Utiliser ses chèques repas lorsque vous allez acheter votre viande ou vos légumes chez un fermier ou un maraîcher, ce sera bientôt possible ?

Lien permanent

Les chèques repas pour payer à la ferme.

Difficile voire carrément impossible l’utilisation des chèques repas lorsque vous achetez votre viande ou vos légumes à l’agriculteur, à l’éleveur ou au maraîcher.

« Les circuits courts figurent dans le programme de tous les partis politiques. Pourtant, lorsqu’on voit concrètement ce qui est fait, il n’y a pas grand-chose…, » constate Caroline Decoster, conseillère au service d’études de la Fédération Wallonne de l’Agriculture.

Le cadre réglementaire permettrait pourtant aux fermiers de pouvoir percevoir les chèques repas de leurs clients. « En fait, il existe un frein logistique. Les agriculteurs ne sont pas équipés. Ils ne disposent pas de la puce magnétique qui permettrait d’avaliser les ventes via ce système. »

Forte de ce constat, la FWA a décidé de prendre ce dossier à bras-le-corps. « En concertation avec le secteur des chèques repas, nous allons aider les fermiers qui souhaitent se lancer dans cette démarche à s’équiper, commente Caroline Decoster. Nous espérons pouvoir finaliser cet aspect des choses d’ici la fin de l’année. »

En parallèle, la FWA va aussi se pencher sur les éco-chèques. « Actuellement, on ne peut les utiliser que pour acheter de la nourriture bio. Ils ne sont donc majoritairement utilisés que dans les grandes surfaces. Nous trouvons toutefois que cela n’a pas beaucoup de sens vu que certains produits bios viennent parfois de très loin. »

Un geste durable

Le syndicat agricole estime en effet qu’acheter en circuit court, comme l’est l’acte d’achat à la ferme, fait partie aussi des gestes durables que chacun peut poser. « Les frais de transport des marchandises sont diminués, il n’y a presque plus d’emballage, on diminue aussi le gaspillage alimentaire et les produits sont ultra-frais, » argumente encore Caroline Decoster.

Au-delà, la FWA souhaiterait également que les éco-chèques puissent également être utilisés dans le secteur touristique. « Actuellement, ils peuvent être utilisés pour payer certains gîtes, mais uniquement ceux étiquetés « clé verte ». Nous aimerions que cela soit étendu à l’ensemble des gîtes car passer ses vacances en Wallonie lorsqu’on est Belge participe aussi à une démarche durable. »

Enfin, la FWA espère aussi qu’un jour les éco-chèques pourront être utilisés pour acheter l’ensemble des produits wallons.

N.HN

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel