Malgré les précipitations des dernières semaines, nous sommes toujours en situation de sécheresse

Lien permanent

La météo n’a pas été clémente ce week-end. Beaucoup ont regardé par la fenêtre la pluie tomber au lieu de goûter les rayons du soleil sur la terrasse. « Malgré les précipitations des dernières semaines, nous sommes toujours en situation de sécheresse », explique Stéphanie Ernoux du Service public de Wallonie après avoir effectué un coup de sonde rapide du niveau actuel des barrages et des nappes phréatiques. Un état des lieux précis devrait être effectué dans la seconde moitié de septembre.

« Nous subissons toujours les conséquences de la sécheresse de 2017-2018 et du manque de recharge en hiver. En été, la végétation très dense absorbe une partie de l’eau de pluie. Les précipitations ne commencent à être bénéfiques pour les réserves à partir de septembre et octobre. Et encore, les écoles rouvrent et les entreprises reprennent leurs activités à un rythme soutenu. Ce sont deux grands consommateurs d’eau », note la porte-parole du SPW.

Besoin de neige

Pour rattraper les déficits, il faudra vraiment des pluies très régulières cet hiver. « L’idéal serait d’avoir de la neige car la fonte est la plus efficace pour recharger », relève notre interlocutrice.

« On adopte des réflexes en été pour moins consommer d’eau, mais il faudrait les avoir toute l’année, vu la situation actuelle. Regardez nos voisins du nord de la France, c’est devenu une préoccupation tout au long de l’année chez eux. Nous ne voulons pas être aussi alarmistes car les conditions peuvent varier fortement d’un endroit à l’autre. Une commune peut être en pénurie et pas celle d’à-côté. Il faut analyser au cas par cas », conclut Stéphanie Ernoux.

Par Y.H.

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel