• Des cordes placées entre deux arbres à un mètre de hauteur, en plein milieu du chemin dans les bois de Fayembois

    Lien permanent

    «Stop scout»: un enfant blessé par une corde tendue à Liège

    Incroyable mésaventure survenue ce samedi après-midi à une famille liégeoise dans les bois de Fayembois sur les hauteurs de Liège, entre Jupille et Beyne-Heusay.

    Un couple et son beau-fils de neuf ans avaient décidé d’aller rouler à vélo dans les bois ce samedi, à proximité des terrains de tennis du club de Fayembois.

    « Par deux fois, nous nous sommes retrouvés face à des cordes placées entre deux arbres à un mètre de hauteur, en plein milieu du chemin ! Avec à chaque fois, le même papier à côté de la corde avec les mentions « Stop (scout) », indique Joëlle Benecchi qui rapporte sur les réseaux sociaux les propos de Laurent Parmentier à qui la mésaventure est arrivée.

    « Nous avons poursuivi notre balade mais nous n’avons pas vu une troisième corde et mon beau-fils de neuf ans s’est pris la corde au niveau de la gorge. Il n’est fort heureusement pas tombé de son vélo mais il a eu très mal. Cela aurait pu être beaucoup plus grave ! Les personnes qui ont installé ces cordes peuvent-elles se rendre compte que ceci est très dangereux ? », se demande Laurent Parmentier.

    « Nous avons demandé aux différentes unités de scouts qui étaient présentes dans les bois si elles savaient qui avait installé ces cordes mais elles n’ont pas pu nous répondre et elles ont indiqué bien évidemment que ce n’étaient pas elles qui les avaient placées de la sorte ! », ajoute Laurent Parmentier sur sa page Facebook.

    « J’ai indiqué cela sur Facebook pour que cela n’arrive plus et pour faire réfléchir les auteurs de ces actes dangereux », ajoute Joëlle Benecchi.

    Responsabilités

    Il reste à présent à déterminer qui a placé ces cordes dangereuses entre les arbres ?

    S’agissait-il d’un acte d’un riverain qui ne supporte plus la présence des scouts tous les samedis dans les bois de Fayembois ? S’agissait-il de chasseurs ? S’agissait-il de certains scouts pour un jeu ? Une plainte a-t-elle été déposée ?

    Par Marc Gérardy

    Source

    Autant de questions qui restent toujours sans réponse.

    En attendant, les commentaires se multiplient sur Facebook suite à cette publication et ils vont dans tous les sens. Seul point commun: la dangerosité de ces actes.

  • Repas spectacle au profit de l'ASBL Mobilok le 5 octobre 2019

    Lien permanent


    le 5 octobre 2019 dès 18 h
    Réservations avant le 1/10/19
    0497/80.20.26 ou 0493/85.41.83
    Paiement sur le compte Mobilok Events
    BE 59 7320 4792 5226

  • Vous avez du temps libre, Vous avez envie de rendre service,Télé-Service du Condroz mois d'Octobre 2019

    Lien permanent

    1 oct aide tsc.JPG

    Périodique octobre out (1).docx

  • Attention, vite à vos réservations, il reste quelques places pour la conférence Happy Nutri Coach de demain 1 octobre 2019 à Yernée Nandrin

    Lien permanent

    Attention, vite à vos réservations, il ne reste que quelques places pour la conférence Happy Nutri Coach de demain 1 octobre 2019 à Yernée Nandrin 

    Une conférence qui sera donnée par Happy Nutri Coach sur l alimentation saine des enfants dès l âge de 2 ans jusqu'à.....
    DÉTAIL : 1h de présentation
    Des recettes par mail : petit dej, collation et lunch box

     

    Téléphone  0488658265

  • Agenda d'Octobre 2019 les balades rencontres pour le Télé-Service du Condroz

    Lien permanent

    1 octfourch.JPG

    Pour le Télé-Service du Condroz,

    Patricia Hotte,

    coordinatrice

    Périodique Octobre in (1).docx

     

  • Le boom des banques virtuelles

    Lien permanent

    À côté des banques classiques qui offrent des services digitaux via leur application mobile, ces dernières années ont vu naître des « neobanques ». Ici, pas d’agence, pas de distributeur, pas de guichet, juste des interfaces digitales.

    En Belgique, nous retrouvons notamment Keytrade Bank, Hello bank ! (marque déposée par BNP Paribas Fortis, NDLR), Revolut et N26. Si la dernière citée ne compte « que » 10.000 clients, les autres présentent des chiffres en pleine explosion. KeyTrade Bank annonçait pour sa part déjà 300.000 clients belges en 2017, tandis que l’offre Hello bank ! séduit, en 2019, quelque 500.000 clients. Revolut, le petit dernier arrivé à la fin 2017, présente quant à lui une croissance pour le moins rapide. « Nous comptons actuellement 70.000 clients en Belgique », rapporte Kiran Wylie, responsable communication. « En janvier 2019, nous étions à 32.000. »

    Pour le client, rejoindre une banque virtuelle ne change rien au niveau de la sécurité. « Les banques virtuelles sont soumises aux mêmes réglementations. Ils ont donc les mêmes garanties que lorsqu’ils déposent leur argent sur leur compte en banque classique », assure Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin.

    Retraits d’argent payants

    Les différences peuvent plutôt venir des services proposés mais surtout des conditions pour y avoir accès. Prenons l’exemple des retraits d’argent. Chez Keytrade Bank et Hello bank !, des cartes Maestro vous permettent de vous rendre dans n’importe quel distributeur, autant de fois que cela vous chante. Par contre, chez N26, seuls les 5 premiers retraits sont gratuits. Après quoi vous payerez deux euros par retrait. Avec Revolut, c’est gratuit jusqu’à 200 euros par mois et vous perdrez par la suite 2 % par retrait.

    Autre point d’attention : sans carte Maestro et avec uniquement une carte de crédit, pas toujours possible non plus de payer en magasin. D’autant que, même si le paiement sans contact se développe de plus en plus, il n’est pas encore disponible partout.

    Le principal frein reste probablement l’absence d’agences physiques. Les opérations du quotidien peuvent s’effectuer en ligne facilement mais si l’on a besoin d’un conseil, lors de l’achat d’une maison par exemple, c’est parfois plus compliqué.

    Enfin, une question subsiste toutefois pour Revolut qui se trouve en Grande-Bretagne. En cas de Brexit sans accord, la situation pourrait devenir compliquée pour ses clients belges et européens. Une crainte que balaie la banque britannique : « L’an dernier, nous avons mis en place une nouvelle entité européenne pour faire face à un éventuel Brexit dur. Si tel était le cas, nous transférerions nos clients vers cette nouvelle entité pour qu’ils continuent à utiliser toutes les fonctionnalités de Revolut. »

    Par SABRINA BERHIN

     

    Source

  • NOUVEAU SERVICE DANS LE RÉSEAU WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT

    Lien permanent

    Avec les projets qui se développent au travers du Pacte d’excellence, les directeurs acquièrent plus d’autonomie mais aussi plus de responsabilités. C’est dire si un petit coup de pouce est parfois bienvenu. Le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement, qui gère les écoles du réseau officiel, auparavant sous la tutelle de la ministre de l’Éducation, vient de lancer un nouveau service à l’intention de ses directeurs (et directrices) : ils peuvent être coachés.

    On parle souvent du coaching des enseignants, moins de celui des directions. Un service auquel elles peuvent faire appel en toute confiance, puisque la circulaire que chaque directeur et directrice vient de recevoir précise « qu’aucun lien ne sera établi avec la Direction des Affaires disciplinaires. La demande sera gérée par la Cellule coaching, en autonomie, sans en référer à la hiérarchie ».

    Aide « anonyme »

    « Il y aura un suivi quantitatif qui servira à évaluer le développement de ce service, en fonction aussi des attentes des intéressés, mais aucun nom n’y figurera », jure Corine Limmelette qui coordonne le service et est-elle même coach. Des coaches que la Fondation Roi Baudouin a formés pendant deux ans.

    Que peuvent attendre les directeurs comme soutien ? Une aide pour résoudre un problème lié à la discipline ? Une solution clé sur porte pour un projet d’établissement ? Un coup de pouce bien utile dans l’élaboration des plans de pilotage qui incombent à chaque direction ?

    Pas vraiment. « Le dispositif remplit essentiellement un rôle d’accompagnement basé sur l’écoute qui doit faire en sorte que le coaché, par la construction des échanges, puisse trouver sa solution, celle la plus adaptée à sa situation, ses capacités, ses croyances, ses enjeux ou sa situation », reprend Mme Limmelette. « Le coaching, loin de proposer des solutions toutes faites, aide le coaché à mieux se comprendre quant à ses manières de penser, ses émotions, ses comportements ; il l’aide à prendre conscience des facteurs personnels qui le limitent dans la réalisation des différents aspects de son leadership. Il conduit à la recherche de son autonomie, du déploiement de ses talents et du développement personnel… »

    Pas un consultant

    Le coach vient donc pour aider le directeur à trouver une solution, « mais il est important que celui-ci ait déjà tenté des choses, même si elles n’ont pas fonctionné. Il se trouve alors dans une impasse et c’est là que l’on peut intervenir », précise Corine Limmelette. « Le coach n’est ni un consultant, ni un conseiller, il ne cherche pas la solution à la place du directeur. »

    Le service vient à peine d’être lancé, mais il y a déjà des demandes. Pour avoir écouté des directeurs nous raconter leur mal-être ces dernières années, cela n’a rien de surprenant… Même si cela ne va pas réduire le poids de la charge administrative dont ils se plaignent parfois.

    Par DIDIER SWYSEN

     

    Source

  • Appartement à louer

    Lien permanent

    Au Prieuré Saint Martin
    Place de l’église, 2
    4557 Scry - Tinlot
    A louer
    Appartement à 2 niveaux
    Living-cuisine, Débarras,
    3 chambres, 2 SdB,
    Espace jardin à disposition
    Loyer modéré + charges
    Contacts : J. Noiset : 085/522646 – 0496/119163 ou J-M Beaujean : 0478/887798

  • Les résultats du week-end en Foot 28 et 29 septembre 2019

    Lien permanent

    AMAY – TEMPLIERS NANDRIN 1-1

    Les buts: 33e Grégoire (0-1), 63e Henrot S. (1-1)

    Amay : Ancia, Vitoux, Carlozzi A., Andich (60e Henrot N.), David, Pirard (89e Jespers), Carlozzi R., Henrot S., Cutillo (60e Palluotto), Boutachdat, Da Fonseca.

    Templiers Nandrin: Hanosset, Bertels (85e Guizzetti), Di Pasquale (65e Henry), Grégoire, Sougnez, Burton, Damsin, Mare, Bawin, Velter, Barbay (70e Morsat).

    Cartes jaunes: Di Pasquale (15e), Cutillo (22e), Barbay (23e), Vitoux (58e), Bawin (64e), Henrot N. (65e), Velter (87e)

    Cartes rouges : Carlozzi A. et Henrot N. (70e) 

    Arbitre: M. Laforge Gilles DANDUMONT

     

    TEMPLIERS NANDRIN B – CRISNEE 1-3

    Les buts : 3e Sauvage L. (1-0), 31e Sprimont (1-1), 43e et 47e Rasquin (1-3)

    Templiers Nandrin B: Piette, Dessart, Hossay, Gelmini, Calabon (46e Van Laeken), Sauvage J., Gruslet (62e Gaspard), Renglet, Sauvage A., Castagne (46e Emonds Alt), Sauvage L.

    Crisnée: Rouge, Reuchamps, Dengis, El Mokhtari, Bellafqih (22e Rasquin), Sprimont, Bacus, Lasiri, Delisé, Marneffe (85e Delvigne), Annoe (80e Debens).

    Cartes jaunes: Delisé (28e), Lasiri (66e), Gelmini (67e), Rasquin (76e)

    Carte rouge: Sauvage J. (2CJ, 36e et 53e)

    Arbitre: M. Tibo

  • Bourse aux jouets, livres et articles de puériculture le 26 octobre 2019

    Lien permanent

    Le samedi 26 octobre, de 10 à 14h30, dans la salle Bois Rosine, rue Bois Rosine, à Strée, une bourse aux
    jouets, livres et articles de puériculture est organisée.
    Le dépôt est prévu la veille, le vendredi 25 octobre, de 17 à 21h et la reprise, le samedi 26 octobre, de 19 à
    20h.
    Il est demandé un maximum de 20 articles par liste. Prix : 0,50 euro/liste déposée. Sachez que 20%
    de la vente seront retenus au profit de l’asbl AEC (Aide aux Enfants Cancéreux).
    Renseignements : F.Goose.- 085/51.30.94

  • Les petites histoires du Blog : L'HISTOIRE DES SENTIMENTS

    Lien permanent

    Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l'Amour y compris.
     
     
    Un jour on annonça aux sentiments que l'île allait couler.
     
     
    Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.
     
     
    Seul l'Amour resta.
     
     
    L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment.
     
     
    Quand l'île fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.
     

    La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.
     
     
    L'Amour lui dit: "Richesse, peux-tu m'emmener?"
     
     
    "Non car il y a beaucoup d'argent et d'or sur mon bateau.
     
     
    Je n'ai pas de place pour toi.
     
     
    " L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau: "Orgueil, aide moi je t'en prie!" "Je ne puis t'aider, Amour.
     
     
    T
    u es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau.
     
     
    "
    La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda: "Tristesse, laisse moi venir avec toi."
     
     
    "Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"
     
     
    Le Bonheur passa aussi à côté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler!
     

    Soudain, une voix dit: "Viens Amour, je te prends avec moi."
    C'était un vieillard qui avait parlé.
     
     
    L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia de demander son nom au vieillard.
     

    Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.
     
     
    L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir: "Qui m'a aidé?"
     
     
     
    "C'était le Temps" répondit le Savoir.
     
     
    "Le Temps?"
     
     
    s'interrogea l'Amour.
     

    "Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé?"
     

    Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit: "C'est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie.
     
     
    (Auteur inconnu)
     

  • Le 30 septembre 2011 David Guetta était à Nandrin, souvenir en photos ici !!!

    Lien permanent

    #LEGENDZREMEMBER En 2011, Legendz débarquait à Nandrin (Liège) avec le plus grand chapiteau d'Europe pour le concert de David Guetta !  

    L'Album photos de 2011 David Guetta à Nandrin Clic ici  

    getta.JPG

     

    Photo : SONY DSC

    Photo : Méga Méga Fuel

    Photo : Ouffff

    Photo : Interview de Michel Lemmens sur RTL

    Photo : David Guetta

    David Guetta met le feu 16.000 personnes vendredi soir, sur le site du Pery à Nandrin des chiffres !!!

    Voir l'album des photos clic ici

    Le compte à rebours est en marche pour la méga soirée The Legendz David Guetta à Nandrin

    Des photos de la soirée David Guetta The Legendz à Nandrin 30 septembre 2011

    Le matin suivant le Syndrome Festival et le The Legendz David Guetta

    Récapitulatif des dernières infos pour la soirée The Legendz David Guetta à Nandrin

    legendz.jpg

     

     

  • SERVICE PUBLIC DE WALLONIE CHERCHE D'URGENCE COLLABORATEURS

    Lien permanent

    Et plus de 70 emplois disponibles dès maintenant à travers une trentaine de profils différents

    « Actuellement, 45 % de notre personnel a passé la barre des 50 ans. Si nous ne remplaçons aucun départ à la retraite d’ici 2030, nous aurons perdu à cette date 22 % de nos effectifs », chiffre Nathalie Gégo, chargée de communication au Service public de Wallonie. « Nous avons besoin de jeunes talents, mais aussi de personnes plus expérimentées. Pour certains postes, nous avons peu de candidats parmi lesquels choisir. C’est pour cela que nous organisons, pour la première fois, un JobDay afin de donner une meilleure visibilité à nos métiers et fonctions. Il sera organisé à Namur ce 5 octobre de 10 à 17h00 », explique notre interlocutrice.

    Le SPW recherche une trentaine de profils professionnels différents pour une septantaine d’emplois. « Pour certaines professions, nous sommes dans l’immédiateté. Le candidat qui s’inscrira lors du JobDay pourra être reçu la semaine suivante pour un entretien d’embauche », prévient notre interlocutrice. C’est notamment le cas pour Assistant au contrôle de chantiers de construction (une dizaine de jobs ouverts pour les titulaires d’un diplôme de secondaire). Dans la foulée, le département Mobilité et Infrastructures est aussi à la recherche de diplômés du supérieur/universitaire pour travailler comme gestionnaire technique en travaux publics ou comme collaborateur en travaux publics.

     

    Isopix

     

    « Nous avons aussi un besoin criant d’informaticiens, d’ingénieurs, de juristes et aussi d’économistes », détaille Nathalie Gégo. Des ordinateurs seront mis à disposition, lors du JobDay, pour postuler en ligne. Des agents du SPW seront présents pour aider la personne à s’encoder et à n’oublier aucun document. L’inscription pourra être finalisée à domicile. Mais avant cette étape, il sera possible de rencontrer, le jour même, une quarantaine de professionnels du SPW qui évoqueront leur métier au quotidien. Un stand est prévu pour informer sur les salaires, les congés et les avantages sociaux.

    « Ce samedi, nous informerons aussi sur les futures sélections statutaires. Les professions pour lesquelles nous allons constituer une réserve de recrutement à l’issue d’examen de sélection. Nous y puiserons au fur et à mesure des besoins. Ces personnes auront le statut de fonctionnaires, pas de contractuel », précise la porte-parole du SPW. Les profils recherchés pour ces futures sélections sont très variés : ouvrier manœuvre, collaborateur administratif, juriste comptable ou préposé de la nature. Les personnes qui s’encodent lors du JobDay recevront par la suite les newsletters avec toutes les offres d’emploi.

    Même sans diplôme

    Pour la période 2021-2021, le SPW compte, à ce stade, recruter 600 personnes. En 2017, il avait déjà procédé à 439 engagements et à 365 en 2018. Le nombre total des personnes effectivement engagées n’est pas encore connu pour 2019. Contrairement à d’autres services publics, il est possible d’intégrer le SPW sans diplôme de base. À l’inverse, il recherche aussi des personnes très diplômées.

    Par Yannick Hallet

      Source

    JobDay au Cap Nord à Namur samedi 5 octobre. Plus d’informations sur https ://spw.wallonie.be/jobday

    «Casser le schéma hiérarchique»

    « Avec 9.996 collaborateurs, le SPW est le premier employeur public de Wallonie. Nous accompagnons le citoyen à toutes les étapes de sa vie. Travailler chez nous a du sens », analyse Sylvie Marique, secrétaire générale du Service public de Wallonie.

    Fonctionnaire, ce n’est pas glamour pour tout le monde. « Nous sommes conscients qu’il y a des clichés très forts sur l’administration. Nous avons bien travaillé depuis quatre ans pour améliorer le service et nous le ferons encore dans les cinq années à venir. Nous avons besoins de nouveaux collaborateurs, d’une part pour assurer le transfert important de connaissances imposé par la pyramide des âges, et d’autre part pour assurer de la créativité au sein de notre structure », explique Sylvie Marique.

    On gagne bien sa vie au SPW ? « Contrairement au privé, on ne négocie pas son salaire. Cela dit, il est correct. Et les gens qui viennent du privé vont bientôt pouvoir mieux valoriser leur expérience. Actuellement, seules six années d’ancienneté sont prises en compte. La nouvelle Déclaration de politique prévoit de supprimer cette limite. Au-delà du package salarial, nous mettons l’accent sur le fait de concilier vie professionnelle et vie privée : 12 % de nos agents font du télétravail. Nous mettons aussi en avant la formation. On peut rentrer chez nous pour un poste et gravir les échelons via des examens. Il est aussi possible d’évoluer d’un domaine à l’autre, débuter comme juriste dans les pouvoirs locaux, puis bifurquer vers l’agriculture ou la fiscalité. En matière d’organisation, nous voulons casser le schéma hiérarchique pour passer à des modes plus collaboratifs ».

    Des métiers parfois très particuliers

    Le SPW est actuellement en train de procéder au recrutement de trois plongeurs-scaphandriers afin de contrôler les barrages et les écluses. « Il ne faut aucun diplôme, hormis son permis de plongée », explique Nicolas Yernaux, porte-parole du SPW. « En fait, nous avons des métiers parfois très insolites dans nos services », dit-il.

    La Région wallonne possède une carrière du côté d’Andenne. Là des tailleurs de pierre sont notamment chargés de réparer les parapets endommagés. Actuellement, ils s’occupent aussi des pierres du pont des Trous à Tournai. Par ailleurs, des piégeurs traquent les espèces invasives comme le rat musqué ou le raton laveur, et aussi les sangliers victimes de la peste africaine. À un autre niveau, des fonctionnaires s’occupent des contrats des footballeurs étrangers qui viennent jouer dans nos clubs.

     

  • LA CAMPAGNE CONTRE LA GRIPPE LANCÉE MI-OCTOBRE

    Lien permanent

    Vous l’aurez peut-être remarqué : cette année, la campagne de vaccination contre la grippe n’a pas démarré en septembre comme c’était le cas les années précédentes. En cause, les recommandations du Conseil supérieur de la Santé qui préconisait d’effectuer la vaccination entre la mi-octobre et la mi-décembre.

    « Les vaccins quadrivalents présents aujourd’hui sur le marché offrent une protection maximale dans un délai de 10 à 15 jours après l’injection avec un pic d’anticorps protecteurs après 4 à 6 semaines puis une diminution de ce taux de moitié en 6 mois », explique le Conseil supérieur de la Santé.

    Et de justifier le report du début des vaccins : « L’exposition épidémique au virus de la grippe dure en moyenne de 8 à 12 semaines et débute généralement entre fin décembre et début janvier. Tant que le pic d’incidence n’a pas été atteint, il est toujours utile de se faire vacciner contre la grippe. Passé ce moment, l’opportunité de la vaccination doit être considérée au cas par cas par le médecin. »

    Les années précédentes, un taux relativement faible de vaccination dans la plupart des groupes-cibles avait été enregistré. Malgré tout, nos confrères du Soir répercutaient au début de mois de juin des craintes quant à une production insuffisante du vaccin. En cause, une communication tardive de la part de l’Organisation mondiale de la Santé quant à sa composition.

    Les quantités nécessaires

    À quinze jours du lancement de la campagne, le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block rassure : « Nous avons bien entendu veillé à ce que les quantités nécessaires de vaccins puissent être fournies. Nous pourrons ainsi couvrir les besoins des groupes-cibles pour lesquels le vaccin est recommandé. »

    Une bonne nouvelle d’autant plus que les groupes-cibles se sont élargis cette année. « Le vaccin sera également remboursé chez les femmes enceintes, dès le 1er trimestre de la grossesse. Avant cela, il était remboursé seulement à partir du second trimestre », précise la porte-parole. « Davantage de vaccins sont donc nécessaires pour la saison 2019-2020. »

    Par S.B.

     

    Source

  • La bourse de l'école Saint-Martin Nandrin aura lieu ce samedi 16 novembre

    Lien permanent

    La bourse de l'école Saint-Martin Nandrin aura lieu ce samedi 16 novembre de 9 a 14h00 réservation par mail : comite.saintmartin@gmail.com ou par sms au 0474 019 700

     

    Prix 9 euros par table de 2.2m

    compte bancaire BE04 7326 1608 3831

  • Découvre 3 sports pour seulement 30 euros dans toute la province de liège

    Lien permanent

    l’Académie provinciale des Sports.

    un produit du Service des Sports de la Province de Liège s’adresse aux enfants de 4 à 11 ans.

    Son principe est simple : chaque participant doit choisir trois sports différents.

    Chaque trimestre, il aura ainsi l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline (chaque sport est pratiqué une fois par semaine durant 3 mois). 

    L’objectif de l’Académie provinciale des Sports est de permettre au sportif en herbe de trouver le sport qui lui convient réellement et, éventuellement, par la suite s’inscrire dans un club. Il s’agit également d’un service démocratique puisque l’inscription coûte seulement à 30 euros/ an. 

    De plus, nos moniteurs qualifiés assurent au participant une pédagogie personnalisée et adaptée à son âge (4 à 6 ans avec de l’éveil sportif, dont la psychomotricité et l’accoutumance à l’eau ou avec des baby sports, et de 6 à 11 ans avec de la découverte sportive). 

    Grâce aux villes et communes qui collaborent avec notre Service, des activités sont proposées dans toute la province de Liège,

    . Vous trouverez,  toutes les informations sur l’Académie et les sports proposés tout près de chez vous sur le lien : https://www.provincedeliege.be/fr/node/7104 

    Comme vous pourrez le constater, il y en a vraiment pour tous les goûts et nous espérons vraiment que les jeunes pourront trouver « basket à leur pied » grâce à l’Académie ! 

     Les inscriptions pour l’Académie, qui commencera le 30 septembre 2019, sont d’ores et déjà ouvertes.  

     

  • Votre quotidien donne la parole aux jeunes dès aujourd'hui lundi 30 septembre 2019 !

    Lien permanent

     

    Intéresser les jeunes à l’actualité, via nos supports papier, nos vidéos, nos sites internet, fait partie de nos missions.

    Durant deux semaines, nous allons réaliser un vrai « focus » sur eux. Quand on a entre 11 à 14 ans, qu’est-ce qui nous intéresse ?

    Notre rédaction va réaliser des dossiers sur des thèmes qui parlent aux jeunes : l’environnement, les réseaux sociaux, les nouveaux sports qui ont la cote, la mobilité, les tendances mode, les séries télé qui vont cartonner ou encore la liste des métiers d’avenir pour les jeunes étudiants.

    Chaque jour encore, nous allons décrypter l’actualité pour les jeunes : c’est quoi le décret inscriptions ? Quelles sont les conséquences du Brexit pour notre pays ? Comment peut-on expliquer la hausse des prix pétroliers ?

    Et puis on parlera encore et toujours des ados. Avec des portraits de passionnés, de motivés. Qui, dans toute la Wallonie et à Bruxelles, de Verviers à Arlon en passant par Liège, Charleroi ou Tournai, sont actifs, se battent pour leur région.

    Cinq voyages à la clé !

    Enfin, à la clé de cette grande opération, Sudpresse en collaboration avec Disneyland Paris, va offrir un séjour inoubliable à des dizaines d’élèves. Jugez plutôt, cinq classes vont pouvoir profiter de l’univers magique du parc le plus célèbre d’Europe. À la rencontre de Mickey et de tous ses amis pour quelques jours inoubliables.

    On vous dévoile tout dès ce lundi dans votre quotidien préféré, soyez attentifs ! Et surtout bonne lecture !

    La rédaction

    Source

  • Attention à vos animaux, L’Afsca appelle les propriétaires à la vigilance

    Lien permanent

    Les propriétaires d’animaux de compagnie (chiens, chats, furets…) qui partent en voyage avec leur animal doivent s’assurer que celui-ci est bien vacciné contre la rage, rappelle l’Afsca à l’occasion de la Journée mondiale contre la rage. L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire est en effet également responsable de la prévention et du contrôle des maladies animales réglementées.

    Vaccin obligatoire

    Grâce aux importants efforts déployés par le passé, le Belgique est indemne de rage depuis 2001 et la vaccination contre la rage n’est plus obligatoire sur l’ensemble du territoire belge depuis 2016.

    Mais quiconque emmène son chat ou son chien à l’étranger doit le faire vacciner. Il en va de même pour toute personne qui ramène un de ces animaux sur le sol belge. Cette obligation est fondée : « la rage tue hommes et animaux, il ne faut prendre aucun risque ! », affirme le docteur Jean-François Heymans, chef des services vétérinaires belges et directeur santé animale à l’Afsca.

    424 contrôles

    En 2018, 424 chiens et chats importés ont été contrôlés sur l’ensemble du territoire belge : 47 animaux ont été refoulés et trois ont dû être euthanasiés, le risque étant trop grand pour la santé publique, précise l’Afsca.

    Source

  • Cette année, le thème de la Journée Découverte Entreprises, organisée le 6 octobre par Sudpresse, est le digital

    Lien permanent

    Créé en 1990, Technifutur est un centre de compétences qui développe et propose des formations aux entreprises, aux demandeurs d'emploi, aux enseignants et aux étudiants.

    « Technifutur est le plus gros centre de formation technologique en Belgique francophone, dans le domaine de l’industrie, du numérique et de la mobilité, nous explique Thierry Castagne, administrateur délégué. Il est situé sur deux implantations : la plus importante à Liège, au Sart-Tilman, mais également à Francorchamps. »

    Chaque année, 20.000 personnes fréquentent le centre Technifutur. « 9.000 travailleurs et cadres issus de 750 entreprises, 9.000 élèves, étudiants et enseignants issus de 250 établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur, et 2.000 demandeurs d’emploi. Cela représente 870.000 heures d’activité. »

    100 personnes travaillent à Technifutur. Et le centre fait appel à 250 formateurs extérieurs. « Ce centre de formation vise non seulement l’activité de formation de courte durée, mais également le moyenne ou de longue durée, suivant les besoins des utilisateurs. Mais c’est aussi un centre de découverte des métiers de sensibilisation. C’est ainsi que les jeunes, qui sont à la recherche d’une orientation scolaire ou professionnelle, peuvent venir découvrir des métiers de l’industrie, du numérique et de la mobilité, sur le site Technifutur du Sart-Tilman, à Liège, mais également sur le site de Francorchamps. »

    Un tiers des activités du centre Technifutur concerne le numérique. « Technifutur s’engage au quotidien dans la transition numérique tant pour les experts que les apprenants. Les formations organisées à Technifuture, mais également la sensibilisation, touchent tous les domaines du numérique. Toute une série d’activités reliées au numérique sont organisées à Technifutur pour les différents publics. »

    Créé en 2006 et fusionné au 1er janvier 2019 avec Technifutur, le Campus Francorchamps, situé au cœur du circuit de Spa-Francorchamps, organise des formations sur les technologies automobiles.

     

    Par NICOLAS DEWAELHEYNS (avec MALIK KORATI) Source

  • Le 6 octobre prochain, un millier de canards en plastique seront lâchés sur l’Ourthe.

    Lien permanent

    Depuis le début de la semaine, des élèves de l’école Saint-Joseph de hamoir frappent aux portes pour vendre des billets de tombola. Des billets à 2,5 euros, un peu différent puisque le 6 octobre prochain ils se transformeront en… canards en plastique. Affublés du numéro correspondant, les canards seront lâchés dans l’Ourthe, à hauteur du tennis de Hamoir, le 6 octobre à 14 heures. Le premier qui aura parcouru un tronçon de 700 mètres de la rivière recevra 250 euros. D’autres prix sont à la clé.

    Des plongeurs

    En ces temps où l’écologie est devenue une priorité, Isabelle Pochon, l’une des organisatrices assure que tous les canards seront récupérés. « Une équipe de plongeurs se charge de les repêcher en tendant des filets. Nous avons aussi des jeunes qui circulent en kayak et se chargent de décoincer les canards éventuellement piégés par des branchages. L’année dernière, nous avons retrouvé pratiquement tous nos petits canards ! »

    Outre le lâcher de canards, la fête de l’école libre sera aussi animée par la troisième édition des deux heures trottinettes. Un bar, des hots-dogs, des pâtisseries et des animations sous chapiteau seront aussi proposés.

    Par A.BT   Source 

  • Soyez prudents , En un an, près de 19.000 fraudes à la carte de paiement ont été enregistrées, Cartes volées et cybercriminalité en cause

    Lien permanent

    Cartes volées et cybercriminalité en cause

    Plus de 50 fraudes à la carte bancaire chaque jour

    8.958 fraudes à la carte de paiement, c’est le nombre de procès-verbaux enregistrés par la police fédérale en 2018. Un nombre en légère diminution par rapport à 2017 où l’on grimpait à plus de 9.800 faits enregistrés par les services de police. Par jour, cela représente 25 fraudes en 2018.

    Sont concernés des vols ou copies de cartes de paiement. Une des techniques fréquemment rencontrées est celle du « shouldersurfing ». « Cette technique consiste à voler votre carte bancaire après avoir regardé par-dessus votre épaule lorsque vous entrez votre code secret. Elle est assez vicieuse car les victimes ne se rendent compte du vol qu’au moment du prochain paiement par carte… qui peut arriver plusieurs jours après les faits », explique-t-on du côté de la police fédérale.

    Ces fraudes ne sont toutefois pas les seules à viser nos comptes en banque. Ces dernières années, les chiffres des fraudes en ligne viennent s’ajouter à ces statistiques. On parle alors de « phishing ». Ici, pas besoin de disposer de la carte ou de sa copie : les fraudeurs obtiennent les codes bancaires ou d’autres renseignements personnels en se faisant passer pour une banque, la police, un opérateur de télécommunications, un site de petites annonces…

    La créativité est de mise

    « On observe une grande créativité chez les fraudeurs », rapporte Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin. « Récemment, une personne avait commandé du vin en ligne. Des caisses sont arrivées mais ce n’était pas les bonnes. Une procédure de remboursement a été initiée… Il s’agissait en réalité d’une pure construction pour parvenir à obtenir les codes bancaires de la personne. »

    D’après Febelfin, 9.747 fraudes de la sorte ont été enregistrées en 2018, soit près de 27 par jour ! Un record puisque cette année-là, trois fois plus de fraudes avaient été enregistrées par rapport à 2017.

    Ce début d’année connaît quant à lui une diminution avec 1.189 cas pour les trois premiers mois, soit une diminution de 13 % par rapport à 2018. Mais l’année n’est pas encore finie… et les méthodes ne cessent d’évoluer : « Auparavant, les hameçonneurs (les fraudeurs qui utilisent la technique du phishing, NdlR) passaient uniquement par les boîtes mail. Cette époque est désormais révolue. En effet, ils essaient de nos jours de mettre la main sur les codes bancaires par téléphone, SMS, par messages Whatsapp ou sur les réseaux sociaux », souligne Febelfin.

    Le code secret est en effet la clé qui ouvre les portes de notre compte en banque. Il est donc primordial de ne jamais le diffuser. De même, Febelfin rappelle d’« ignorer tout message qui vous amène via un lien vers le (faux) site de paiement ou une fausse application de votre banque et de toujours taper vous-même l’adresse internet de votre banque dans votre navigateur ou d’ouvrir vous-même l’application de votre banque ».

    Avec une moyenne de 50 fraudes par jour, la vigilance est donc de mise !

    Par SABRINA BERHIN

     

    Source

  • Souper Spaghettis au profit du Télévie le 12 octobre 2019 à Ouffet

    Lien permanent

    Souper Spaghettis toutes les infos clic ici 

    du 12 oct. 18:00

    Salle aux oies Ouffet

  • Qui peut vous verbaliser?

    Lien permanent

    oui.JPGLe personnel opérationnel de la police fédérale et des zones de police locale

    Les agents du SPF Mobilité investis d’un mandat de police judiciaire

    Les agents de la Régie des Voies aériennes investis d’un mandat de police judiciaire dans la limite des aérodromes et de leurs dépendances

    Les agents des douanes dans l’exercice de leur fonction

    Les agents de la police des chemins de fer dans la limite de leur compétence territoriale

    Les agents des services voyers (voiries) provinciaux

    Les agents des Eaux et Forêts en ce qui concerne la circulation sur les routes et chemins forestiers appartenant à l’État

    Les agents des sociétés de transport en commun dans l’exercice de leur fonction disposant d’un mandat de police judiciaire, mais uniquement pour certaines matières relevant de la circulation des bus/trams

    Les membres en intervention des pompiers et de la protection civile uniquement pour certaines dispositions, pour autant que la police ne soit pas présente sur les lieux

    Le personnel de la police militaire dans l’exercice de ses fonctions uniquement pour certaines dispositions

     

    non.JPGLes brigades de contrôle des taxes du Service public de Wallonie. Elles ne peuvent que récupérer les taxes de circulation impayées

     

     

     

    Source

  • Balade tihangeoise au profit de l'asbl Ipamec aujourd'hui 29 septembre 2019

    Lien permanent

     

    Voici déjà la seconde édition de la Balade tihangeoise organisée par l'asbl Ipamec ! (Re)découvrez les jolies rues de Tihange, ses bois et ses châteaux le dimanche 29 septembre 2019.

    Nous vous proposerons un parcours familial de 5km, ainsi qu'un parcours un peu plus sportif de 11km.

    Rendez-vous au Cercle Saint-Jean (Rue du Centre, 13 A - 4500 Tihange) de 8h30 à 16h. Boissons, pains saucisse et gâteaux maison seront proposés à prix démocratiques. Nous vous ferons également profiter d'une dégustation de vins.

    Participation aux frais suggérée au profit de l'asbl Ipamec, qui vient en aide aux habitants du village de Cibombo (Kasaï, Rdc).

    http://www.ipamec.be
     
    Où :Cercle Saint Jean Tihange
    13a, Rue du Centre
    4500 Tihange
    Téléphone :+32470696288 - Pas de réservation
    Tarif :Gratuit
    Public :à partir de 4 ans
    Internet :https://www.facebook.com/events/1954876084612616/

    Source

  • Intradel et ses filiales vous ouvrent leurs portes aujourd'hui le dimanche 29 septembre 2019

    Lien permanent

    Intradel et ses filiales vous donnent rendez-vous pour découvrir leurs outils et leurs métiers avec le soutien et la présence de ces hommes et de ces femmes qui valorisent, trient et recyclent vos déchets.

    Pour cette occasion, nous ouvrirons plusieurs de nos sites de tri et de traitement. Nous vous accueillerons à Herstal, Seraing et Grâce-Hollogne.

    Au programme
    Bricolage zéro déchet et grimage pour les enfants
    Conseils et animation zéro déchet pour les grands : réduction des emballages, astuces pour lutter contre le gaspillage alimentaire,..
    Visites pédagogiques de nos outils : découverte des coulisses du tri, du recyclage et de la valorisation
    Verre de l’amitié
    Infos sur nos outils de collectes et les recyparcs
    Food truck et bar disponibles
    Quand? Le 29/09 de 10h à 17h

    Quels sites seront accessibles et que pourrez-vous faire? plus d'infos clic ici 

  • Les empreintes digitales sur les cartes d’identités arriveront bientôt en Belgique.

    Lien permanent

    Feu vert pour les empreintes digitales sur les cartes d’identité

    Le début d’une « phase pilote » pour l’enregistrement des empreintes digitales vient d’être approuvé par le Conseil des Ministres, rapporte ce vendredi le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. L’idée avait été proposée par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Pieter de Crem (CD&V). « Ce renouvellement représente une étape importante dans la lutte contre la fraude en matière de documents et d’identité par des criminels et des terroristes », a déclaré le ministre au quotidien.

    Une série de communes des quatre coins du pays participeront au projet test .

    La Chambre avait approuvé fin de l’année dernière une loi pour ajouter sur la carte d’identité belge les empreintes digitales de l’index de chaque main. Une phase de test devait débuter en avril, pour lancer le processus de manière générale en juin. Elle avait toutefois été reportée à cause de la chute du gouvernement, selon une annonce faite au mois de mars.

     

    Source

  • Balade dans le Bois de l'Abbaye et ses environs par l'asbl Le Bois du Val demain 29 septembre 2019

    Lien permanent

    Rendez-vous le 29/09/19 dès 9h30 sur le site de Piscival (Val Saint-Lambert), derrière l'avenue de Macar près des étangs.

    Buvette • Petite restauration (pain saucisse et plat végétarien sur réservation - pour les 2) • Musiciens

    Découvrez le Bois de l'Abbaye, sa zone Natura 2000 et ses environs. Promenez-vous dans une nature verte et sauvage que nous tentons de protéger pour qu'elle conserve son accès public et sa biodiversité intacte. Découvrez une faune et une flore exceptionnelles à 2 pas de la ville...

    3 parcours sont accessibles de 3, 5 ou 10km (pour cette dernière distance, nous empruntons un chemin sur une propriété privée interdite d'accès aux chiens, malheureusement. Nous nous engageons à respecter la demande du propriétaire des lieux. La distance des 3 kilomètres est accessible aux poussettes.

    Nous prévoyons une petite restauration sur place (uniquement sur réservation) :

    Au choix : pain saucisse sauce et crudités ou plat végétarien (fallafels, crudités, sauce et pain pita) - uniquement sur réservation jusqu'au 26/09/19 au plus tard au 0492/50.37.53 ou  - restauration accessible à partir de 11h30).

    Les balades sont gratuites et sans réservation (seulement pour la petite restauration). Dernier départ à 15h

    PARKING : Attention, la rue qui mène aux étangs est en cul-de-sac et le parking est limité en terme de places. Pour la bonne organisation et la tranquillité des riverains, préférez plutôt vous parquer à proximité du Château du Val Saint-Lambert et empruntez à pied le quartier des anciens corons (Cour du Val et ses majestueux platanes) qui montent vers le site de Piscival (Fléchage)

    Au plaisir de vous y rencontrer ! N'oubliez pas de réserver votre repas ;-)

    QUI Sommes-Nous ? https://www.leboisduval.be/images/downloadable/presentation-generale.pdf


    Val Saint-Lambert - Site Piscival Rue de Macar 4100 Seraing
    Téléphone : 0492/50.37.53 - Réservation préférable
    Tarif : Pain saucisse ou plat végétarien : 3,50€ - Boissons (soft et bières) entre 1.50 et 4.50

    Source