Le contenant le moins polluant n’est pas toujours celui que l’on croit

Lien permanent

Sachez choisir les bons emballages

Vous avez sans doute remarqué qu’un même produit peut être proposé dans des contenants différents.

Comme nous sommes à l’heure du recyclage intensif, il est peut être  judicieux de connaître les matières qui nécessitent le moins d’énergie pour retrouver une seconde vie. Comment détermine-t-on l’écobilan des emballages ?

En analysant leur cycle de vie, de leur production à leur élimination.

Alors du jus dans une bouteille en verre ou en canette ? 

Si le verre est consigné, on n’hésite pas. Par contre si ce n’est pas le cas, le contenant en verre est à proscrire parce que, pour recycler cette matière, il faut énormément d’énergie.

Le métal, lui, se recycle à l’infini et à un coût moindre. Il faut aussi tenir compte du transport : des pâtes emballées dans un sac plastifié nécessiteront moins de place et seront moins lourdes que celles conditionnées dans des boîtes en carton.

Bref, choisir l’emballage le plus écologique n’est pas aussi simple que l’on croit.

La solution la moins polluante reste bien entendu les achats en vrac.

Mais ce n’est pas toujours possible avec certains produits. Ci-contre, quelques exemples d’emballages et leur écobilan.

Par MARTINE PAREZ

Source

polluant.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel