Cet été, les bières artisanales ont la cote

Lien permanent

Les bières locales et artisanales fleurissent dans les rayons ! Et de plus en plus. « Aujourd’hui, nous comptons plus de 500 références qui proviennent de 85 fournisseurs différents », nous dit Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize. « Les variétés changent selon les régions puisque Delhaize propose des bières locales. La tendance est à la hausse : on estime que les ventes ont augmenté de 10 % par rapport à l’année dernière ».

Et chez les discounters ? On parle plutôt de bières spéciales chez Lidl ? « Notre priorité actuelle est de proposer un assortiment des bières connues du consommateur belge », nous dit Julien Wathieu pour Lidl. « Nous proposons 14 bières spéciales belges mais nous sommes en pourparlers continus avec d’autres fournisseurs afin d’optimaliser notre gamme. » Lidl a sa marque propre, l’Archivist : « Et nous vendons en ce moment 40 % de plus d’Archivist blonde que de Leffe blonde ».

Colruyt vient, lui, d’assortir son assortiment avec 16 nouvelles bières artisanales. Et, bonne nouvelle, la chaîne de magasins s’est associée à 9 petites brasseries artisanales indépendantes des quatre coins du pays.

Originalité

Jo Panneels est sommelier bières chez Colruyt depuis 2016. Il suit les tendances et nouveautés du marché. Pour effectuer sa sélection de bières artisanales, il a sillonné la Belgique avec l’acheteur. Il a choisi 16 bières provenant de 9 brasseries différentes, sur la base de divers critères.

« La qualité en est un, bien sûr. La brasserie doit aussi produire un volume suffisant pour approvisionner 30 à 50 magasins Colruyt », explique Jo Panneels. « Et nous tenions à proposer un choix de différents types et styles de bières : blonde, rouge-brun, foncée, blanche, fruitée, IPA, Sour Ale… Nous avons volontairement choisi des brasseries de régions différentes, de la Flandre occidentale à la province de Namur. »

Le terme « bières artisanales » (Craft Beers) vient des États-Unis. Il s’agit de bières produites par de petites brasseries indépendantes de façon plutôt expérimentale.

« Ces brasseries font toujours preuve de créativité, dans le verre comme sur l’étiquette », explique Jo Panneels. « Hof ten Dormaal, par exemple, brasse une bière à base de racines de chicorée. L’étiquette de la Super Sanglier de la Brasserie Minne arbore un sanglier déguisé en Superman. Plus c’est fou, mieux c’est. Ce grain de folie n’affecte toutefois en rien la grande qualité de ces bières. Elles sont souvent issues de petites brasseries relativement jeunes, qui tentent des expériences, loin des traditions et du commerce, et réinventent ainsi le monde brassicole. »

PAR M.SP.

 |

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel