Un premier pollueur identifié grâce aux caméras à Neupré

Lien permanent

Cette semaine, un homme est venu déposer deux grands sacs en plastique remplis de détritus à Al Pirgotte. Le « pollueur » est arrivé en voiture durant la nuit et a déposé ses immondices au pied de la caméra de surveillance située sur le site.

« Il ne s’agit pas d’un Neupréen et il ne savait apparemment pas qu’il y avait une caméra », précise la bourgmestre. Ce sont les employés communaux qui ont découvert le dépôt au matin, ces derniers l’ont signalé à la police qui a alors visionné les images qui ont permis d’identifier l’homme qui à l’origine de cet acte incivique le lendemain. La plaque de la voiture était clairement visible, ce qui a facilité le travail de recherche des forces de l’ordre.

« Cela démontre l’efficacité des caméras mobiles », se félicite Virgine Defrang-Firket mais aussi le dispositif mis en place puisque l’information est remontée rapidement vers les services compétents.

L’individu s’expose à une amende administrative d’un montant maximum de 350 euros, auxquels s’ajoutent les coûts de nettoyage du site en question. Et le coût total risque d’être très salé : « Je veux éviter ce type de comportement à l’avenir », avertit la bourgmestre.

Pour rappel, six caméras surveillent 25 sites sur le territoire de la commune. Il s’agit d’endroits sensibles, tels que les parkings des écoles, le parking de la maison communale, les parkings des halls omnisports ou des lieux où les dépôts clandestins sont légion.

Les caméras sont mobiles et sont posées au sommet de poteaux. Elles peuvent donc être déplacées et circulent de poteau en poteau, un peu comme des radars.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel