C’est la rentrée! Pour certains enfants, celle-ci sera synonyme de changement d’école

Lien permanent

Cinq conseils pour faciliter le changement d’école de votre enfant

Comment faire pour que la transition soit la plus facile pour votre petit bout ? Voici quelques conseils…

Annoncer clairement
le changement
Il est normal que vous appréhendiez ce moment car vous avez peur de la réaction de votre enfant.
Mais il est important que vous lui disiez clairement qu’il va changer d’école.

N’inventez rien et n’essayez pas d’édulcorer les choses. Dites-lui simplement la vérité tout en restant positif.
Quand lui annoncer Ni trop tôt, ni trop tard. Cela ne sert à rien de le prévenir six mois à l’avance.

Les enfants entre 2 et 6 ans n’ont pas encore une notion du temps très claire.

Vous pouvez par exemple lui annoncer en juin pour qu’il ait le temps de dire au revoir à ses copains.

L’essentiel est de ne pas le mettre devant le fait accompli et de lui annoncer au moment de la rentrée.
Faciliter l’adaptation Un enfant a besoin d’anticiper et de se représenter le changement  pour s’y adapter.

Vous pourriez par exemple lui faire visiter sa nouvelle école avant la rentrée pour qu’il se repère dans les lieux.

Lui dire chaque fois que vous passez devant le nouvel établissement : « Ce sera bientôt ton école! ».

Pourquoi ne pas inviter des nouveaux camarades de classe, si vous en connaissez déjà, à venir prendre un goûter et ainsi se rencontrer avant le début des cours ?
Si vous déménagez, rassurez votre enfant en lui disant qu’il pourra toujours avoir des contacts avec ses amis
par téléphone ou les voir durant les vacances. S’il pratique une activité qui lui plait (par exemple du sport
ou un instrument de musique), essayez de lui trouver la même activité après votre déménagement.
Gardez aussi les mêmes habitudes et rituels (même petit déjeuner par exemple) pour ne pas qu’il y ait trop
de changements en un coup.
Ne pas stresser Plus facile à dire qu’à faire… En tout cas, ne lui montrez pas.

Les enfants s’adaptent facilement au changement en général et ils ne sont pas forcément anxieux de nature. Mais
ils ont tendance à absorber le stress de leurs parents. S’ils remarquent que vous êtes stressé, ils le seront
aussi.
Le jour de la rentrée Expliquez-lui la veille que c’est demain son premier jour. Préparez
ses affaires avec lui et profitez-en pour répondre à ses dernières questions s’il en a.
Le jour de la rentrée, ne faites pas durer les au revoir. Dites-lui que vous viendrez le chercher à la fin de
la journée et que vous avez confiance en lui, que tout va bien se passer.
Lorsque vous allez le chercher, ne l’assaillissez pas de questions.
Laissez-le vous raconter lui-même sa journée.

Ce n’est pas grave s’il n’est pas super content dès le premier jour.

C’est normal qu’il lui faille un temps d’adaptation. Si au bout d’un mois il n’y a toujours pas d’amélioration, parlez-en avec lui, son professeur voire un professionnel.

Mais ne paniquez pas tout de suite.

Si au début il ne veut pas y retourner, c’est peut-être tout simplement parce que les vacances sont quand même plus chouettes que l’école!

Par LUANA FONTANA

Source 

 

Les commentaires sont fermés.