Un cheval de trait dans plusieurs communes de Huy-Waremme !!! à Nandrin aussi !!!

Lien permanent

Le Ministre wallon de la Ruralité, René Collin, a annoncé les résultats de l’appel à projets « Le cheval de trait, un choix durable et innovant ».

L’objectif est de répondre aux défis énergétiques ainsi qu’aux objectifs de développement durable : « C’est un moyen de préserver un savoir-faire dans l’élevage et le dressage. Historiquement, le cheval de trait été utilisé pour sa force et était associé aux travaux pénibles des champs ou des forets. Il constitue depuis longtemps une alternative aux outils mécaniques et il nous semble important de remettre son utilisation au goût du jour », nous explique René Collin, Ministre wallon de la Ruralité.

77 dossiers de candidature avaient été déposés. En tout, 39 projets ont été retenus par le jury. Les communes et associations choisies pourront bénéficier d’une intervention maximale de 10.000 euros qui pourra monter à 12.500 euros pour les projets transcommunaux. Les lauréats s’engagent à mettre en œuvre leur projet dans les 18 mois suivant la notification et ce, sur une période de 3 ans minimum.

Dans l’arrondissement Huy-Waremme, les communes de Wanze-Braives-Burdinne-Héron ont monté un projet qui servira au Parc naturel Burdinale-Mehaigne.

Les communes de Geer et de Waremme ont également vu leur projet approuvé : « Nous avons déjà travaillé avec un cheval de trait par le passé. Son utilisation est importante lors de débardage d’arbres et dans certaines zones humides inaccessibles pour nos ouvriers ou machines. Le cheval est plus mobile qu’une machine et cela a aussi un impact positif sur l’environnement, comme nous réduisons l’utilisation des produits comme le glyphosate », se réjouit Pierre-Philippe Dumont, échevin de l’environnement de la commune de Geer.

« Les chevaux serviront aussi bien à l’entretien des espaces publics, des abords communaux et au ramassage d’immondices, qu’aux balades découvertes. Les gens verront que cet animal est aussi gracieux que sympathique », conclut le Ministre.

MAXIME GILLES

 
 
 

Les commentaires sont fermés.