Le commissaire de police de Huy, tire un bilan positif de cette édition 2019 Rallye du Condroz

Lien permanent

Il est déjà l’heure de tirer le bilan de cette 46e édition du Rallye Du Condroz. Cette année, la police avait annoncé des contrôles en matière de vitesse et d’alcool à proximité des spéciales, mais aussi sur les différents axes de liaison. Selon le commissaire de police de Huy Patrick Jaumotte, le résultat est positif: « C’est une très bonne édition. Aucun incident majeur n’est à souligner. Il n’y a pratiquement pas eu d’intervention dans les buvettes et les échauffourées qui ont pu avoir lieu s’arrêtaient assez rapidement ».

Environ une centaine de policiers des polices locales et fédérales collaboraient chaque jour pour assurer la sécurité. De multiples contrôles ont été effectués avec quelques chiffres surprenants à la clé : « Il y a eu environ 19.000 contrôles de vitesse et 600 P.V. ont été dressés. Parmi ces P.V., une dizaine d’entre eux concernaient des résultats positifs au test d’alcoolémie et six étaient liés à la consommation de stupéfiants. Ces chiffres pourraient néanmoins augmenter avec la mise en place du Lidar Quai de Compiègne et le radar situé chaussée de Napoléon », ajoute le commissaire de police. Mais pas d’accident grave. Une nouvelle qui soulage quelque peu les autorités.

Les champs épargnés

En place depuis vendredi 7 heures du matin, les policiers n’ont rencontré aucun problème et des progrès ont même pu être observés par les agents : « Les équipes Charly, affectées à la surveillance des champs et terres de cultures n’ont eu que quelques interventions. Il y a eu très peu de dégradation de la part des spectateurs du rallye. Évidemment, malgré l’interdiction d’approcher à moins de 250 mètres des spéciales en quads ou 4 X4, certains s’y sont risqués. Mais dans l’ensemble, tout s’est bien passé ».

Pour la quatrième année, Julie Reip, commissaire de police à la direction de coordination et d’appui de la police fédérale, officiait pour la sécurité lors du Rallye du Condroz. Cette année encore, l’accent était mis sur l’entente entre les forces fédérales et locales. Du côté de la police fédérale, on se félicite également du travail accompli et tire un bilan positif des actions réalisées sur le terrain.

Par Maxime Gilles

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel