La police sera mobilisée pour le Rallye du Condroz, Contrôles de vitesse et d’alcool multipliés

Lien permanent

La 46e édition Rallye du Condroz démarre ce vendredi matin.

La police annonce de très nombreux contrôles en matière de vitesse et d’alcool à proximité des spéciales, mais aussi sur les différents axes de liaison.

Également dans leur viseur : les quads et 4X4, interdits à moins de 250 mètres des spéciales.


Cette fois, on est dans la dernière ligne droite. Les équipages ont été présentés samedi et les 143 inscrits sont dans les starting-blocks.


Congé du 1er novembre oblige, le Rallye démarrera dès le vendredi matin cette année.

Le site de la Cabane, sur les hauteurs de Gives accueillera la séance d’essais libres dès 9 heures du matin (de 9 à 12 h) et de (13 à 17 h).

« Habituellement, nous commençons nos missions liées au Rallye le vendredi en fin d’après-midi, mais cette année nous serons sur le pont dès 5 heures du matin » appuie le commissaire Jaumotte, de la zone de Huy.


Équipes Speedy et Charly


Le Rallye se poursuivra ensuite les 2 et 3 novembre avec les dix épreuves de classement. Les spéciales « classiques » que sont Strée, Wanze, Bodegnée-Amay, Wanzoul, Ramelot ou encore Perwez-Marchin sont reconduites. Il y aura également quelques épreuves inédites comme Ben-Ahin, Héron, Villers-le-Bouillet.

La grande nouveauté, étant le retour de la spéciale de Ouffet-Clavier. À proximité de toutes ces spéciales, mais également sur les axes de liaison, la police viellera.


Les zones de Huy, du Condroz, de Meuse-Hesbaye, mais également la police fédérale son mobilisées. Comme en 2018, c’est la commissaire Julie Reip, de la police fédérale qui chapeautera l’ensemble des effectifs dédiés au Rallye depuis son QG de l’avenue Delchambre.

Un hélicoptère de la police fédérale survolera constamment l’ensemble de la course.


Outre les interventions urgentes, les policiers multiplieront les contrôles en tout genre.


« Nous aurons les équipes Speedy, qui se chargeront plus spécifiquement des contrôles de vitesse et d’alcool et les équipes Charly, détaille le commissaire Mopin, de la zone Meuse-Hesbaye.

Les équipes Charly seront spécifiquement affectées à la surveillance des champs et terres de cultures, régulièrement dévastés par le passage de spectateurs du rallye qui veulent prendre au plus court » Pour tenter d’enrayer ce phénomène, les différentes communes ont d’ailleurs pris un arrêté spécifique : durant toute la durée du Rallye, il est interdit d’approcher à moins de 250 mètres des spéciales en quads ou 4 X4.

Les contrevenants risquent un p.-v.


« Ce règlement a été pris pour protéger les terres des agriculteurs, mais aussi les conducteurs de ces engins, car cela peut s’avérer dangereux » insiste le commissaire Mopin.


Par Aurélie Bouchat

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel