l’IPEPS Huy-Waremme lance sa webradio avec les élèves apprenant la langue française.

Lien permanent

L’Institut Provincial d’Enseignement de Promotion Sociale (IPEPS) de Huy Waremme lance sa webradio. Le lancement officiel du projet correspond à la journée internationale de l’alphabétisation, ce dimanche 8 septembre. Dans ce cadre, trois élèves des sections « alpha », qui apprennent le français, ont enregistré la première émission vendredi, d’une durée d’une heure : « Au niveau pédagogique et apprentissage, il n’y a rien de mieux. Cela permet aux élèves de pratiquer la langue, de communiquer et de faire connaître leur culture au grand public, sans qu’ils ne sentent le poids du regard des autres sur eux », explique Etienne Fievez, directeur de l’IPEPS. Les élèves apprendront notamment à vérifier leurs sources, rechercher des informations et bien connaître leur sujet.

Cette webradio servira pour les élèves des cours de langue dans un premier temps, mais les autres options auront également l’occasion d’y goûter : « Le studio sera ouvert à tout le monde, en fonction des idées qu’ils auront. Une émission test a d’ailleurs été réalisée sur l’Alzheimer et l’un des professeurs de cuisine a déjà montré son envie de participer au projet. Ils auront même le choix d’enregistrer leur émission ou de la réaliser en direct », ajoute François Amel, professeur et responsable de la mise en place technique.

Guy Lemaire est parrain

Soutenus par la Région wallonne, qui a délivré le matériel nécessaire, le corps enseignant et son directeur de l’IPEPS ont organisé ce premier enregistrement dans les locaux de l’ASBL Dora Dorës, qui collabore depuis 10 ans avec l’Institut. Pour l’occasion, un invité de marque a animé l’émission: Guy Lemaire. Personnalité de la RTBF, il a accepté d’être le parrain de cette initiative : « C’est un projet intéressant car on sort de l’enseignement à œillères, en profitant des nouveaux outils à disposition. Cela permet à ces personnes de s’ouvrir au monde en pratiquant la langue dans un cadre ludique. C’est bien mieux qu’une table de conversation traditionnelle, car l’ambiance est plus conviviale et on invite les personnes à s’investir avec des thèmes qui leur correspondent », se réjouit-il.

Après cette première émission diffusée dimanche à partir de 9 h sur son site, l’IPEPS mettra en place un studio au sein de l’institut, quai de Compiègne 4, avant de véritablement lancer des émissions. Le directeur espère que la radio se développera et que cet outil d’apprentissage servira à plusieurs enseignants. Pour écouter la radio, rendez-vous sur le site internet : www.ipepshuywaremme.be, via l’onglet webradio.

MAXIME GILLES

Des cours de langue pour 120 personnes chez Dora Dorës

Hôte de cette grande première, l’ASBL Dora Dorës vient en aide aux migrants de toutes les origines. Pour ce faire, l’association accueille ces personnes de plusieurs façons : « On organise des cours d’apprentissage de français en collaboration avec l’IPEPS et un soutien à la réussite scolaire. Rien que pour les cours, nous avons déjà 120 personnes participantes de 30 nationalités différentes », explique Hamide Canolli, fondatrice et directrice de l’ASBL.

Hamide connaît bien les difficultés ressenties par les migrants, car elle était dans la même situation lors de son arrivée en Belgique en 1999 : « J’arrivais directement du Kosovo et je ne parlais pas français. J’ai eu un parcours compliqué car je ne trouvais pas ma place pendant 4 ans. En 2003, j’ai donc décidé de me consacrer à l’aide des personnes migrantes. Et depuis 16 ans, nous continuons notre bout de chemin ». Désormais, quatre personnes sont employées à l’ASBL et une quinzaine de bénévoles leur prêtent main-forte. L‘ASBL est devenue un acteur important non seulement de Huy, mais aussi de 13 communes environnantes.

 

Par MAXIME GILLES

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel