Les citoyens d'Engis auront accès à une plateforme en ligne visant à faciliter la communication

Lien permanent


Dès vendredi, les Engissois auront accès à une plateforme de participation citoyenne en ligne. Le but ? Faciliter la communication entre les citoyens et leur administration communale en leur offrant la possibilité de soumettre des idées de projets en un clic.

Dès le premier novembre, les habitants d’Engis auront accès à une plateforme citoyenne en ligne qui leur permettra de partager leurs idées de projets pour la commune.

Développée conjointement avec la société Citizenlab, cette initiative vise avant tout à développer un lieu d’échange entre les Engissois et leur administration communale. « On ne veut ni créer une foire aux questions, ni un réseau social déguisé, rassure le bourgmestre, Serge Manzato. Le but est de susciter un dialogue constant entre le citoyen et les élus communaux. Je ne vois pas ce qu’il y a de plus démocratique que ce processus. »

Une enveloppe fictive

Cette application vient répondre à la volonté, émise dans la déclaration de politique communale, de créer des budgets participatifs. Concrètement, la plateforme propose à chaque membre inscrit de distribuer une enveloppe fictive de 20 000 euros entre quatre projets de 5000 euros chacun. Ces projets se veulent « à taille de quartier », comme l’explique le bourgmestre.

Dans un premier temps, aucun projet n’est présenté par la commune afin de donner carte blanche au citoyen, qui suggère ses propres idées. Dans un deuxième temps, les idées seront analysées par un conseil citoyen formé spécialement pour l’occasion. Pour être retenus, les projets devront rentrer dans les compétences communales et être d’intérêt général. En dernier lieu, les votes seront lancés via l’application pour choisir, parmi les projets retenus, ceux qui seront financés.

Mars 2020

Même si la fin du processus décisionnel est fixée au mois de mars 2020, avec un classement définitif des projets, l’outil reste un moyen de communication disponible toute l’année (collecte d’idées, discussions, sondages etc.). Certains des projets du classement, même s’ils n’ont pas atteint les quatre premières places, seront malgré tout susceptibles d’être budgétisés par l’administration communale si leur intérêt est confirmé. La finalité de Citizenlab est de stimuler la participation citoyenne sur le long terme. C’est l’échevin de la Participation citoyenne, Johan Ancia, qui a eu l’idée de cette collaboration. « J’ai une connaissance qui a travaillé sur le programme Réinventons Liège, créé en collaboration avec Citizenlab. Il y a un an, on s’est réunis avec eux pour discuter du projet. On voulait vraiment que ça soit en ligne, quelque chose d’intuitif. »
 
Plusieurs citoyens ont déjà une idée des projets qu’ils vont soumettre à l’application : rajouter des modules dans les pleines de jeux, installer des barbecues partagés ou encore développer une mare environnementale. C’est la première fois que la commune d’Engis propose des budgets participatifs. Le service sera accessible dès vendredi à l’adresse www.citoyen.engis.be.

Par  Pierre Targnion
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel