• Un vélo pour sensibiliser au climat

    Lien permanent

    Geoffroy Germeau, chargé de projet énergie au GAL Pays des Condruses, a amené un vélo insolite à l’événement. Celui-ci était relié à un pied de home-trainer et un moteur pour alimenter divers objets.Avec un dispositif permettant de transformer le courant alternatif en continu, il pédale pour recharger son smartphone et alimenter un ventilateur. « Ici, c’est un système sécurisé. Si on pédale trop sur des installations similaires, on pourrait brûler certains objets », dit-il.

    Pendant que les gens pédalent, le chargé de projet s’amuse à leur poser des questions sur le réchauffement climatique. « On réfléchit à une plus belle installation avec un professeur de menuiserie de Wanze », continue-t-il. « Et pourquoi ne pas l’installer dans des services communaux ou ailleurs pour alimenter une lampe de bureau ou autre chose ? »

    Le GAL du Pays des Condruses se penchera en détail sur ce projet dans les mois à venir.

     

    Par Jérôme Guisse

    Source

    Une machine originale et insolite. - JGUne machine originale et insolite.

  • Offre d'emploi

    Lien permanent

    Recrutement de 15 ouvriers en milieu nucléaire 
    L'offre est ouverte! Postulez rapidement à cette adresse: olivier.bertrand@mirhw.be.
    L'offre complète est sur notre site: http://www.mirhw.be/pages/chercheur/offres.php

    Mission Régionale Huy-Waremme

    offre d emploi.jpg

  • ‎Condroz BY NIGHT 2019 le 9 novembre 2019 Les fous du volant by 4x4L

    Lien permanent

     

    Balade touristique nocturne sur les traces du Rallye du Condroz et sa région. 1 boucle de +/- 115 kms sans notion de vitesse à parcourir 1x.

    Inscriptions via https://forms.gle/cnCFozu6ince3EDt9

    Athénée Royal Ouffet

    rue Mognée 21, 4590 Ouffet

    Les fous du volant by 4x4L

    Condroz BY NIGHT 2019

  • Nouveau dans la région Garage SR Pneus à Villers le Temple

    Lien permanent

     

    Garage SR Pneus

    Rue Joseph Pierco n°7 
    4550 Villers-Le-Temple, Liege, Belgium
     
    Highlights info row image
    0471 26 39 60

     

    Sr Pneus
    Montage / démontage / équilibrage de pneus sur jantes en tôle ou alu.
    Vente de pneus.
    Diamètre maxi 22".

     

     

  • Soiree Rallye du Condroz le 25 octobre 2019 Chez Ben's‎

    Lien permanent

     

    Soirée Rallye avec un concours.
    A gagner 2 PASS pour le Rallye.
    A gagner 6 Casquettes du rallye.
    et promotion sur tout les Blancs
    Et exposition de plusieurs voitures de Rallyes et leurs pilotes .


    Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 02:00
    Chez Ben's
    Rue du Chénia , 6, 4540 Ampsin, Liege, Belgium

    Chez Ben's

    Soiree Rallye du Condroz.

  • Ateliers Communication apaisée 9 et 23 novembre & 7 décembre 2019

    Lien permanent

    Les ateliers commencent bientôt .
    Inscriptions via info@paideia-mfc.eu
    Expérimentez des outils qui permettront à chacun de prendre sa juste place, dans le respect de soi-même et de chacun. Retrouvez joie et connexion avec vous-même et vos proches !

    https://www.facebook.com/events/542039096586331/

     

     

    Paideia-mfc

    Communication apaisée

  • Halloween aux Ecuries d’Oksana le 1 er novembre 2019

    Lien permanent

    Halloween aux Ecuries d’Oksana le 1 er novembre 2019 dès 18 h

    Halloween 2019.jpg

  • ‎Souper Patro 4 Horizons De Nandrin le 9 novembre 2019

    Lien permanent

    Le traditionnel souper de rentrée.  Au programme : présentation des animateurs de cette année, exposition des photos du camp, et bonne ambiance… Au menu : un bon boulet-frites !


    Ce souper est organisé pour tout le monde. Que vous soyez patronnés, anciens, parents, ou juste intéressés par le Patro... Vous êtes les bienvenus !

    Où ?  Salle St Martin (2, rue de la Rolée - Nandrin)
    Quand ?  Samedi 9 novembre à partir de 18h. Présentation à 18h30

    Repas adulte : 2 boulets – frites – crudités  + dessert => 12€
    Repas enfant : 1 boulet – frites – crudités    + dessert => 8€

    Réservation avant le 2 novembre par mail : patro-nandrin@outlook.com

     

    Patro 4 Horizons de Nandrin

    Souper Patro 4 Horizons De Nandrin

  • CHUT… ON DORT ! GROTTE DE COMBLAIN Observez les chauves-souris en hibernation du 26 octobre au 3 novembre 2019

    Lien permanent

    Observez les chauves-souris en hibernation qui viennent s’abriter à la Grotte de Comblain.

    Pour respecter le repos des chauves-souris, des visites silencieuses sont organisées. Mimes, jeux, illustrations et mises en scène dévoilent les mystères de l’hibernation des chauves-souris.

    Du 26 octobre au 3 novembre 2019 Grotte de l’Abîme – 4170 Comblain-au-Pont Infos : 04 369 26 44

  • Des bouquets entièrement confectionnés avec des fleurs locales sans pesticides et cueillies à la main

    Lien permanent

    Des bouquets champêtres et uniques composés de fleurs locales, cueillies à la main dans les champs belges… Voici le projet inédit d’une jeune liégeoise, Élodie Gernay.

    Après des études de communication, Élodie entame une carrière d’e-marketting. Mais les trop nombreuses heures enfermée entre quatre murs commencent à la peser. « Quelque chose me manquait, je n’ai pas retrouvé la créativité que je cherchais », explique-t-elle avant d’ajouter : « Je ne me voyais pas faire ça toute ma vie ».

    Il y a six mois, Élodie se découvre une nouvelle passion. « J’ai testé une journée, un métier au Forem en suivant une fleuriste », se souvient-elle. « J’ai tout de suite adoré. Le contact avec la nature, nettoyer les fleurs, la créativité, la composition d’un bouquet… ».


    En juillet dernier, alors que l’entreprise qui l’employait cesse ses activités, la Liégeoise en profite pour se lancer à temps plein comme fleuriste.

    Fleuriste oui, mais pas n’importe comment. « J’ai entamé une formation en cours du soir mais je me suis rendu compte du marché des fleurs, et je n’ai pas adhéré », affirme Élodie. « Les pesticides, l’importation, la production massive… L’envers du décor ne me plaisait pas ».

    Pour autant, la jeune femme ne se décourage pas. « Lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai découvert le mouvement du ‘slow flower’ qui consiste à travailler avec des fleurs locales et de saison », raconte-t-elle. De là, est née l’idée de « Ginger Flower », un fleuriste éco-responsable.

    À travers ce concept , la Liégeoise souhaite montrer qu’on peut profiter de ce que notre pays a à offrir.

    Chaque semaine, elle se rend donc dans le Brabant Wallon et cueille plusieurs centaines, entre 600 et 700, de fleurs à la main. Elle confectionne ensuite ses bouquets selon les envies des clients.

    Écologique et zéro déchet

    Mais être fleuriste éco-responsable comporte quelques obstacles. « Je ne peux faire qu’un nombre limité de bouquets, environ 30 par semaine », précise la jeune femme. En effet, sa cueillette ne s’organise que sur deux champs de producteurs de la taille d’un terrain de foot et demi chacun. Un troisième champ lui permet, lorsque nécessaire, de terminer une commande incomplète.

    Ses compositions se dessinent au fil des saisons et dépendent aussi de la météo. « Je veux respecter le cycle de la nature et travailler avec des fleurs de saison, sans pesticide. Donc oui, il y a une part d’imprévisible qui intervient dans mes créations ». Fin octobre, les bouquets de fleurs séchées remplaceront les fleurs fraîches.

    Jamais un bouquet ne se ressemble, ni une fleur d’ailleurs. Parfois, l’une ou l’autre fleur est un peu tordue et toutes n’ont pas une allure parfaite. Mais c’est notamment ce côté naturel qui donne de la vie à ses compositions. « Mon souhait, c’est aussi de donner envie aux gens de se faire plaisir en fleurissant leur maison », rêvasse la fleuriste.

    Et pour ne gaspiller aucune fleur, tous les bouquets Ginger Flower doivent être commandés à l’avance. « Cela me permet de ne cueillir que le nombre exact », continue Élodie.

    Ils sont ensuite emballés dans du papier craft et distribués dans sept points relais autour de Liège. Comptez entre 25 et 50 euros pour un bouquet.

    Plus d’infos : www.gingerflower.be

    Source

    Bouquets de fleurs bio, locales et de saison

    Je vais cueillir vos fleurs dans les champs des producteurs belges partenaires le jeudi, je confectionne vos bouquets, vous en profitez chaque vendredi  .

    Quantité limitée à 30 bouquets maximum par semaine à Liège.

     

     

  • L’aménagement d’un nouveau RAVeL en discussion

    Lien permanent

    ean-Benoît Graas, chargé de mission mobilité pour le GAL Pays des Condruses, indique que ce dernier planche sur un nouveau Ravel. « Nous voulons connecter Clavier, Hamoir et Ouffet en reliant la ligne 126 », explique-t-il.

    Le parcours de mobilité active (nouveau terme pour désigner le mode doux, NDLR) tentera de passer par un maximum d’écoles, d’administrations communales, mais aussi de commerces. « On essayera également de permettre aux cyclistes de rejoindre le nouveau bus WEL », continue Jean-Benoît Graas. « Bien sûr, on ne peut pas y entrer avec les vélos. Il faudrait songer à mettre des boxes. »

    Le tracé est défini, le projet à l’étude. « Il doit être validé par le SPW », dit-il. « On veut que ce Ravel ne soit pas seulement touristique, mais aussi économique.»

     

    Par Jérôme Guisse

     

    Source 

  • le Terminus à Nandrin devient le «320»

    Lien permanent

    L’histoire débute il y a quelques mois lorsqu’Emmy et Vincent Santoro se promènent à Nandrin et s’arrêtent devant le Terminus, l’ancienne brasserie à remettre. Tombé amoureux de l’endroit et du bâtiment, le couple décide de le reprendre.

    « C’est vraiment du hasard. On habite pas du tout à Nandrin et quand on a vu l’établissement, on a directement flashé et on voulait le relancer », nous explique Vincent Santoro qui a déjà travaillé dans l’horeca auparavant. « Cela fait des années que l’on est dans l’horeca avec mon épouse. C’est un projet génial, il ne faut juste pas compter ses heures », ajoute-t-il.

    Dans cet espace de 400 m², ces nouveaux gérants proposent une petite restauration mais également un bar à cocktails et des tapas. « Il y a la possibilité d’accueillir 72 couverts. En cuisine, tout est fait maison dans ce que nous servons. Cela peut aller des boulets jusque l’américain minute. Nous avons réaménagé la salle à l’étage avec des fauteuils, plutôt cosy si on veut juste boire un verre tranquillement. Des banquets peuvent également être organisés. L’objectif est vraiment d’utiliser tout l’espace », souligne Vincent Santoro qui souhaite organiser minimum une fois par mois, une soirée à thème. « Il y a énormément de jeunes à Nandrin et très peu d’endroits pour sortir. En organisant ces soirées, on espère évidemment les attirer. Cela se fera par thème. Le 26 octobre prochain, on organise une soirée Halloween. Celui qui aura le plus beau déguisement recevra un cadeau », continue le gérant de l’établissement.

    320, un numéro original

    Appelé depuis des années le « Terminus », le couple Santoro a décidé de rebaptiser la brasserie. « On a choisi de l’appeler le 320 en toute simplicité et modernité. C’est le numéro de notre maison. On essaie de rendre l’établissement chaleureux et accueillant », rigole les deux gérants qui ouvrent de 10 heures à 22 heures tous les jours sauf le lundi.

     

    Par Amélie Dubois

    Source

  • On flashe beaucoup moins en province de Liège ?

    Lien permanent

    Cela n’était jamais arrivé. On vient de franchir le cap des 2 millions d’excès de vitesse commis en six mois, selon les chiffres du rapport de la police fédérale pour le premier semestre 2019. Nous sommes désormais à 2.066.930. contre 1.927.763 un an plus tôt à la même période. La majeure partie des infractions a été constatée en Flandre, avec 1.494.324 (+7,7 %) dont près d’un tiers rien que dans la province d’Anvers (419.696). En Région bruxelloise, la hausse enregistrée en 2019 est solide : +28 %, pour un nombre total de 142.226 excès de vitesse.

    En Wallonie, c’est plutôt le statu quo (+0,7 %), à savoir 430.375 p.-v. contre 427.315 un an plus tôt. Dans le sud du pays, c’est dans le Hainaut où les conducteurs adeptes de la vitesse sont le plus sanctionnés (123.627 amendes). Un résultat somme toute logique car il a la population la plus importante (1,3 million). Avec moins de 500.000 habitants, la province de Namur arrive deuxième (121.048 infractions). Liège, qui pourtant compte 1,1 million d’habitants, ne comptabilise que 95.065 verbalisations. Le Liégeois serait-il plus sage  ? On peut en douter. « Ce n’est pas la première fois que les indicateurs sont mauvais à Liège. Est-ce que les policiers sont surchargés et donc font moins de contrôles ou le parquet donne-t-il des consignes ? Il faut déterminer où le bât blesse au niveau de la répression », analyse Benoît Godart de l’Institut Vias.

    GSM : changer la loi

    Plus largement, il déplore l’écart du nombre de contrôles entre la Wallonie et la Flandre. « On est mal parti en Wallonie. Le nombre de tués a augmenté de 35 en 2019 au sud du pays. Il faut régler le problème de la chaîne répressive », juge le spécialiste de la sécurité routière. Pour terminer le tour d’horizon wallon, le Brabant wallon (43.954) est derrière le Luxembourg (46.681), alors qu’il compte 116.000 habitants de plus !

    Dans son rapport pour le 1er semestre 2019, la police fédérale pointe d’autres infractions. Le GSM au volant progresse très légèrement de 54.552 à 54.746. « Or il y a de plus en plus de voitures équipées de kit mains libres. Il faut changer la loi pour que les caméras ANPR qui lisent les plaques puissent verbaliser comme cela commence à se faire aux Pays-Bas », juge Benoît Godart. Il y a eu 2.260 p.-v. de ce type en province de Liège contre 4.729 dans le Hainaut.

    Pour l’alcool au volant, on est à 3.823 dans le Hainaut et 1.868 à Liège pour un total de 8.698 en Wallonie et 24.532 à l’échelle de la Belgique. Idem pour le port de la ceinture et les sièges pour enfants : 2.963 (H)/1.430 (L). Idem aussi pour les arrêts et les stationnements non réglementaires (13.478/4.530), tout comme pour le respect des règles élémentaires du code de la route (11.347/ 5.898). Pour le port du casque et des vêtements de protection, les deux provinces sont quasi à égalité : 130/119. Il n’y a que pour les feux de signalisation que les Liégeois ont été davantage punis : 1.059 infractions contre 985.

    Toutes catégories confondues, le Hainaut recense 179.829 contraventions, pour 143.592 dans le Namurois, 137.444 à Liège, 57.237 en Brabant wallon et 53.630 en Luxembourg.

    Par Yannick Hallet

    Source

  • Otite: plus de 8.000 enfants par an reçoivent des drains

    Lien permanent

    Placer un drain dans le tympan d’un enfant souffrant d’otites est devenu une pratique trop courante selon la mutualité chrétienne. « Rien qu’en 2018, 8.155 de nos membres âgés de 0 à 9 ans se sont fait placer un drain dans l’oreille », rapporte-t-elle en précisant que ces poses ne sont pourtant pas une obligation. « Généralement, les otites aiguës guérissent spontanément. Par contre, les drains peuvent s’avérer utiles en cas de risque d’altération de l’audition de l’enfant. »


    Et la mutualité d’énumérer les risques liés à la pose de drains : épanchement auriculaire passager ou chronique, lésions du tympan, perte auditive, cicatrices ou perforation permanente du tympan… « Sans parler des risques liés à l’intervention elle-même, qui se fait sous anesthésie générale. »


    Jean Hermesse, secrétaire général de la mutualité chrétienne, conseille donc aux parents « d’examiner attentivement les avantages et les inconvénients de la pose de drains chez leur enfant, avec leur médecin avant de prendre toute décision ». Il avance aussi la possibilité de mettre en place un monitoring. « Aux Pays-Bas, un médecin a été spécialement engagé pour extraire de l’hôpital tous les actes et traitements inutiles. Les drains transtympaniques en font partie. »


    D’après la mutualité chrétienne, réduire le nombre d’interventions chirurgicales permettrait de dégager des moyens financiers dans l’assurance soins de santé obligatoire. Le coût pour celle-ci s’élève à environ 100 euros pour l’opération et 215 euros pour les frais de séjour en hôpital de jour, soit 3,7 millions d’euros au total à charge de la sécurité sociale.


    Les médecins s’insurgent


    Pour l’association Belge des Syndicats Médicaux, cet appel à la méfiance est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. « Il est à noter que le président de la mutualité chrétienne a intensifié ses attaques à l’encontre du corps médical depuis que les mutuelles ont été contraintes de réaliser des économies importantes sur leurs frais de fonctionnement », répond-elle dans un communiqué.
    Selon l’union professionnelle des ORL, la mutualité n’a « aucun fondement scientifique sur lequel se baser et les risques de l’intervention évoqués sont considérablement exagérés ».
    Et l’ABSyM d’ajouter : « Saper systématiquement la confiance des patients en leurs médecins nuit à la santé publique. »


    Par Sa.B.

     

    Source