NOUVELLE CONSIGNE AUX PROFESSEURS

Lien permanent

 Le bulletin!

Un moment parfois craint par les élèves mais qui se veut pourtant de plus en plus constructif.

On en veut pour preuve la nouvelle consigne donnée par le service général de l’Enseignement à propos des commentaires écrits par les professeurs dans les bulletins du secondaire.

«Les commentaires rédigés le sont avec mesure et bienveillance», indique la circulaire envoyée aux établissements à la mi-octobre.

«Ils précisent les lacunes mais sont formulés dans le sens de l’encouragement et de la critique positive.»

Cette approche positive est mise en avant par le réseau de la fédération Wallonie-Bruxelles depuis plusieurs années.

«Les études les plus récentes dans divers pays nous montrent que la réussite scolaire mais aussi la réussite dans la vie sont plus souvent le fruit d’encouragements que de comportements agressifs ou stigmatisants», indique Didier Leturcq, directeur général adjoint du service général de l’Enseignement.

«Nous estimons encore que l’erreur est humaine et qu’il ne faut pas la confondre avec la faute.»

C’est pourquoi il est demandé aux professeurs de rédiger des remarques qui font apparaître l’évolution de l’élève par rapport à lui-même.

Il faut donc, selon la circulaire, parler des progrès de l’élève, de ses efforts et de son attitude face au travail et non le comparer à ses condisciples ou à une moyenne des résultats de la classe.

Les remarques doivent tracer «les grandes lignes d’un conseil en matière de remédiation ou de consolidation».


«DES ÉLÈVES PLUS CONFIANTS»

Les circulaires fixent le cadre mais ne s’immiscent pas davantage dans le travail des enseignants.

Faut-il utiliser un bic rouge ou cette couleur est-elle trop agressive? Des mots sontils à bannir?

«Il ne nous appartient pas d’être prescriptifs à ce point», précise Didier Letrucq.

«Nous pensons qu’il est possible de faire confiance aux enseignants.»

La ministre de l’Enseignement, Caroline Désir, partage pleinement la volonté d’encourager l’amélioration plutôt que réprimer et accabler.

«Sans constituer une solution à tous les problèmes, les «commentaires» dans les bulletins rédigés avec un regard bienveillant peuvent être l’un des éléments contribuant à développer la confiance de l’élève et à l’aider à mieux exploiter de ses capacités.»

Par SABRINA BERHIN

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel