Fraiture – Templiers B a été arbitré par le coach nandrinois, Fabrice Pavone se sent lésé...

Lien permanent

Dimanche, aucun arbitre n’était présent pour diriger le derby Fraiture – Templiers Nandrin B.

Du coup, l’entraîneur visiteur Laurent Pahaut a pris le sifflet et vu son équipe s’imposer 0-1.

En face, Fabrice Pavone a un sentiment de frustration après des phases litigieuses à l’encontre des siens.


Un arbitre qui ne se présente pas à un match de P3 ou P4, cette situation devient malheureusement récurrente.

Ce week-end, ce fut le cas à Fraiture Sports qui accueillait Templiers B pour tenter de poursuivre sa bonne spirale.

« Ne voyant pas arriver le referee, nous avons demandé à celui qui devait arbitrer la P4 s’il pouvait nous dépanner, mais il n’a pas accepté », raconte l’entraîneur fraiturois, Fabrice Pavone, qui a déjà pris le sifflet en dépannage quelques fois, dont cette saison contre Burdinne.

« On m’a alors dit que l’entraîneur adverse voulait arbitrer. Je lui ai demandé d’être honnête. »


C’est ici que les avis divergent. Laurent Pahaut a arbitré son équipe lors de ce derby assez « chaud » et explique s’en être bien sorti, malgré la nervosité présente et une phase dans le rectangle qui a prêté à polémique.

« J’avais déjà arbitré 4 ou 5 fois nos matches en P4 la saison dernière et ça s’était toujours très bien passé. Je suis impartial et honnête », explique le coach nandrinois.

« À Fraiture, je ne voulais pas que quelqu’un de ce club arbitre sinon nous nous serions fait avoir car c’est une équipe rivale. La 1re mi-temps était très tendue, les joueurs fraiturois étaient fort nerveux.

J’aurais pu sortir plus de cartes jaunes (NDLR : il n’en a donné qu’une seule à un joueur de Fraiture), j’ai reçu quelques insultes.

En 2e période, ça s’est calmé.

Je sais que Fraiture dit qu’il y a un penalty non-sifflé dans le 1er acte, mais après vérification du règlement j’ai bien fait de ne pas l’accorder car le ballon touche d’abord la cuisse de mon joueur, avant de rebondir sur son bras.

Dans ce cas, il ne faut pas siffler hands. Mais pour faire comprendre cela à Fraiture… »


Faute de main ?


De son côté, Fabrice Pavone se sent frustré même s’il est conscient que ses joueurs n’ont pas livré un grand match. « Je ne cache pas notre défaite derrière des décisions arbitrales, mais il y a clairement penalty sur cette faute de main. Je suis formel : le ballon ne touche pas la cuisse du joueur et va directement sur son bras qui n’est pas le long du corps.

Les 150 spectateurs l’ont vu et même Quentin Piette et Jean Sauvage (NDLR : deux joueurs de Templiers) admettaient qu’il y avait penalty.

Laurent Pahaut est un menteur et un malhonnête, car il m’a dit après le match qu’il n’avait rien vu sur cette phase.

Il avait besoin de points et il y est arrivé. Son arbitrage n’était pas mauvais mais tout le temps tendancieux, il a aussi fermé les yeux sur une main de son gardien en dehors du rectangle et un accrochage sur Vincent Dodeigne.

Mon délégué voulait même reprendre le sifflet à la mi-temps.

Sa conscience ne doit pas être tranquille. »


Le match retour, prévu au 22 mars, s’annonce à nouveau chaud.

« Si l’arbitre ne se présente pas, c’est moi qui prendrai le sifflet et j’arbitrai comme lui afin d’équilibrer la balance.

» Ambiance, ambiance…


Par Maxime Hendrick

 

source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel