LIAISON TIHANGE-STRÉE.........

Lien permanent

En ce qui concerne la liaison Tihange-Strée-Tinlot (N684) qui relie l’autoroute E42 et la route du Condroz (N63) en traversant la vallée de la Meuse (N90), «elle doit permettre de résoudre d’importants problèmes de trafic local et d’insécurité dont la traversée de Strée, l’accès à Huy par le Long Thier ou par la vallée du Hoyoux», précise Caroline Cassart qui estime que ce dossier n’avance pas assez rapidement.

Le Ministre Philippe Henry a confirmé que la phase 2 du chantier touchait à sa fin à la fin de ce mois d’octobre.

«Le retard est dû à des situations imprévisibles rencontrées sur le chantier et auxquelles des solutions compatibles à la meilleure préservation de l’environnement ont été mises en œuvre pour les espèces protégées, les nappes phréatiques et les zones marécageuses», a ajouté Philippe Henry.

 

«La troisième phase des travaux a été adjugée en 2018. Les travaux ne débuteront qu’après les expropriations qui sont en cours.Le délai prévu pour les travaux de cette phase 3 est de deux ans calendrier.

Et des travaux importants de sécurisation de la phase 1 (parois friables et remblais en gabions) auront lieu en même temps. Le dernier tronçon doit encore être adjugé.

 

Le cahier spécial des charges est terminé et le délai prévu pour cette phase 4 est aussi de deux ans. Les communes de Huy et de Modave seront informées avant le démarrage des travaux», a conclu le Ministre wallon de la Mobilité.

 

Par MARC GÉRARDY

Source

Commentaires

  • Cette route on en parlait déjà dans les années 1967/1968 . Nous avions un terrain en vue de construire notre maison , et la commune nous a recommandé de se renseigner pour voir le tracé de la route .Alors qu’on la termine et qu’on n’en parle plus .
    S

  • Déconcertant et édifiant! RAPPEL DES FAITS: sur le blog de Nandrin du 10 déc. 2014 on pouvait lire ceci:
    "La liaison Tihange-Strée terminée en 2015 ?

    Théoriquement, cela devrait être possible.

    Le ministre Prévot vient de débloquer 1,4 million pour terminer le tronçon entre le rond-point des Neuf Bonniers et des Gottes.

    Il ne manquera alors plus que la couche de finition et éventuellement le feu vert de Modave pour relier la Hesbaye au Condroz sans passer par Huy.

    Les travaux sont lancés depuis 2004 et auraient dû s’achever en 2010. En 2014, on n’en voit toujours pas le bout.

    La fameuse liaison Tihange-Tinlot qui démarre au pied du rond-point de la centrale nucléaire pour rejoindre le carrefour Tinlot sera-t-elle un jour opérationnelle ? Une étape importante vient en tout cas d’être franchie.

    Le ministre des travaux publics Maxime Prévot (cdH) a débloqué un budget d’1,4 million pour aménager le tronçon situé entre le rond-point des Neuf Bonniers et celui des Gottes à Strée.

    Les travaux commenceront au printemps et devraient s’achever dans le courant de l’année 2015. Théoriquement, il sera alors possible de relier la Hesbaye au Condroz sans passer par Huy.

    Le rond-point des Gottes, situé rue Freddy Terwagne est quasiment terminé. Et celui des Neuf Bonniers, qui a engendré un chantier impressionnant dans le bois d’Ourtelouxhe, est en cours d’aménagement.

    Reste à voir si la liaison Tihange-Strée sera ouverte avant que le dernier tronçon Strée Saint-Vitu soit terminé.

    Modave et Tinlot s’y opposent farouchement et ont toujours insisté pour que ce dernier tronçon soit réalisé en même temps que la phase 2."

  • En 1986, je suis rentré dans l' enseignement après dix années de détachement. Comme l' école de l' Etat de Nandrin, où j' enseignais auparavant, n' existait plus, j' ai dû faire mon choix parmi les emplois vacants. Comme j' habitais SCRY, et que l' on nous annonçait la réalisation imminente de cette route, j' ai opté pour l' internat de LA NEUVILLE-TIHANGE, me voyant déjà à cinq minutes de mon travail. Ent en 2008, j' ai pris ma retraite sans jamais avoir pu profiter de cette voie rapide.

  • En 1986, je suis rentré dans l' enseignement après dix années de détachement. Comme l' école de l' Etat de Nandrin, où j' enseignais auparavant, n' existait plus, j' ai dû faire mon choix parmi les emplois vacants. Comme j' habitais SCRY, et que l' on nous annonçait la réalisation imminente de cette route, j' ai opté pour l' internat de LA NEUVILLE-TIHANGE, me voyant déjà à cinq minutes de mon travail. Ent en 2008, j' ai pris ma retraite sans jamais avoir pu profiter de cette voie rapide.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel