Fini le supplément dans les pharmacies de garde

Lien permanent

Le supplément de la pharmacie de garde, voilà un terme qui inquiète au point que certains d’entre nous n’osent pas se rendre dans leur officine en dehors des horaires habituels. Nous avons fait le tour de des pharmacies et, en moyenne, ce montant s’élevait à 5,30 euros.

Mais rassurez-vous, ce sera officiellement un mauvais souvenir fin de cette année ! Le conseil des ministres vient en effet de donner son feu vert au projet défendu par la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open Vld) : interdire ce supplément pour le patient ayant une ordonnance médicale urgente.

« Pensez aux personnes qui doivent aller en urgence chez le médecin, le soir, après le travail », nous avait expliqué la ministre lors du lancement de son projet. « Ils pourront ensuite se rendre à la pharmacie de garde pour leurs médicaments sans devoir payer de supplément. » Pour les autres cas – comme un manque de lait pour bébé ou de pansements –, le supplément restera de rigueur. « Si ce n’est pas urgent, il est préférable d’acheter ses médicaments pendant les heures normales d’ouverture », précise-t-elle.

En contrepartie de la disparition partielle de ce supplément, Maggie De Block a introduit une compensation de permanence pour les pharmaciens de garde de nuit. Le système actuel consiste en un honoraire de garde par médicament vendu. « Les pharmaciens de garde n’ont parfois aucun client pendant la nuit et ils ne reçoivent alors aucune compensation. Ce ne sera bientôt plus le cas », assure-t-elle. « Ils recevront un montant fixe pour leur garde ».

ALISON VERLAET

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel