La société Vortex Energy souhaite implanter 8 éoliennes le long de la N63 à Clavier, Un collectif de citoyens s’élève contre la destruction du paysage condrusien

Lien permanent

Un collectif de citoyens s’élève contre la « destruction du paysage condrusien »

Ce jeudi à 19h, la société allemande Vortex Energy présentera son projet éolien pour la commune de Clavier, à la salle « Le repair », rue de Pair 22. La société souhaite implanter 8 éoliennes le long de la N63 entre Les Avins et Bois-Borsu.

Ce projet est le 6e voyant le jour dans la région du Condroz, ce qui pourrait porter le nombre de mâts à 31. Une situation refusée par le collectif « Sauvegarde du patrimoine condrusien » qui appelle les citoyens à poser leurs questions jeudi : « les citoyens n’ont pas été réellement informés par la société, si ce n’est au travers d’affiches peu explicatives. Nous voulons tenter de comprendre le projet et voir leur proposition », Annie Luymoeyen, membre du collectif.

Le collectif a néanmoins une position ferme et ne veut pas que le paysage soit détruit : « Il y a déjà une dizaine d’éoliennes en activité ou sur le point de le devenir, à Modave et Tinlot, n’est-ce pas suffisant ? Le Condroz est l’une des seules régions encore intactes au niveau de son paysage. On ne tarit pas d’éloges sur la beauté des différentes communes et ces projets détérioreraient non seulement cette image, mais apporteraient des nuisances sonores, visuelles et écologiques ».

« À la Côte, c’est bien »

Étant convaincu de la nécessité d’évoluer vers les énergies vertes, le collectif pointe également les soucis liés au fonctionnement des éoliennes : « Elles ne fonctionnent pas la majeure partie du temps. Lorsqu’il y a trop de vent, cela ne tourne pas et la même chose se produit quand le vent ne souffle pas assez. Il faut donc utiliser du gaz ou d’autres sources d’énergie. Ce n’est donc pas très écologique ». Les membres du groupe ne sont cependant pas contre l’installation d’éoliennes… ailleurs : « À la Côte, c’est une très bonne chose par exemple. Cela ne dérange pas les habitants et cela amorce le retour de la faune et la flore aquatique. » À Clavier, le projet de Vortex Energy sera suivi par un quatrième dossier en octobre, avec le lancement d’une étude d’incidence pour 11 éoliennes de la société Aspiravi, prévues sur deux des zones déjà convoitées dans les projets en cours. Le bourgmestre Philippe Dubois, exaspéré, a précisé qu’un seul projet pourrait être accepté par la commune de Clavier : « Nous sommes favorables au développement durable et aux projets éoliens, mais la Région wallonne devrait prendre ses responsabilités et déterminer que, pour une zone précise, un seul projet peut être présenté… Cela ferait gagner du temps et de l’énergie aux communes ». De son côté, le collectif estime que le projet de Tinlot, en cours de construction depuis une semaine, porte déjà un grave préjudice au paysage.

Par MAXIME GILLES

Source 

 

Le 19 septembre 2019 réunion d'info pour un projet éolien à Clavier clic ici

eolien19.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel