Ils ont commandé en avril dernier auprès d’Immo châssis LMI Concept de Nandrin, 3.000 € pour des châssis qu’ils n’auront jamais

Lien permanent

Les apparences sont souvent trompeuses. Le couple Tintin ne dira sans doute pas le contraire. En avril dernier, ils ont sollicité les services d’un entrepreneur pour compléter la rénovation de leur maison. « Nous sommes en train de rénover une maison à Strée. N ous devions remplacer les châssis et la porte de garage. Étant du coin, nous avons souhaité faire appel à quelqu’un de la région. C’est pourquoi, nous sommes allés chez Immo châssis LMI Concept à Nandrin, pensant que c’était quelqu’un d’honnête », nous explique Manu Tintin.

En avril dernier, le couple Tintin a passé commande auprès de l’entrepreneur implanté à Nandrin. « Nous avons passé commande pour un montant total de 14.832 euros avec un acompte de 20 %, soit 2955 euros que nous lui avons versés rapidement le 24 avril. Nous devions recevoir nos châssis durant la première semaine du mois de juin », souligne Manu Tintin, visiblement énervée. Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu !

Au fur et à mesure des mois, le couple ne voyait toujours pas arriver sa commande ! Appels téléphoniques et mails se sont échangés avec l’entrepreneur. « Nous lui demandions où en était notre commande. Il disait que l’usine de fabrication avait beaucoup de travail et donc qu’elle avait du retard. Dans le courant du mois d’août, nous n’avions toujours rien. Nous avons téléphoné à l’usine et on nous a dit que l’entrepreneur n’avait jamais versé l’acompte pour lancer la fabrication des châssis. Nous voulons récupérer notre argent ! Où est-il passé  ? », ajoute Alain Tintin.

« On ne les récupérera jamais »

Il y a quelques jours, Manu Tintin a publié un message sur les réseaux sociaux, dans lequel elle témoigne son mécontentement. « Il a proposé que l’on paie le solde restant sur le compte de son soi-disant avocat. Il était hors de question pour nous de payer encore 11.000 euros sur un compte où on ne savait pas où allait notre argent ! Nous avons déjà perdu assez d’argent comme ça. Je ne veux pas qu’il refasse le même coup à quelqu’un d’autre », affirme-t-elle.

Le couple Tintin qui se souviendra longtemps de cette mésaventure a passé commande dans une autre entreprise. « Nous recevrons finalement nos châssis au mois de novembre via un autre entrepreneur mais en attendant, nous avons perdu 3.000 euros que l’on ne récupérera jamais et des marchandises que l’on aura jamais  », se désole Manu Tintin.

« J’ai déposé le bilan le 2 septembre »

 

Contacté par nos soins, le patron d’Immo Châssis, qui a déposé son bilan le 2 septembre dernier, a souhaité s’exprimer face aux accusations à son encontre. Et se défend. « J’ai essayé de trouver une solution avec mes clients, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour que la commande se passe le mieux possible. En avril dernier, lorsque le couple Tintin est venu passer commande j’étais en redressement judiciaire mais je faisais tout ce que je pouvais pour faire face à la situation. Ils m’ont versé un acompte de 3.000 euros. Je ne les ai pas versés à l’usine car j’ai eu des frais à ce moment-là. J’ai dû payer des salariés. J’ai proposé à la famille Tintin de payer le solde restant sur le compte de l’avocat mais ils ont refusé mes propositions. Si cela avait été accepté, à l’heure actuelle, ils auraient reçu leurs châssis. Mais ils n’ont rien voulu entendre », nous confie l’entrepreneur.

PAR AMÉLIE DUBOIS

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel