Attention La fin du mazout de chauffage pour 2035

Lien permanent

Actuellement, 30 % environ des foyers belges se chauffent au mazout de chauffage, essentiellement en zone rurale, là où il n’y a pas de gaz de ville. En raison de la pollution et du réchauffement climatique, le mazout de chauffage est destiné à disparaître.

Selon Olivier Neirynck, porte-parole de la Brafco, la dernière date annoncée par nos politiques est celle de 2035. D’ici 2035, le Belge doit donc trouver un autre moyen de se chauffer. Les groupes pétroliers y pensent et préparent d’autres combustibles, moins polluants. « Le groupe Total par exemple a investi 1,3 milliard dans une raffinerie près de Marseille, qui produira du HVO, huile végétale hydro-traitée », explique Olivier Neirynck. « Les Allemands et les Hollandais se chauffent déjà au HVO, un combustible liquide créé à partir d’huiles usagées, de graisses animales et d’huiles végétales. Le HVO peut être utilisé dans une chaudière au mazout classique ».

Le hic ? Le prix : 2 €/litre ! « Il faudrait supprimer les accises mais aussi un subventionnement de l’État pour atteindre le prix du mazout de chauffage actuel », indique la Brafco. Bref, il y a encore du chemin…

Par F. DE H.

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel