On flashe beaucoup moins en province de Liège ?

Lien permanent

Cela n’était jamais arrivé. On vient de franchir le cap des 2 millions d’excès de vitesse commis en six mois, selon les chiffres du rapport de la police fédérale pour le premier semestre 2019. Nous sommes désormais à 2.066.930. contre 1.927.763 un an plus tôt à la même période. La majeure partie des infractions a été constatée en Flandre, avec 1.494.324 (+7,7 %) dont près d’un tiers rien que dans la province d’Anvers (419.696). En Région bruxelloise, la hausse enregistrée en 2019 est solide : +28 %, pour un nombre total de 142.226 excès de vitesse.

En Wallonie, c’est plutôt le statu quo (+0,7 %), à savoir 430.375 p.-v. contre 427.315 un an plus tôt. Dans le sud du pays, c’est dans le Hainaut où les conducteurs adeptes de la vitesse sont le plus sanctionnés (123.627 amendes). Un résultat somme toute logique car il a la population la plus importante (1,3 million). Avec moins de 500.000 habitants, la province de Namur arrive deuxième (121.048 infractions). Liège, qui pourtant compte 1,1 million d’habitants, ne comptabilise que 95.065 verbalisations. Le Liégeois serait-il plus sage  ? On peut en douter. « Ce n’est pas la première fois que les indicateurs sont mauvais à Liège. Est-ce que les policiers sont surchargés et donc font moins de contrôles ou le parquet donne-t-il des consignes ? Il faut déterminer où le bât blesse au niveau de la répression », analyse Benoît Godart de l’Institut Vias.

GSM : changer la loi

Plus largement, il déplore l’écart du nombre de contrôles entre la Wallonie et la Flandre. « On est mal parti en Wallonie. Le nombre de tués a augmenté de 35 en 2019 au sud du pays. Il faut régler le problème de la chaîne répressive », juge le spécialiste de la sécurité routière. Pour terminer le tour d’horizon wallon, le Brabant wallon (43.954) est derrière le Luxembourg (46.681), alors qu’il compte 116.000 habitants de plus !

Dans son rapport pour le 1er semestre 2019, la police fédérale pointe d’autres infractions. Le GSM au volant progresse très légèrement de 54.552 à 54.746. « Or il y a de plus en plus de voitures équipées de kit mains libres. Il faut changer la loi pour que les caméras ANPR qui lisent les plaques puissent verbaliser comme cela commence à se faire aux Pays-Bas », juge Benoît Godart. Il y a eu 2.260 p.-v. de ce type en province de Liège contre 4.729 dans le Hainaut.

Pour l’alcool au volant, on est à 3.823 dans le Hainaut et 1.868 à Liège pour un total de 8.698 en Wallonie et 24.532 à l’échelle de la Belgique. Idem pour le port de la ceinture et les sièges pour enfants : 2.963 (H)/1.430 (L). Idem aussi pour les arrêts et les stationnements non réglementaires (13.478/4.530), tout comme pour le respect des règles élémentaires du code de la route (11.347/ 5.898). Pour le port du casque et des vêtements de protection, les deux provinces sont quasi à égalité : 130/119. Il n’y a que pour les feux de signalisation que les Liégeois ont été davantage punis : 1.059 infractions contre 985.

Toutes catégories confondues, le Hainaut recense 179.829 contraventions, pour 143.592 dans le Namurois, 137.444 à Liège, 57.237 en Brabant wallon et 53.630 en Luxembourg.

Par Yannick Hallet

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel