Une première marche Les jeudis pour le climat se déroule aujourd'hui 14 novembre 2019 à Liège

Lien permanent

Jeudi dès 13h au départ des Guillemins

La marche pour le climat démarrera à 13h de la gare des Guillemins.

Elle empruntera ensuite l’itinéraire habituel jusqu’à la place Saint-Lambert.
Mais c’est au départ, devant la gare, que se dérouleront toutes les prises de parole. Plusieurs artistes locaux s’y produiront également en concert.

 

Les infos 

Students For Climate Liège

Marche pour le climat - 14 novembre - Liège


 Youth for Climate et Students for climate ont maintenant uni leurs efforts pour faire revivre les marches pour le climat en Cité ardente. Un premier événement se déroulera ce jeudi, au départ de la gare des Guillemins.
Ce jeudi, les jeunes Liégeois vont à nouveau marcher pour le climat, après plusieurs mois d’absence dans les rues de la Cité ardente. À la manœuvre de ce nouveau « jeudi pour le climat », tant les étudiants du secondaire que ceux de l’ULiège et du supérieur.
« C’est organisé par Students for Climate et par Youth for Climate, confirme Antoine Poncelet, chargé de la communication pour le mouvement. À Liège, on a décidé d’unir nos efforts pour relancer le mouvement. »
Plus de six mois après le dernier événement liégeois, qui avait rassemblé 7.000 personnes, les marches visant à sensibiliser grand public et élus à la problématique sont donc de retour. Pour combien de temps, et à quel rythme ? Deux questions pour lesquelles les organisateurs de l’événement n’ont pas encore de réponse bien tranchée : « est-ce que ces marches auront encore lieu tous les jeudis ? On pense que non, parce que ce sera difficile de tenir le rythme. Pour nous, mais aussi pour les participants, avoue M. Poncelet. On va plutôt essayer d’en organiser toutes les deux semaines, voire tous les mois. En fonction de ce qui se fera ou pas à Bruxelles, pour faire en sorte que les marches, liégeoises et bruxelloises, ne se chevauchent pas. »
Par souci de cohérence, les « jeunes pour le climat » ont en effet décidé de s’organiser au niveau national, « la prise de décision se fait donc un peu moins au niveau local. Mais peut-être la marche nationale descendra-t-elle un jour à Liège, comme l’année dernière. Ce n’est pas encore prévu, mais c’est envisageable. »
Tout dépendra évidemment aussi de la réussite – ou non – du premier événement liégeois. « Je ne m’attends pas à ce qu’on soit encore 15.000, continue Antoine Poncelet, mais si on est 1.000 ou 2.000, ce sera une réussite. »
Car il ne s’en cache pas, les conditions ne sont plus les mêmes que voici quelques mois. Si la circulaire qui interdit aux écoles de sanctionner les élèves absents pour cause de marche pour le climat est toujours d’actualité, certains établissements secondaires ont d’ores et déjà annoncé qu’ils seraient moins coulants cette année. « Mais nous avons sensibilisé davantage dans le supérieur, termine M. Poncelet. C’est vrai que la question de l’affluence nous préoccupe un peu, mai ça ne changera rien à notre action future. » 

Par Geoffrey Wolff

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel