Templiers-Nandrin ne se déplacera pas du côté de Blankenberge demain 16 h pour faire du tourisme

Lien permanent

Considéré comme un petit poucet au début de cette Coupe de Belgique, Templiers-Nandrin vient pourtant de réussir le joli exploit de se hisser au troisième tour en éliminant tour à tour Loyers (P1 namuroise) et Gosselies (D3 amateurs). Pas mal pour une formation qui vient à peine d’être promue en P2. « Pourtant, à mes yeux, ces résultats ne sont pas vraiment une surprise. Vu nos adversaires, on partait à chaque fois dans la peau de l’outsider mais notre groupe et le fait qu’on se connaît tous très bien sûr le terrain fait vraiment notre force. On mérite d’être là », estime Jean Damsin, le jeune flanc droit des Condruziens qui, une nouvelle fois, sera du voyage pour ce troisième tour de Coupe de Belgique. Et c’est un long déplacement à la mer, du côté de Blankenberge, qui attend les Templiers ce dimanche (16 h). « On va partir en car avec nos supporters dès 9 h du matin. Ça va être sympa. On ira sans doute manger un morceau avant le match. Et je sais que le retour sera festif que l’on gagne ou que l’on perde. » Mais les hommes de Fabrice Piters ne se déplaceront pas chez les Côtiers, qui militent en 1ère provinciale, pour faire du tourisme. « On ne connaît pas du tout cette équipe mais on va tout faire pour passer un tour supplémentaire. On pourrait alors accueillir le vainqueur du match entre Vosselaar et le Patro Eisden Maasmechelen. Ça nous offrirait une belle affiche à la maison. On sait qu’on ne gagnera pas cette Coupe. Cette dernière n’est d’ailleurs pas un de nos objectifs cette saison. Mais on va essayer d’aller le plus loin possible afin de s’offrir de belles rencontres face à des adversaires renommés. »

Des absences

Mais les Condruziens devront probablement composer avec les absences de Degbomont et Sougnez, leurs deux médians centraux. Des absences qui pourraient notamment être compensées par Jean Damsin. « En effet. Même si j’évolue sur le flanc droit défensif depuis l’an dernier, je suis un médian de formation. J’ai déjà joué au milieu et je suis capable de dépanner à cette place si le coach me le demande. Celui-ci m’a d’ailleurs testé à cette position mardi lors d’un amical contre Xhoris. Je ne sais pas si je l’ai convaincu mais je me tiens prêt à changer de position. » Car, avec son volume de jeu et son jeu précis, Jean a toutes les qualités requises pour dépanner à ce poste. Le jeune homme, qui habite Villers-le-Temple, était d’ailleurs convoité par des cercles plus huppés lors du dernier mercato. « Mais je me sens bien à Templiers. Après une bonne saison en P3, je ne voulais pas brûler les étapes. J’ai l’occasion de retrouver la P2 avec mon club et le coach m’accorde énormément sa confiance. Je n’avais aucune raison d’aller voir ailleurs où je risquais de jouer moins. Or, à mon âge, j’ai envie de me retrouver régulièrement sur les terrains », conclut-il.

Fabrice Piters croit aux chances de ses troupes

C’est sans pression que Fabrice Piters et ses hommes aborderont ce 3e tour de Coupe de Belgique. « On va se servir de cette rencontre comme d’un match de préparation en vue du championnat. Néanmoins, on ne se farcira pas ce long déplacement pour rien. On va tout faire pour livrer un bon match et, pourquoi pas, poursuivre l’aventure un tour de plus », sourit le mentor des Condruziens qui sait qu’en cas de victoire des siens, Templiers-Nandrin pourrait accueillir un beau match de gala dans ses installations. « Pour notre petit club qui militait encore en P3 la saison passée, ce serait un vrai miracle de se retrouver au 4e tour de la Coupe de Belgique. Mais, en football, tout est possible. Notre parcours jusqu’à présent le prouve. Mais ce ne sera pas évident car j’ai pris mes renseignements sur les Côtiers et c’est une formation habituée à jouer le haut du tableau en P1 depuis plusieurs années. Blankenberge possède un potentiel offensif important et marque très facilement. Mais notre adversaire a aussi des points faibles puisqu’il encaisse assez bien de buts. À nous d’en profiter car nous avons également des qualités pour pouvoir bousculer cette formation », termine avec confiance l’entraîneur de Templiers-Nandrin.

O.J

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel