• Une nouvelle organisation pour vos sacs PMC!

    Lien permanent
    Dès le 1er décembre prochain, il va falloir vous habituer à un tout nouveau système de tri de vos plastiques. Les sacs PMC (bleus) pourront désormais collecter davantage de produits qu’actuellement… mais 65 communes couvertes par Intradel verront aussi arriver le « sac transparent ».
    Vous avez peut-être vu passer l’information tout récemment sur les réseaux sociaux… D’ici le 1er décembre, c’est tout le système de tri des déchets plastiques qui sera revu par Intradel, gestionnaire des déchets de la province de Liège.
    Concrètement, c’est au niveau de vos sacs-poubelle bleus que cela va se passer. Comme vous le savez, jusqu’ici, ceux-ci étaient réservés à accueillir les PMC, pour Plastiques (bouteilles principalement), Métaux (cannettes) et Cartons (à boissons). Dorénavant, ils pourront recevoir de nouveaux types d’emballages plastiques.
    « Tout cela émane de Fost plus, le gestionnaire obligataire national de déchets, il y a maintenant trois ans », contextualise Jean-Jacques De Paoli, porte-parole d’Intradel. « Il souhaitait collecter davantage les emballages plastiques. Et dès lors, les recycler davantage. Pour coller à cela, sur notre territoire, nous avons mené des phases tests à Hannut et Marchin. Des données ont été récoltées et analysées afin d’optimaliser au mieux cette réorganisation. Et nous la lançons officiellement ce 1er décembre. »
    Et il y aura, pour l’ensemble des 72 communes couvertes par Intradel, deux scénarios.

    - 1 : 65 communes couvertes par Intradel verront arriver le « sac transparent », en + du PMC…
    Si le sac bleu était limité dans les produits qu’il pouvait accueillir, il sera désormais « plus gourmand ». L’ensemble des plastiques rigides pourront dorénavant y être déposés également. « On parle ici des pots de yaourts, des raviers de beurre, des barquettes de fruits et légumes (comme on peut retrouver pour les champignons, NDLR), les tubes de dentifrice, des pots de crème, de fleurs, ou les barquettes rigides de charcuterie et de fromage… », détaille le porte-parole.
    Un nouveau sac, transparent, permettra, lui, de collecter tous les plastiques dits « souples ». « Ici, ce sont les films plastiques qui entourent les boissons ou les journaux par exemple, les sachets, les opercules de raviers en plastique rigide, les paquets de chips… »
    Les dates de collecte des PMC ne changeront pas des horaires appliqués jusqu’ici. Pour les sacs transparents, par contre, un passage est prévu le même jour que les sacs bleus « mais une fois toutes les 8 semaines ». Et Jean-Jacques De Paoli de préciser : « Cela peut sembler être peu mais, lors de la phase test, la vitesse de remplissage de ces sacs a été étudiée et, pour une famille de 4 personnes, on peut compter un à un mois et demi pour le remplir. »
    - 2 : Pour Liège, Ans, Grâce-Hollogne, Flémalle, Herstal, Saint-Nicolas et Seraing : un seul sac !
    Pour ces sept communes de la zone, qui représente environ 50 % de l’ensemble de la population liégeoise, le système de tri est maintenu à un sac bleu unique, tel que celui que nous connaissons actuellement.
    À la différence près qu’il pourra donc accueillir un panel beaucoup plus large de déchets plastiques que ce qui n’est prévu pour l’instant. Puisque pour ces entités, ce sont littéralement TOUS les plastiques qui pourront y être déposés, les rigides comme les souples.
    À la question de savoir pourquoi un tel double fonctionnement a été mis en place, la réponse est purement technique. « Notre chaîne de tri n’est pas encore techniquement prête à pouvoir ouvrir tous les sacs et réaliser les différentes fonctions demandées », explique Jean-Jacques De Paoli. « L’idée est donc que ce double scénario existe durant environ deux ans, le temps d’adapter notre chaîne de tri. Et, à long terme, ce sont donc les 72 communes qui passeront à ce système de double sac bleu et transparent. »
    Pas de panique, un guide de tri relativement simple sera distribué dans toutes les boîtes dès la fin de semaine prochaine. Deux pages spéciales y seront également consacrées dans le calendrier Intradel 2020.

    Des retombées écologiques et économiques
    À long terme, cette nouvelle organisation présente clairement des avantages environnementaux et écologiques (grâce à une hausse du tri des déchets), mais également économiques. « Après notre phase test de 2 ans à Hannut et Marchin, on a pu constater une baisse moyenne de 8kgs, par an et par habitant, des déchets résiduels ménagers », explique Jean-Jacques de Paoli.
    Niveau portefeuille, si les sacs PMC et transparents sont pris en charge gratuitement par Fost plus, le ramassage des déchets ménagers, lui, coûte aux intercommunales et donc, aux citoyens. Qui, de plus, sont soumis à un risque de dépassement. Avec ce nouveau tri, ce risque est donc lui aussi diminué.
    Un chiffre 72
    communes couvrent la zone traitée par Intradel. Parmi elles, 65 passeront donc au nouveau système avec sac transparent, dès le 1er décembre.

    Un chiffre 8
    en nombre de kilos, ce qui devrait être moyennement économisé comme déchets ménagers résiduels, par an et par habitant grâce à ce nouveau tri.
     
    PAR EMILIE DEPOORTER
     
     

    1dec.jpg

  • Black Friday les petits commerçants s’y mettent aussi!

    Lien permanent

    Le vendredi 29 novembre, les accros au shopping seront massivement devant leur écran d’ordinateur et sur leur smartphone pour profiter des réductions du Black Friday.

    Cette journée où les commerçants cassent les prix aux États-Unis s’est importée chez nous et, si elle ne concernait que le web ces dernières années, elle est de plus en plus populaire auprès des petites boutiques.


    Si vous voulez faire vos achats de Noël en profitant de bons plans, ou remplir votre garde-robe pour l’hiver, le 29 novembre est une date à marquer dans votre agenda.

    Le Black Friday, qui fait fureur aux USA, est en effet devenu une journée de promotions aussi chez nous. Au point que de plus en plus de nos commerçants cassent les prix pour l’occasion.


    Et pour cause : traditionnellement, ce Black Friday tombe le dernier vendredi du mois de novembre, le lendemain de leur Thanksgiving. C’est le coup d’envoi pour les achats de Noël, en magasins et sur les e-shops.


    Chez nous, le Black Friday s’est d’abord importé sur le web, de plus en plus d’e-shops proposant des réductions (souvent jusqu’à 25 ou 30 % pour cette journée), des promotions spéciales sur certains produits ou encore, des cadeaux ajoutés au panier des acheteurs.

     

    Mais depuis l’an dernier, c’est l’explosion. Au point que les offres du Black Friday débutent désormais à la mi-novembre, voire au début du mois.

    Et tous les secteurs sont concernés : l’habillement et le high-tech, évidemment, mais de plus en plus de concessionnaires auto, de chaînes de supermarchés, et même de commerces de bien-être, comme des coiffeurs et des centres d’esthétique, s’y mettent !


    « Cela permet de lancer la période de fin d’année, et de faire des promos, avant de devoir attendre les ventes conjointes et les soldes de janvier », explique Maud, une commerçante namuroise.

    « Et puis, si on ne fait rien, les clients vont aller acheter nos produits moins chers sur internet car les e-shops font des promos ce jour-là… On est obligés de suivre et de s’aligner pour résister à la concurrence ».


    Interdiction


    Car les promotions sont interdites durant la « période d’attente » d’un mois, établie avant les soldes du 3 janvier. Elle démarre donc le 3 décembre…

    Seule exception pour les commerçants : les offres conjointes ou couplées, du genre « 2e article à 50 % » ou « -25 % à partir de 2 achats », sachant que ce 2e achat peut-être un simple sac en tissu à 1 euro par exemple…


    « Mais ces ventes couplées ont plutôt lieu entre Noël et nouvel an, pour ne pas plomber non plus le chiffre d’affaires des achats de Noël, souvent effectués en dernière minute », ajoute Maud.


    « On constate que de plus en plus de commerçants indépendants font le Black Friday pour ne pas être pénalisés par rapport aux sites internet et aux grandes chaînes, qui le font.

    La dynamique se transmet », confirme Clarisse Ramakers, directrice du service lobby de l’Union des Classes Moyennes.

    « C’est la dernière fois où ils peuvent faire des annonces officielles de prix réduits avant janvier.

    Et on est à une période que l’on sait intéressante, car la consommation est forte avec l’approche de la Saint-Nicolas et de Noël ».


    Si vous savez déjà ce que vos proches aimeraient trouver sous le sapin, ou si vous voulez vous faire plaisir pour un peu moins cher, un conseil : allez déjà repérer ce qui vous plaît en magasin, ou sur le web, pour gagner du temps le jour J

    Par Laurence Piret

    Source

  • Offre d'emploi

    Lien permanent

    Offre d'emploi - Animateurs

    Afin de renforcer notre département « Prévention », nous recherchons deux : ANIMATEURS (H/F)

    Votre mission:

    Intéressé par le secteur de la prévention et gestion des déchets, vous avez envie de réaliser des animations à ce sujet ?

    En tant qu'Animateur, vous organisez, proposez et assurez des animations portant sur la prévention et la sensibilisation au tri des déchets ainsi qu’aux divers outils d’Intradel, à l’attention d’un public varié (enfants, adolescents et adultes). Vous veillez à ce que chacune de vos interventions s’inscrive dans une démarche d’éducation permanente.

    L'animateur travaille dans le respect des valeurs défendues par l’Intercommunale.

    En tant qu'Animateur basé sur le site principal d'Intradel, votre responsabilité consiste en la gestion des animations: 

    • Assurer principalement quatre types d'animations sur la sensibilisation à la prévention des déchets;

    -          Animations externes destinées à un public d'adultes;

    -          Visites des différents sites de l'intercommunale;

    -          Prestations avec le véhicule prévention sur des thématiques spécifiques ;

    -          Participation à divers salons et séances d'information et de sensibilisation. 

    • Tenir compte des besoins et de l’environnement de son groupe et gérer sa dynamique;
    • Participer à la conception et au développement continu des animations coordonnées par les formateurs.

    L'animateur rattaché au Jardin Ressources aura pour missions principales les visites du jardin, les diverses animations ainsi que les visites externes et les séances d'informations

    En outre, les deux animateurs auront pour défis:

    • L'assistance de projets: donner du support dans le cadre des projets d'amélioration continue menés par le département;
    • La gestion administrative: l’encodage rigoureux des données dont vous avez la responsabilité, l’accueil téléphonique au sein de l’équipe et la communication des informations et/ou messages importants ainsi que la gestion du planning des animations.

    Votre profil:

    Familier de l'animation, vous êtes créatif et avez de belles capacités de communication ? Vous êtes la personne que l’on recherche !  

    Vous êtes titulaire d'un diplôme de l'enseignement secondaire supérieur et avez une expérience probante en techniques d'animation

    Pour l'Animateur au Jardin Ressources: vous pouvez mettre en avant une expérience et/ou de solides connaissances dans le milieu du jardin naturel (fermes ou jardin pédagogiques, maraîchage, permaculture, etc). 

    Pour l'Animateur basé sur le site d'Intradel: vous êtes familier de l'animation auprès d'un public d'adultes

    En outre, vous rassemblez les qualités suivantes:

    • Votre sens relationnel vous permet de nouer facilement des contacts;
    • Vous êtes doté d'un sens de la pédagogie et de la créativité;
    • Vous maîtrisez très bien la langue française oralement et par écrit;
    • Vous êtes familier de la Suite Office;
    • Vous appréciez le travail en équipe et avez un bon sens de l'organisation. 

    Enfin, vous faites preuve d’une grande flexibilité en matière d’horaires et de déplacements et êtes prêt à effectuer des prestations le week-end et en soirée.

    Afin d'effectuer les déplacements inhérents à la fonction, la possession d'un véhicule privé est nécessaire. Dans l'optique de réaliser des prestations avec le véhicule prévention, vous n'avez pas peur de conduire un véhicule de type camionnette. 

    Notre offre:

    Si l'envie de rejoindre une organisation dont la gestion de l'environnement est la prioritéce poste est fait pour vous!

    Outre l'opportunité d'intégrer une entreprise en croissance constante, Intradel vous propose d'occuper un poste dynamique et varié. 

    proselect gère cette mission en exclusivité. Tout candidat intéressé est invité à nous faire parvenir sa candidature exclusivement via ce lien : https://proselect.be/fr/postuler/2784/animateur-herstal.html

     

     

    Source clic ici 

  • Formation de commis de cuisine et de salle de collectivité

    Lien permanent

    CONDROZ. Formation de commis de cuisine et de salle de collectivité. Réalisation de repas pour des écoles primaires et maternelles à partir de produits locaux, issus un maximum de l’agriculture biologique et de saison !



    N'hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations (Devenirs CISP au 085/41.31.91 idéalement en matinée ou sur l’adresse mail : info@devenirs.be

     

    Devenirs ASBL

  • Comment être affilié ou soutenir Lʼasbl Centre Médical Héliporté CMH

    Lien permanent
    La carte de sauvetage ou carte d'affiliation offre à ses membres affiliés la gratuité du transport médicalisé lors de toute intervention héliportée urgente.
     
    Lʼasbl Centre Médical Héliporté prend à sa charge les frais de transports non couverts par une mutuelle, par une assurance ou tout autre tiers prestataire.
     
    La carte d'affiliation répond aussi à une démarche de citoyenneté et de solidarité.
    Elle participe à l'organisation et le développement d'un service médicalisé héliporté de qualité, accessible à tous les patients en situation d'urgence ou en détresse vitale.
    Elle fournit des garanties permettant au Centre Médical Héliporté d'assurer un service héliporté moderne et performant, dans l'intérêt unique de chaque patient.
    La carte d'affiliation a été créée en 1999 sur le même principe que la carte de sauvetage développée par la REGA (Secours héliporté actif en Suisse).
     

    En souscrivant une carte d’affiliation au CMH, via une cotisation annuelle de 30 € pour une personne seule ou 47 € pour une famille. Pour s’affilier au CMH, il suffit de demander un formulaire.


    En promettant un don au CMH, avec le bénéfice d’une attestation fiscale pour tout don de 40 €.
    soit en acquérant le #BuffduCMH, un tour de cou imprimé aux couleurs du CMH dont les bénéfices permettent à l’équipe de financer du matériel médical.

    JE M’AFFILIE AU CENTRE MÉDICAL HÉLIPORTÉ CLIC ICI

    JE SUIS FAN DU CMH SUR FACEBOOK CLIC ICI

    Article de 2018 Sudinfo clic ici

     

    La nuit, sur les terrains de foot!

    De jour, l’hélicoptère peut se poser « quasi partout ». Le pilote est formé pour atterrir dans un endroit sécurisé, tant pour l’équipe présente à bord, que pour la machine et, bien sûr, les personnes au sol. « Dans 85 % des cas, il va se poser à moins de 100m du lieu de l’intervention », précise Olivier Lambert. Le véhicule peut donc atterrir, un jour, dans votre jardin ou dans la propriété d’un agriculteur, souvent un champ.

    « Effectivement, il n’y a pas vraiment le choix. C’est un peu pareil pour une ambulance finalement, si ce n’est que c’est un peu plus surprenant. C’est une question d’urgence et de bon sens : 95 % des gens comprennent bien. »

    De nuit, l’hélico se pose uniquement sur des terrains de football balisés et équipés (de min. 30m/30) pour lesquels le pilote est équipé d’un appareil qui va allumer les lampes. Le 112 détermine toujours à l’avance le terrain le plus proche du lieu d’intervention. S’il est trop éloigné, priorité peut plutôt être donnée à un Smur… -

    E.D.

     

    Beaucoup s’inquiètent rapidement à la vue de l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne. Ce dernier, en 2017, est intervenu près de 320 fois en région de Huy-Waremme, autant qu’à Liège ou Verviers. Mais comment fait-on appel à lui, au final ? Explications

    C’est un constat : dès que l’hélicoptère médicalisé de Bra-surLienne est aperçu au cœur d’un village, les réseaux sociaux s’affolent. Nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la raison de sa présence. Et le pire est souvent imaginé.

    « On comprend que cela suscite des questions », introduit Olivier Lambert, porte-parole du Centre Médical Héliporté (CMH).

    « Ce n’est pas forcément tous les jours qu’on voit atterrir un hélicoptère dans le jardin de son voisin, par exemple. Et, effectivement, il y a souvent un contexte, au départ, annoncé comme suffisamment grave, qui nécessite son déplacement », poursuit-il. Mais, comment fonctionne-t-il, finalement, cet appel à l’hélicoptère ?

    Déjà, ce dernier ne peut qu’être uniquement réquisitionné par le 112, dans le cadre de l’Aide Médicale Urgente. « C’est un peu une sorte de mix entre une ambulance et un Smur.

    À savoir que la première est un moyen de transport utilisé par les secours d’urgences, comme les pompiers par exemple, et que le second est un véhicule d’intervention dans lequel on retrouve un médecin spécialisé mais qu’il ne transporte pas de patient.

    Avec l’hélico, qui fonctionne 24h/24, il y a la présence d’un médecin mais le véhicule peut aussi accompagner le patient en milieu hospitalier », résume le porte-parole. La première nécessité d’un appel à l’hé- licoptère résulte donc d’abord du besoin de médicaliser le transport de la victime.

    NIVEAU DE GRAVITÉ

    « C’est le préposé à la centrale d’appels 112 qui doit catégoriser rapidement la situation pour laquelle la personne appelle. C’est-à-dire, qu’en posant des questions et obtenant un maximum de réponses, il doit définir le plus précisément possible le niveau de gravité de l’intervention. En fonction de cela, via un logiciel, il disposera des diffé- rents moyens nécessaires les plus adaptés à la situation, et les plus rapides. Et en fonction de leurs disponibilités aussi, puisqu’ils peuvent déjà être utilisés dans d’autres missions. »

    Dans des cas spécifiques, c’est donc l’hélicoptère de Brasur-Lienne qui peut être appelé à intervenir, plutôt qu’un Smur « terrestre ». « Imaginons qu’une personne soit fortement brûlée. Même si le Smur risque d’arriver trois minutes plus tôt que l’hélico, on sait déjà que la victime devra être emmenée dans un hôpital spécialisé pour grands brûlés, à Bruxelles ou Charleroi par exemple.

    Et le choix de ce transport sera donc à la fois le plus rapide, au final, et le plus adapté. » A savoir, détail non-négligeable, que la victime sera forcément transférée dans un hôpital où se trouve un héliport : au CHU de Liège, à la Citadelles et la clinique de l’Espérance à Montegnée, notamment.

    DEUX APPAREILS

    Chaque contexte est donc à analyser au cas par cas : « Deux situations d’apparence identiques vont parfois nécessiter une intervention du vecteur héliporté. Et au-delà du facteur temps, le critère géographique peut aussi jouer.

    Mais, dans 99 % des cas, les délais du CMH sont inférieurs à 15 minutes. »

    Le CMH dispose aujourd’hui de deux hélicoptères. Il n’y en a toutefois qu’un qui part en intervention, le second étant présent pour le remplacer en cas de maintenance ou de panne. -

    E.D

    Source clic ici 

  • Distribution d'arbres le 24 novembre 2019 la semaine de l'arbre 2019 à Nandrin

    Lien permanent

     

    Distribution d’arbres

    Dimanche 24 novembre 2019 de 13:30 à 16:30
    Service travaux rue Thier des Raves à Nandrin



    Où : Service des travaux (rue Thier des Raves à côté de l’administration communale)

    Essences d’arbres distribuées : noisetier, cornouiller sanguin, framboisier, groseillier, cassis, sureau noir, charme, aubépine, prunellier, sorbier des oiseleurs.

    Stand vin chaud, soupe à l’oignon / Présence des scouts et d’apiculteurs / Jeu du clou

     

     

    Distribution d'arbres : Semaine de l'arbre 2019 à Nandrin

  • Vous voulez de la qualité, c’est le boom pour les produits à la ferme et les petits producteurs

    Lien permanent

    Le consommateur belge a-t-il changé ses habitudes ? Il investit dans le frais. Une grande enquête a été menée sur nos habitudes en termes d’achats. Si les hypergrandes surfaces restent numéro 1 dans toutes les catégories, le Belge apprécie de plus en plus le circuit court.
    Deux fois par an, les spécialistes de la grande distribution, dans une enquête publiée par Gondola (en collaboration avec le Vlam, le centre agro-alimentaire flamand), analysent les tendances et les parts de marché sur la distribution des produits alimentaires frais. Ils viennent de publier leurs conclusions pour la période allant de juillet 2018 à juin 2019. Bonne nouvelle, on dépense un peu plus pour manger du frais. Oui mais où ? Le Belge semble de plus en plus attiré par le circuit court, le petit supermarché de proximité, le producteur local… Les discounters (Aldi, Lidl…) gagnent aussi des parts de marché.

    Qu’est-ce qui motive l’acheteur belge ? Certes les prix mais la réduction des déchets ou encore moins de gaspillage font aussi partie des bonnes intentions du consommateur. Ainsi aujourd’hui, plus de 6, 2 % des consommateurs disent acheter à la ferme, chez le producteur, ou se faire même livrer des produits frais à domicile, contre 5,4 % il y a 10 ans.
    Que retirer encore de l’enquête ? Les hypermarchés et les grands supermarchés restent les lieux principaux où on achète le frais : 43,2 % des produits frais sont achetés en « hypergrands magasins » par les Belges. Notons que les hard discounts ne font pas partie de la même catégorie mais 20,1 % des produits frais y sont achetés. Autre chiffre encore, les supermarchés de proximité remportent 17,6 % de parts de marchés. Une belle augmentation du secteur, puisque c’est 3,8 % de plus qu’en 2009. En résumé, si on additionne ces trois catégories, cela veut dire que 80,9 % des produits frais sont achetés dans la grande distribution. Mais qui souffre alors dans les statistiques ? Les commerces spécialisés.
    Selon l’analyse de Gondola, toujours entre cette période de juillet 2018 à juin 2019, la catégorie « Hypermarchés » semble séduire les jeunes célibataires de moins de 40 ans tandis qu’elle perd des clients dans la catégorie des familles aux revenus modestes avec enfants.
    Vive le boulanger !
    La grande distribution reste leader du frais dans toutes les catégories… ou presque (voir tableau). Ainsi, les parts de marché des hypers ne représentent que 27 % pour le rayon boulangerie. Contre 37 % pour le commerce spécialisé (entendez le boulanger). Parmi les parts de marché les plus « faibles » des hypers arrive ensuite la charcuterie qui représente 39 % des parts de marché. Dans toutes les catégories (légumes, fruits, poisons, œufs, produits laitiers…) c’est le hard discount qui suit les hypers, puis les supermarchés de proximité.
    Le Belge aime visiblement acheter ses pommes de terre chez le producteur ou à la ferme, cela représente 10 % de parts de marché.
    Autre secteur enfin en augmentation : aujourd’hui, (même si actuellement, c’est en Flandre que l’on fait « gonfler » les chiffres), on veut même être livré à domicile pour les produits frais.
    La conclusion de l’étude ? « La conscience accrue de la nécessité de la durabilité explique que le Belge se comporte de manière plus responsable et plus réfléchie par rapport à la nourriture », explique Gondola.
    «Nous avons une volonté d’investir dans le frais»
     
    Cette étude met en avant la jolie progression des discounters dans l’évolution d’achat des produits frais par le consommateur belge. Et des magasins comme Aldi et Lidl l’ont compris. Ainsi, les deux enseignes ont modernisé et aménagé leurs magasins en donnant priorité au frais. Des rayons de fruits et légumes mieux aménagés, des rayons poissons ou viandes bien mieux achalandés, un rayon boulangerie/pâtisserie avec les produits cuits sur place… Tout pour plaire aux clients. « Exact », nous dit le porte-parole de Lidl, Julien Wathieu, « au fil des ans, notre volonté a été d’investir dans le frais… tout simplement pour répondre à la demande du client ».
    Carton plein
    Lidl, c’est aujourd’hui 1.800 références environ et un rayon frais qui ne fait qu’augmenter en matière de ventes : « Nous avons aussi des résultats d’études. Ainsi, sur un an, on sait que globalement le marché du frais a augmenté de 1,5 %. Pour Lidl, il s’agit d’une augmentation de 5,8 % », continue Julien Wathieu. « Nous avons de très bons chiffres dans le rayon fruits et légumes où nous avons constaté une hausse de 8, 11 % ou encore au rayon boulangerie pâtisserie où nous boostons nos ventes de 11,6 % ». Les nouveaux magasins ont incontestablement séduit le client. Et le porte-parole de conclure : « Lidl est devenu un vrai moteur pour le marché belge au niveau des produits frais ».
    Par M.SP.
     
     

    B9721606897Z.1_20191115222358_000+G4METUTP8.1-0.jpg


     

  • Les résultat Templiers -Nandrin du week-end

    Lien permanent

    FERRIERES – TEMPLIERS NANDRIN 1-2

    Les buts: 4e Morsat (0-1), 33e Janin (0-2), 86e Lognoul (1-2)
    Ferrières: Milcamps J., Beaujean, Linder (46e Limet), Pirnay D., Neuville (46e Milcamps T.), Meuleman (81e Jeunechamps), Lognoul, Baiwir, Franchi, Kersten, Wilmet.
    Templiers Nandrin: Creppe, Sougnez, Janin (75e Depouhon), Burton, Damsin, Mare, Bawin, Barbay, Morsat, Degbomont (46e Velter), Henry.
    Cartes jaunes: Wilmet (33e), Sougnez (38e), Pirnay (84e), Lognoul (88e), Depouhon (90e+1)
    Arbitre: M. Kyalumba
     
     
    TEMPLIERS NANDRIN B – RACOUR 1-1

    Les buts: 14e Van LAeken (1-0), 53e Vanderweye (1-1)
    Templiers Nandrin B: Piette Q., Dessart, Hossay, T’Jean, Van Laeken (29e Gelmini), Marchal, Luymoeyen, Sauvage A., Renglet (53e Gruslet), Gaspard, Sauvage L. (83e Bernard).
    Racour: Bertrand, Cahrles, Demain, Vansinte, Bauwin, Gallo Roffo, Vanderweye (90e Ben Atra), Diaz Boldu, Lange, Darte, Villani (65e Kinamunzo Makengo).
    Cartes jaunes: T’Jean (11e), Kinamunzo Makengo (70e)
    Arbitre: M. Kourouma

  • Sainte-Catherine à Huy du 22 au 24 novembre 2019 cross, marché, bénédiction, arbres

    Lien permanent

    Huy - Sainte-Catherine 2019
    22 > Cross interscolaire
    23 > Bénédiction des animaux de compagnie
    23 > Journée de l'Arbre
    24 > Grand marché
    22 - 24 > Les Automnales chez les commerçants

    Demandez le programme !

    ** Vendredi 22 novembre
    Cross interscolaire : Hall omnisports >13h > 16h
    Le cross interscolaire rassemble d’année en année quelques 1200 élèves de l’arrondissement de Huy-Waremme. 18 courses sont inscrites au programme.

    ** Samedi 23 novembre
    >>Bénédiction des animaux de compagnie
    Parc des Récollets >14h

    >>Journée de l'Arbre
    Parc des Récollets >De 13h à 16h

    Distribution gratuite d'arbres et arbustes, avec mise à l'honneur du cornouiller.

    Liste des arbres distribués cette année :
    Cornouiller sanguin-Cornus sanguinea
    Cornouiller mâle-Cornus mas
    Aubépine-Crataegus monogyna
    Hêtre vert-Fagus Syvatica
    Noisetier-Corylus avellana
    Châtaigner-Castanea sativa
    Noyer-Juglans regia
    Pommier sauvage-Pyrus malus/Malus sylvestris
    Poirier sauvage-Pyrus piraster/Pyrus communis
    Framboisier-Rubus idaeus
    Groseillier à grappes-Ribes rubrum
    Cassis-Ribes nigrum

    Stands présents : les Amis des Abeilles, le Rucher école de la Ville de Huy, le Contrat de Rivière Meuse Aval, la Maison de la Nature et des Sciences de Huy, le Service Environnement de la Ville de Huy - PCDN.

    Bar de l'Amicale du Personnel de la Ville de Huy.

    **Dimanche 24 novembre
    Grand Marché
    Quais Dautrebande & d’Arona > De 8h à 18h

    Près de 200 commerçants ambulants rivalisent d’imagination, de bagout et d’ingéniosité pour vous offrir les meilleurs produits de saison. De nombreux comités et associations locaux vous attendent également pour partager ensemble un moment chaleureux et convivial autour d’un potage de saison, d’un vin ou d’un chocolat chauds.

    Le marché s’installe de 8h à 18h, quais Dautrebande et d’Arona, avenues Lebeau et Delchambre, ainsi que rue Grégoire Bodart.

    **Du vendredi 22 au dimanche 24 novembre
    Les Automnales
    De bonnes affaires chez les commerçants


    Infos > Ville de Huy/Evénements, 085/21 78 21 – event@huy.be

     

    Ville de Huy (Officiel)

    Huy - Sainte-Catherine (cross, marché, bénédiction, arbres)

  • Plantation d'une grande haie vive près de 500 mètres le 21 novembre par Natagora les infos

    Lien permanent

    Gestion aux Adrets de Romont (Modave) le jeudi 21 novembre 2019

    Comme vous le savez peut-être déjà, nous planterons prochainement une grande haie vive (près de 500 mètres de long, sur deux rangs, environ 1400 arbustes) à proximité de la nouvelle réserve naturelle des Adrets de Romont (Modave).

    Si vous êtes intéressés et disponibles, n'hésitez pas à nous rejoindre. Tous les coups de mains seront les bienvenus (même d'une heure). Il y aura notamment un gros travail de distribution des plants (la haie est très diversifiée).

    Le chantier de plantation aura lieu le jeudi 21 novembre prochain, à partir de 9h (sauf imprévu climatique). L'équipe du projet LIFE sera sur place.

    Pour l'organisation et les ravitaillements, merci de me prévenir si vous comptez participer.

    Adresse du jour: Rue Campagne (avant les n°2-3) à Modave.
    Contacts : mailto: frederic.degrave@natagora.be - 0474/56.87.36

     

     

  • Soirée spéciale sur le thème du harcèlement le 25 novembre 2019

    Lien permanent

    Le 25 novembre prochain, dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes, nous organisons une soirée spéciale autour du thème du harcèlement.

    Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Coordination Femmes d’Amay, ses bénévoles et le Centre culturel d’Amay vous invitent dès 18h30 à un cocktail dînatoire préparé et servi par les élèves de l'école du Chêneux autour d’une exposition d’affiches de campagnes contre le harcèlement.

    À 19h45, concert d’Alberto Ales.
    Accompagné de sa guitare, rythmé aux sons de l'Espagne,ce compositeur-interprète transmet au public sa sensibilité,racontant des histoires d'un quotidien... non ordinaire.
    À 20h30, spectacle classé d’utilité publique : « #Vu » de la Cie Les Arts Nomades
    Une plongée dans la boue des réseaux sociaux et des intimités v(i)olées Lisa débarque à une soirée où personne ne l’a invitée. Elle est là pour faire face.
    À elle-même et à ceux qui l’ont harcelée. Ceux qui ont partagé le sexto envoyé à celui qu’elle aimait.
    Ceux qui n’ont pas pris la peine de penser à son cœur qui battait.
    Alors elle déverse son  histoire, Lisa, à coup de rimes slammées en cascade, dévalant sur le rythme haletant de
    percussions jouées en live, la montagne d’insultes et de brimades qu’elle a dû encaisser.

    Dévoilant une fin éclatante d’intelligence et de beauté, #Vu est un spectacle puissant et audacieux, une immersion dans la réalité inquiétante du cyber-harcèlement à l’école.
    Une gifle, nécessaire et salutaire, qui marque par sa justesse d’interprétation et d’écriture.
    Avec sa présence décalée, le musicien Vincent Cuignet donne le beat à cette tempête impitoyable, soulignant la langue crue, la rumeur nauséabonde, la solitude profonde.
    Avec Julie Carroll et Vincent Cuignet
    Texte et mise en scène : Mattias Depaepe
    Informations pratiques :
    Date : 25/11/2019
    18h30 : cocktail dînatoire
    19h45 : concert
    20h30 : spectacle
    Prix : 5,00 €
    Infos et réservations : 085/31 24 46 - info@ccamay.be

    25novama.JPG

  • Une journée d'action contre la violences faites aux femmes le 22 novembre 2019

    Lien permanent

    Spectacle Rugueux ce 22 novembre au Coude à coude!

     

    22nov neu.jpg

     

    22 nov neup.jpg

    Commune de Neupré
  • Les petites histoires sur le Blog

    Lien permanent

    Tu regarderas, la nuit, les étoiles.
    C'est trop petit chez moi pour que je te montre où se trouve la mienne.
    C'est mieux comme ça.
    Mon étoile, ça sera pour toi une des étoiles.
    Alors, toutes les étoiles, tu aimeras les regarder...
    Elles seront toutes tes amies.
    Et puis je vais te faire un cadeau...
    Il rit encore.
    Ah! Petit bonhomme, petit bonhomme j'aime entendre ce rire!
    Justement ce sera mon cadeau... Ce sera comme pour l'eau...
    Que veux-tu dire?
    Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes.
    Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides.
    Pour d'autres elles ne sont rien que de petites lumières.
    Pour d'autres, qui sont savants, elles sont des problèmes.
    Pour mon businessman elles étaient de l'or.
    Mais toutes ces étoiles-là se taisent.
    Toi, tu auras des étoiles comme personne n'en a...
    Que veux-tu dire?
    Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.
    Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire!

    Par: Antoine de Saint-Exupéry
    Extrait du Petit Prince (1943)

  • Spectacle Six pieds sous l'herbe le 22 novembre 2019 à Nandrin

    Lien permanent
    Vendredi 22 novembre 2019 de 20:00 à 22:00
    Salle du conseil communal, Place Ovide Musin 1 à Nandrin
     
    À partir de 17 ans
    Sur inscription par téléphone au 085 51 94 78
    administration@nandrin.be

    "Bon d'accord on ne choisit pas toujours sa mort, mais si on pouvait au moins choisir son cimetière, vous opteriez pour quoi vous ? Du béton ou de l'herbe ?".

    Six pieds sous l'herbe, c'est l'histoire d'un fossoyeur qui vous raconte les bienfaits de la nature dans les cimetières avec humour et poésie et vous aide à apprivoiser la mort avec plus de respect et de beauté. Parce que le cimetière après tout, c'est le lieu de vie de notre mort. Alors autant qu'il soit vivant !

     

     

    Spectacle : Six pieds sous l'herbe