Des colonnes d’agriculteurs en route vers Ciney aujourd'hui 16 septembre 2019, témoignage d'un Nandrinois en vidéo

Lien permanent

Willy Deckers, exploitant de la ferme de l’Entre-Manche, à Jalhay, était à Ciney il y a 10 ans et ne peut que constater, désarmé, que la situation n’a pas du tout changé. « En ce moment, on vend le lait à plus ou moins 0,31 € du litre. Ce prix ridicule nous sert à peine à payer les factures. Pour bien faire, pour vivre un peu plus décemment, il faudrait que l’on vende à 40 eurocents minimum », propose-t-il. Des propos qui mettent d’accord d’autres agriculteurs comme Christian Mertes. Le fermier de Saint-Vith ajoute même qu’« avec les contrôles toujours plus nombreux, les coûts de production augmentent indéniablement. Je suis heureux quand j’arrive à payer mes factures ».

Les deux hommes se demandent comment les jeunes peuvent encore avoir envie de se lancer dans le métier, même s’ils admettent que ce n’est pas un simple job mais une profession de passion. « Aujourd’hui, on compte moins de 500 exploitants de moins de 35 ans. La moyenne d’âge chez nous est de 57, ça montre bien que ça en effraie beaucoup », explique le fermier de Jalhay. Surtout qu’il en faut des moyens pour lancer son exploitation, que ce soit au niveau matériel, immobilier ou mobilier. « Nous avons de la chance, nous utilisons encore de vieilles machines qui tiennent la route. Mais eux doivent tout racheter », ajoute-t-il.

Soutien familial

Heureusement pour les deux agriculteurs, ils peuvent compter sur leur famille. Le père de Christian, par exemple, lui donne un coup de main à la ferme de manière régulière. Il le fait gratuitement et vaillamment, malgré ses 70 ans. Une aide indispensable pour l’exploitant saint-vithois : « Sans lui, je pense vraiment que je ne m’en sortirais pas ».

La femme de Willy, qui travaillait avec lui a la ferme, a dû faire un pas de côté et trouver un travail qui assure un revenu stable. À présent, elle travaille comme employée administrative à Verviers, ce qui permet à la famille d’avoir des loisirs. « Si cette année, nous sommes partis en vacances, c’est grâce à elle », commente-t-il.

Du côté des enfants, la crise de 2009 a effrayé les deux garçons du couple. En revanche, leur jeune fille de 17 ans n’a qu’une idée en tête : poursuivre sur les traces de son père. « J’admets que je suis un peu soucieux pour elle, mais je l’encourage dans sa passion ».

Des colonnes d’agriculteurs en route vers Ciney

Il y a 10 ans, les agriculteurs élevaient la voix partout en Belgique pour dénoncer une injustice. Ils avaient alors épandu du lait, fruit d’un travail acharné, pour dénoncer les prix toujours plus bas au litre, ainsi que la passivité du monde politique face à la problématique. Si certains essayent de changer les choses, notamment des distributeurs qui proposent des briques de lait qui rémunèrent justement les producteurs, il semble que du côté politique ce ne soit toujours pas le cas. En effet, 10 ans plus tard, rien n’a changé.

La FUGEA, qui représente les éleveurs et les agriculteurs, ainsi que la MIG-EMB, représentant particulièrement les producteurs laitiers, appelle le secteur à manifester nouveau pour dénoncer ce manque d’action. Ce lundi 16 septembre, les agriculteurs venus des quatre coins de la Wallonie forment des colonnes pour se rendre à Ciney, à la stèle commémorative sur la N97.

Cette cohorte de tracteurs partira des différentes communes de la région.

À Battice, le départ sera donné à 9 heures, et à Saint-Vith à 8 h 30.

Le but étant que tous les exploitants se retrouvent dans la province namuroise pour midi.

« Nous invitons tout le secteur agricole, du producteur de lait à celui de viande, à nous rejoindre.

Nous invitons aussi les citoyens à montrer leur soutien », précise Willy Deckers avec une question en tête : « Si rien ne change, quelle sera la situation dans dix ans, en 2029 ? »

 

Lire aussi Crise du lait: 10 ans après, des centaines de tracteurs à Ciney

PAR SARAH MORAN GARCIA

Source

70347382_515726739175908_716290379061657600_n (2).jpg

70976774_897995077251524_6054893680987209728_n.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel