Incapacité de travail: quel salaire?

Lien permanent

Huit Belges sur dix ignorent quel serait le montant de leurs revenus en cas d’incapacité de travail pour cause de maladie ou d’accident.


C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par Baloise Insurance conjointement avec la KU Leuven. Il existe bien une règle de base (un employé touche 65 % de son salaire brut plafonné pendant la première année, après le premier mois à charge de l’employeur), mais elle ne dit pas ce que l’on va toucher exactement.

« Les informations sont trop dispersées et les calculs bien trop complexes pour les profanes », explique Jan Scheepers, de Baloise Insurance.


Toujours selon la même enquête, il ressort que 90 % des personnes ne peuvent pas dire quelles seront les répercussions d’un décès inopiné sur les revenus des survivants.


L’assureur lance donc une plateforme Gonna.be pour lever un coin du voile. Via une boîte de dialogue automatique, l’internaute encode ses différentes données : salaire net, composition du ménage, allocations familiales, dépenses fixes, etc.

Le site web calcule ce que la personne touchera effectivement. On apprend ainsi qu’un salarié qui perçoit 2.400 euros net par mois recevra à partir du 13e mois d’incapacité d’un peu plus de 1.400 euros, une somme avec laquelle il devra faire face à ses emprunts. « Nous connaissons tous quelqu’un touché par un cancer ou un burn-out. Mieux vaut être bien informé », indique Michaël Vos, expert de Gonna.be.


Groupes à risques


« Nous avons identifié trois groupes à risques : les indépendants pour lesquels les règles fixant le revenu ne sont pas les mêmes que pour les ouvriers ou les salariés, les travailleurs qui ont une rémunération très importante et qui dès lors doivent faire face à une très forte diminution des rentrées et enfin les personnes qui ont des frais fixes très conséquents, notamment sur le plan hypothécaire », détaille Michaël Vos.


La plateforme peut tirer la sonnette d’alarme en cas de risque avéré de perte de revenu. Gonna.be permet aussi de calculer le montant de sa retraite mensuelle, un autre domaine que les Belges connaissent mal, toujours selon l’enquête de Baloise Insurance.


Par Y.H.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel