La fête des morts 2 novembre, C'est plutôt le 1er novembre que les citoyens consacrent à la visite des tombes de leurs proches

Lien permanent

En Belgique, en France, au Luxembourg, ce jour est le 2 novembre dans les faits, mais il n'est pas un jour férié, alors que le 1er novembre (jour de la Toussaint) en est un.

C'est donc plutôt le 1er novembre que les citoyens consacrent à la visite des tombes de leurs proches, d'où une confusion fréquente entre la Toussaint et la Commémoration des fidèles défunts.

Il est courant de fleurir la tombe avec un pot de chrysanthèmes, la fleur la plus achetée ce jour-là.

Pour l'Église catholique romaine, le 2 novembre correspond à la Commémoration des fidèles défunts, célébration des morts par des messes, en particulier pour les défunts de l'année écoulée. La messe a une valeur de purification des péchés véniels pour atteindre la vision béatifique. Cette fête a une origine monastique : elle a été, en effet, célébrée pour la première fois à l'abbaye de Cluny, sous l'abbatiat d'Odilon (994-1049) qui l'institua1. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l'entretien des tombes.

 

Source info 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel