Les contrôles du SPF vont être renforcés dans les mois à venir

Lien permanent

La vente de tabac interdite aux moins de 18 ans dès le 1 er novembre 2019

Des agents du SPF Santé publique organisent des contrôles pour débusquer ceux qui ne respectent pas cette règle.

En 2018, il y a eu 2.296 contrôles: 1.248 en Flandre, 938 en Wallonie et 110 à Bruxelles. Ils ont permis de découvrir 51 infractions. Un peu avant 2018, le SPF Santé publique a engagé de plus jeunes inspecteurs ce qui a permis de doubler l’an dernier le pourcentage du nombre d’infractions constatées.


JUSQU’À 20.000€ D’AMENDE

Ce ne sont toutefois pas les mineurs qui sont punis, mais les vendeurs. Les amendes fluctuent entre 200 euros et 20.000 euros pour les cas les plus graves (récidive). Mais, ce 1er novembre, l’interdiction passe à 18 ans.

«Les contrôles vont donc être renforcés dans les mois à venir, particulièrement aux abords des écoles, pour vérifier que la nouvelle législation est bien suivie.

Notre politique de contrôle sera «souple» durant les mois de novembre et décembre», nous confie Charlier Vinciane, la Porte-parole du SPF Santé.

«Cela sous-entend qu’en cas de constatation d’infraction pour une vente de produits de tabac envers un jeune de 16 ou 17 ans, nous n’émettrons qu’un avertissement et non pas un procès-verbal.

Par ailleurs, la verbalisation pour la vente de tabac envers des jeunes de moins de 16 ans restera inchangée.

Nous continuerons à verbaliser pour ces faits.

À partir du mois de janvier, nous abandonnerons cette ‘tolérance’ et nous verbaliserons sans distinction d’âge du jeune. Toutes les ventes de produits de tabac aux mineurs seront verbalisées».

Par ALISON V.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel