui ajoute,  : « Environ la moitié des appels concernent l’antigel concentré sur les radiateurs de voiture, l’autre moitié concerne le liquide d’essuie-glace avec antigel ».


    Certains… le boivent


    Comment un adulte peut-il s’intoxiquer à l’antigel ?

    « Majoritairement, ce sont des accidents. Par exemple, on a tenté d’ouvrir le récipient avec la bouche, ce qui n’est pas une bonne idée. Mais on note aussi quelques accidents.

    Notamment du fait de personnes étrangères, comme des Polonais, qui pensent que c’est un bon alcool, ce qui n’est évidemment pas le cas ! ».


    Le centre rappelle qu’il faut particulièrement se méfier des antigels pour les radiateurs de voiture qui contiennent de l’éthylène glycol concentré. Une gorgée d’une solution concentrée peut avoir de graves conséquences pour la santé chez un adulte.


    Les symptômes ? Dans un premier temps (de 30 minutes à 12 heures après l’ingestion), la victime présentera un état d’ébriété, comme quand on a trop bu, suivi de nausées et de vomissements.

    Dès la 4e heure, un coma peut s’installer. Plus tard, des troubles de fonctionnement du cœur et des reins risquent de se développer.

    Cette aggravation progressive est liée à la transformation de l’éthylène glycol par le foie en substances encore plus toxiques.


    Par M.SP.

     

    Source

  • Feu vert pour la nouvelle école de Rotheux

    Lien permanent

    Le permis unique de la future école de Rotheux est octroyé par la Région wallonne. Ce qui signifie très concrètement qu’il n’y a plus aucun obstacle à la construction des nouveaux bâtiments scolaires.
    La commune de Neupré souhaite en effet construire une nouvelle école à Rotheux pour plus de confort pour les élèves et les enseignants, mais également en vue de marquer le coup au niveau environnemental. « L’école sera équipée d’une pompe à chaleur avec géothermie pour chauffer le bâtiment de manière éco-responsable. De plus, des panneaux solaires seront installés sur les toitures pour subvenir aux besoins en électricité des infrastructures. Nous allons également mettre du triple vitrage. Bref, ce sera quasiment un bâtiment passif. C’est d’ailleurs ce qui nous permet d’être dans la plus haute tranche possible pour les subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles », détaille l’échevin Mathieu Bihet, échevin de l’Urbanisme à Neupré.
    Au niveau financier, la commune déboursera 4,6 millions d’euros en tout, mais 2,76 seront des subsides de la Fédération.
    Concernant le timing, on est même en avance, puisque le calendrier initial prévoyait l’octroi du permis par la Région wallonne au printemps 2020. Désormais, la commune a lancé ce que l’on appelle un « test de réponses » pour connaître la valeur énergétique du sol en vue d’installer une géothermie. Ainsi, le premier forage test devrait être réalisé d’ici la fin de l’année. « On peut espérer une attribution du marché, si tout se passe bien, juste avant l’été », renchérit Mathieu Bihet.
    Rappelons que l’ancienne école ne sera démolie qu’une fois la nouvelle école construite afin de ne pas avoir recours aux conteneurs comme classes de cours. Les nouveaux bâtiments seront plus grands que l’école actuelle, mais pour une capacité similaire d’élèves, soit environ 225 à l’heure actuelle.
     
    Par GG 
     
    Vue de la future école.

  • Le cornouiller mis à l’honneur en Wallonie

    Lien permanent

     

    60 communes ont été sélectionnées dans le cadre de la semaine de l’arbre. Elles organiseront des activités du 18 au 24 novembre et distribueront 120.000 plants le week-end du 23 et 24 novembre. Cette année, l’arbre indigène mis à l’honneur est le cornouiller. Le cornouiller mâle est un arbuste à feuilles caduques de 2 à 6 mètres de haut. Sa floraison précoce (mars-avril) est une source importante de pollen. Ses fruits rouges sont comestibles. Le cornouiller sanguin affiche quant à lui une hauteur maximale de 5 m. Ses fruits noirs regroupés en grappes ne sont pas comestibles.

    Source

  • La Foire à 1 euro de Statte s’est achevée sur un bilan positif ce dimanche

    Lien permanent
    Avec plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, la Foire à 1 euro de Statte s’est achevée sur un bilan positif ce dimanche. Une neuvième édition est déjà au programme pour l’année prochaine. Le but social de la foire à 1 euro connaît un succès grandissant.
    La 8ème édition de la Foire de Statte à un euro touchait à sa fin ce week-end.
    Le bilan semble positif malgré une météo plus capricieuse que l’année dernière. « Nous avons eu certes un temps moins beau mais nous avons toutefois eu du monde. Il y a eu beaucoup de pluie mais on n’a pas à se plaindre », nous explique Carine Schweig, représentante des forains de la Foire de Statte.
    En cinquante jours, la Foire a accueilli des centaines de familles. Avec plus de 90% de ses attractions à 1 euro, cet événement continue de séduire grâce à son concept inclusif et remplit encore son objectif principal après sept ans. « Les ménages défavorisés y trouvent leur compte. Ils n’ont pas besoin de se serrer la ceinture pour faire plaisir à leurs enfants. Les attractions enfantines sont toutes à 1 euro donc ils peuvent faire plus d’un tour de manège. On reçoit d’ailleurs beaucoup de remerciements de leur part. Une famille qui n’a pas les moyens et qui a cinq enfants, c’est difficile pour elle de se rendre dans une foire traditionnelle où les attractions sont à cinq euros le tour ».
    « On mise sur l’accessibilité »
    Les nombreux spectacles gratuits ont rassemblé du monde également. Lors de la venue de Saint-Nicolas, de la distribution de bonbons à Halloween, de nombreux enfants se sont précipités au milieu des manèges. La responsable attribue ce succès à une programmation artistique de qualité. « Nous en avons pour tous les goûts. Pour les plus jeunes aux plus âgés. Les chapiteaux permettent aux parents par exemple de s’arrêter prendre un verre, c’est une ambiance vraiment géniale ».
    Le caractère social de la fête attire surtout les familles. Une ambiance conviviale que les forains apprécient tout particulièrement. « Quand nous avons lancé la Foire, nous nous sommes basés sur des fêtes qui s’organisaient aux Etats-Unis. Nous avons essayé de rendre la foire la plus familiale possible. Tous les parents peuvent aller sur les manèges avec leurs enfants.
    Pendant sept semaines, les soixante forains ont pris place en bord de Meuse. Grâce à son emplacement, la Foire se veut facilement accessible. « Nous avons un parking gratuit de 350 places. Les gens peuvent se garer de manière aisée », continue Carine.
     
    Ce dimanche, la Foire s’est clôturée par un feu d’artifice. Désormais, les forains devraient profiter d’un repos bien mérité après avoir démonté les attractions et quitté leur emplacement.
    « Venir ici c’est très avantageux pour nous »
    Au stand de Jacqueline, une famille tente d’attraper le plus de canards possible. Amélie est venue spécialement avec ses quatre enfants de Fléron près de Liège. « C’est la première fois que nous venons ici. Pour nous, aller à la foire ça représente un gros budget et on ne peut pas toujours se le permettre. Venir ici c’est très avantageux et c’est du pur bonheur de voir nos enfants s’amuser sans la contrainte de l’argent », confie-t-elle.
     
    Devant le saut à l’élastique, Jacqueline, sa sœur Nicole et leurs époux, regardent ses petites-filles s’en donner à cœur joie. « Cette foire est vraiment super pour nous. Avec des tarifs aussi attractifs, nous pouvons laisser nos petites-filles faire beaucoup plus de manèges que dans une foire traditionnelle. Ici, on se sent libre, on ne regarde pas à l’argent. ». Un autre avantage de la foire, selon Jacqueline, c’est son côté familial. « Il y a beaucoup plus de manèges accessibles aux petits qu’à Liège », confie-t-elle. Et finalement, les grands classiques ont toujours la cote. « Elles ont adoré le carrousel et la pêche au canard, des indémodables ! », s’amuse Jacqueline.
    « Notre objectif c’est de faire plaisir à tous les enfants »
    À l’issue de cette 8ème édition de la foire de Statte, Jocelyne, foraine à la pêche aux canards, tire un bilan très positif. « Malgré un temps assez médiocre, nos résultats sont très bons. Le public était présent et c’est le principal. » Le concept de foire à 1 euro est comme une évidence pour elle. « Nous voulons que tous les enfants puissent s’amuser indépendamment de leur condition sociale. Nous avons eu le cas d’une famille de huit. Pour eux, nous sommes la seule foire accessible. Imaginez devoir payer huit fois trois euros pour un seul manège ! À mon stand, tous les enfants qui jouent reçoivent un petit cadeau.
    Notre objectif c’est de faire plaisir ».
     

    Par A.D. et G.D

     
  • Marché de Noël Amay le 6, 7 et 8 décembre 2019

    Lien permanent

    Les 6, 7 & 8 décembre
    Amay en Fête 2019, pour sa cinquième édition, est le week-end, en cette période de fêtes de fin d’année, à ne pas manquer à Amay !
    Une série d’animations sont prévues en collaboration avec l’Administration communale, le Centre culturel, la Maison de la Poésie, l’Académie Marcel Désiron, la Maison de la Laïcité, l’Association des commerçants amaytois et la Chorale d’Amay.

    Un marché de Noël composé de commerçants amaytois et d’artisans s’étendra sur la place Ste Ode, une partie de la Grand’Place et le parvis de la Collégiale. Amay se parera de ses plus beaux atours en prélude aux fêtes de fin d’année à l’occasion de ce week-end festif, riche en émotions et idées cadeaux.

    Au programme : marché de Noël, stands artisanaux, dégustations, concerts, spectacle, atelier, chorales, exposition, cinéma et théâtre. Consultez tout le programme du week-end sur www.amay.be

    Vendredi 6 décembre – Inauguration du marché de Noël et concert 
    17h : Inauguration à la Maison de la laïcité de l’exposition d’artistes amaytois ;
    19h30 : illumination du sapin de Noël sur la place Ramoux et inauguration du marché de Noël
    20h : Concert Jazz « Léonard et Acadam » au Centre culturel 
    Ouverture du marché de Noël le samedi 7 décembre de 11h à 22h et le dimanche 8 décembre de 11h à 21h.

    Samedi 7 décembre
    10h à 12h : Présence du Père Noël sur le marché hebdomadaire d’Amay avec distribution de chiques
    11h à 15h : Animation fanfare sur le marché de Noël
    14h à 18h : Atelier de Noël à la Maison de la poésie
    14h à 18h : Exposition d’artistes amaytois (peinture, bijou, aquarelle, photo, céramique, sculpture)
    15h : Les musiques en chœur à la Collégiale (chœur d’enfants et d’adultes de l’Académie Marcel Désiron)
    16h à 18h : Présence du Père Noël sur le marché de Noël
    19h30 : Spectacle humoristique « Images de Marc » de Marc Witvrouw au Centre culturel (Cedrole)

    Dimanche 8 décembre
    15h à 18h : Présence du Père Noël sur le marché de Noël
    15h : Ciné familles « Yéti et compagnie » suivi d’un goûter – dès 6 ans au Centre culturel
    16h : Concert de Noël à la Collégiale avec le Royal Cercle Choral Amay et en partenariat avec l'Asbl Esp'Air
    17h : Ciné-club de la Maison de la Laïcité « Green book : sur les routes du Sud » au Centre culturel

    Dimanche 15 décembre
    16h : Noël au théâtre « Post-scriptum » du Théâtre du Sursaut (goûter à partir de 15h) au Centre culturel

    Mercredi 18 décembre
    20h30 : Concert « Valley of Love », the other Christmas show au Centre culturel

    Amay, ville lumière !
    Cette année encore, un éclairage de fête égayera le centre-ville d’Amay. Des illuminations de Noël ont ainsi été disposées sur la chaussée F. Roosevelt, aux deux ronds-points et sur la place Sainte-Ode. Un grand sapin, en habit de lumière, ornera notre jolie place Ramoux ; ce qui permettra de faire scintiller les rues d’Amay durant toute la période des fêtes !

    Un moment d’enchantement pour les plus petits, qui va ravir tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant et un goût pour la magie de Noël !
    Plus d’infos ? Contactez l’Office du Tourisme d’Amay au 085/314 448. Retrouvez également tout le programme de l’événement sur notre site web via le lien suivant : https://www.amay.be/evenements/amay-en-fete

     

     

     

     

    Commune d'Amay

    Amay en Fête 2019

  • Simon Ramelot a ouvert un garage pour pneus à côté de chez lui à Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    Une nouvelle entreprise vient de voir le jour dans la commune de Nandrin. Simon Ramelot, âgé de 27 ans, a ouvert un garage de pneus à côté de son domicile.

    Avec son activité complémentaire, le Nandrinois met en avant la disponibilité pour ses clients.


    Depuis de nombreuses années, Simon Ramelot avait pour objectif d’ouvrir son garage de pneus.

    Et c’est chose faite pour ce travailleur de la FN à Herstal.


    « Plus jeune, j’ai fait des études de mécanique automobile mais je n’ai pas travaillé là-dedans. Depuis sept ans, je travaille à la FN à Herstal. Mais en dehors de mon travail, je manipule souvent des pièces de voiture, des pneus.

    Jusqu’à ce que je me dise que je me lancerais bien dans une activité complémentaire », nous explique le jeune homme âgé de 27 ans.

    C’est dans son garage situé à côté de son domicile que Simon propose ses services. « Je trouvais que c’était un bon plan en lançant cette activité.

    La vie est chère maintenant et c’est la raison pour laquelle je souhaitais proposer mes services à des prix démocratiques.

    Pour permuter les quatre pneus, je demande 16 euros », ajoute-t-il.


    Mais ce n’est pas la seule volonté que Simon souhaite mettre en avant.

     

    « Les gens qui travaillent tard rencontrent souvent des difficultés pour changer leurs pneus à l’approche de l’hiver par exemple. Ils doivent quitter leur travail en pleine journée et ce n’est pas toujours évident.

    Grâce à mes horaires assez flexibles, j’adapte les rendez-vous par rapport aux disponibilités des gens », ajoute Simon qui souhaite faire honneur à son grand-père paternel.

    « Il était garagiste mais je ne l’ai jamais connu.

    Cela me fait plaisir de pratiquer les mêmes activités que lui ».


    Si à l’approche de l’hiver, les demandes pour permuter les pneus sont nombreuses, il propose également d’autres services. «Je vends des nouveaux pneus, je réalise un montage-équilibrage et d’autres petits travaux ».

    Pour plus d’information : 0471/26.39.60

    Par AD 

     

    Source

    sm.JPG

  • Petit déjeuner santé le 23 novembre 2019 à Modave

    Lien permanent

    Salle des Echos du Hoyoux à Modave
     ce samedi 23 novembre 2019 de 9h à 11h30

    Inscriptions indispensables au 0474 77 51 46

  • ‎Marche ADEPS 5-10-15 et 20 km le 24 novembre 2019 à Amay

    Lien permanent

      La 2e marche ADEPS au départ de la Gravière à Amay.


    Les parcours sont de diverses difficultés avec un 5km plat pour les familles, notamment.

     

     

    RE AMAY

    Marche ADEPS 5-10-15 et 20 km

  • ‎Ditribution de petits fruitiers à Amay le 23 novembre 2019 Locale Ecolo Amay

    Lien permanent

     

    Comme chaque année, la locale écolo de Amay distribuera des petits fruitiers. Une occasion pour nous de montrer l'importance des petites plantations diversifiées.

    samedi de 09:00 à 12:00


    Sur le marché de Amay

    Locale Ecolo Amay

    Ditribution de petits fruitiers à Amay

  • Formation REIKI USUI niveau 1 Le samedi 7 decembre 2019 Institut Côté Chic Nandrin

    Lien permanent

     Formation REIKI USUI niveau 1

     Samedi 7 décembre
     De 9h à 18h
    Prix : 120€ / personne .

    Les places sont limitées !
    Inscription par téléphone ou mp
    Syllabus et certificat compris

     Éthique
     Les 5 principes du reiki
     L’historique
     Le positionnement des mains
     L’ auto traitement
     Le soin à autrui
     Les chakras
     L’aura

    N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations
     0496871631
     
     

    3 place Arthur Botty (12,75 km)
    4550 Nandrin
    0496 87 16 31