Des cordes placées entre deux arbres à un mètre de hauteur, en plein milieu du chemin dans les bois de Fayembois

Lien permanent

«Stop scout»: un enfant blessé par une corde tendue à Liège

Incroyable mésaventure survenue ce samedi après-midi à une famille liégeoise dans les bois de Fayembois sur les hauteurs de Liège, entre Jupille et Beyne-Heusay.

Un couple et son beau-fils de neuf ans avaient décidé d’aller rouler à vélo dans les bois ce samedi, à proximité des terrains de tennis du club de Fayembois.

« Par deux fois, nous nous sommes retrouvés face à des cordes placées entre deux arbres à un mètre de hauteur, en plein milieu du chemin ! Avec à chaque fois, le même papier à côté de la corde avec les mentions « Stop (scout) », indique Joëlle Benecchi qui rapporte sur les réseaux sociaux les propos de Laurent Parmentier à qui la mésaventure est arrivée.

« Nous avons poursuivi notre balade mais nous n’avons pas vu une troisième corde et mon beau-fils de neuf ans s’est pris la corde au niveau de la gorge. Il n’est fort heureusement pas tombé de son vélo mais il a eu très mal. Cela aurait pu être beaucoup plus grave ! Les personnes qui ont installé ces cordes peuvent-elles se rendre compte que ceci est très dangereux ? », se demande Laurent Parmentier.

« Nous avons demandé aux différentes unités de scouts qui étaient présentes dans les bois si elles savaient qui avait installé ces cordes mais elles n’ont pas pu nous répondre et elles ont indiqué bien évidemment que ce n’étaient pas elles qui les avaient placées de la sorte ! », ajoute Laurent Parmentier sur sa page Facebook.

« J’ai indiqué cela sur Facebook pour que cela n’arrive plus et pour faire réfléchir les auteurs de ces actes dangereux », ajoute Joëlle Benecchi.

Responsabilités

Il reste à présent à déterminer qui a placé ces cordes dangereuses entre les arbres ?

S’agissait-il d’un acte d’un riverain qui ne supporte plus la présence des scouts tous les samedis dans les bois de Fayembois ? S’agissait-il de chasseurs ? S’agissait-il de certains scouts pour un jeu ? Une plainte a-t-elle été déposée ?

Par Marc Gérardy

Source

Autant de questions qui restent toujours sans réponse.

En attendant, les commentaires se multiplient sur Facebook suite à cette publication et ils vont dans tous les sens. Seul point commun: la dangerosité de ces actes.

Les commentaires sont fermés.