• Bientôt L'arrêt au nouveau parking multimodal sur la route du Condroz N 63 Nandrin, l’autocar «WEL» circulera plus souvent

    Lien permanent

    Tout d’abord, le ministre wallon de la mobilité et du transport confirme qu’une enquête de satisfaction sera menée à l’automne, comme évoqué précédemment dans nos colonnes. Cette étude sera effectuée non seulement à bord des véhicules afin de sonder les clients et noter les améliorations qu’ils suggèrent, mais également auprès des non-clients qui n’utilisent pas les lignes WEL alors qu’ils pourraient potentiellement le faire. « La première partie de l’enquête se fera en face à face via un questionnaire que l’enquêteur administrera durant le trajet du client. La deuxième partie se fera via deux focus groupes couvrant le territoire wallon », précise Carlo Di Antonio. Vu que cette étude concerne l’ensemble des 6 lignes WEL, le GAL Pays des Condruses va mener sa propre enquête sur les communes condruziennes traversées.

    Les tarifs ne changent pas

    Rodrigue Demeuse avait également interpellé le ministre au sujet du prix (5 euros par trajet, donc 10 euros aller-retour, ou un abonnement de 70 euros/mois ou 580 euros/an), qui peut être dissuasif pour certaines personnes. A ce sujet, le ministre répond que le tarif correspond au prix actuel des titres Horizon+, titres du réseau express de l’Opérateur de transport de Wallonie dont l’offre convergera, à terme, vers l’offre WEL. Pas de changement tarifaire en vue, donc.

    Par contre, il reconnaît que le système de réservation préalable obligatoire via une application peut constituer un frein. « La possibilité d’emprunter le bus sans réservation préalable est actuellement à l’étude », annonce-t-il.

    Pour attirer davantage de clients, la fréquence de passages des cars va par ailleurs être revue à la hausse. Actuellement, elle est limitée au matin et au début de soirée. « La Région a pour ambition d’augmenter le niveau de service de la ligne Liège-Marche dès le mois de septembre. »

    L’arrêt de Nandrin aux Quatre-Bras, tant décrié par le bourgmestre local, sera bien déplacé « rapidement » au nouveau parking multimodal sur la route du Condroz, confirme Carlo Di Antonio. Tinlot n’est pas en reste puisqu’il affirme « qu’un arrêt est prévu à Tinlot et sera effectif dès que les travaux d’aménagement de voirie permettront un cheminement global sécurisant. Le délai de mise en place pourra être raccourci en fonction de l’itinéraire de déviation prévu durant les travaux. » « Il ouvre ainsi la porte à la création d’un arrêt à Tinlot, sans attendre la réalisation des travaux du futur rond-point, en fonction de l’itinéraire de déviation qui sera prévu », se réjouit Rodrigue Demeuse. A l’origine, il fallait attendre la fin du chantier en 2021 pour y voir créé un arrêt WEL.

    210 voyageurs/semaine

    Pour rappel, les premières statistiques des TEC pour la ligne Marche-en-Famenne-Liège révélaient un total de 1.893 voyageurs en deux mois, soit une moyenne de 210 voyageurs par semaine. C’est mieux que les autres lignes WEL mais trois fois plus de passagers sont nécessaires pour atteindre les objectifs des TEC.

    PAR ANNICK GOVAERS

     Source 

  • Trop de déchets verts au bord des ruisseaux nandrinois

    Lien permanent

    Les programmes d’actions, posés sur base d’un inventaire des ruisseaux réalisé l’an dernier, ont été présentés pour chaque zone, en sachant que Meuse Aval correspond à la partie gauche de la route du Condroz (Villers-le-Temple, Saint-Séverin) et Ourthe à la partie droite de la nationale (Nandrin). Le premier comprend 8 ruisseaux sur 29 km, tandis que le deuxième en compte 5 sur 22,7 km.

    197 points noirs

    Pour Meuse Aval, 173 points noirs ont été répertoriés dont 49 sont prioritaires. Pour Ourthe, 24 points noirs ont été déterminés, dont 14 sont prioritaires. « Cet écart ne signifie pas qu’une partie de Nandrin est moins bien entretenue, c’est juste une différence de méthodologie entre les personnes qui ont réalisé l’inventaire de part et d’autre », souligne Sébastien Herbiet, échevin de l’environnement et des eaux (Ecolo).

     

     

    Pour lui, les constats sont en outre similaires d’un côté comme de l’autre de la route du Condroz. Ainsi, les statistiques révèlent que le problème le plus fréquent des cours d’eau nandrinois reste le dépôt de déchets, le plus souvent verts, au bord des ruisseaux. « Les gens pensent que puisque ce sont des tontes de pelouse, du broyage de haies, des feuilles, ce n’est pas grave. Or, cela peut avoir un impact. Déjà, on ne sait pas ce que les gens ont chez eux : y a-t-il des pesticides, de l’engrais, des graines de plantes invasives dans ces tas ? Par ailleurs, déposés sur la berge, ces déchets peuvent à la longue tomber dans le ruisseau et participer à remplir le fond du cours d’eau de végétation », explique-t-il. Pour sensibiliser les habitants qui n’ont pas encore adopté les bonnes pratiques, quatre pancartes ont été placées aux endroits problématiques du territoire local « et d’autres seront placées en fonction des signalements ».

    L’érosion des berges constitue un autre souci. « Il n’y a plus de bêtes qui pâturent le long des ruisseaux, il faut continuer à clôturer les berges, tout comme restaurer les ouvrages d’art comme les petits ponts. »

    Lutter contre les plantes invasives

    Les plantes invasives posent problème aussi. « La berce du Caucase, il faut en arracher les racines à la bêche et la brûler sur place en prenant toutes les précautions car elle est photosensible. Pour la Renouée du Japon, sur certaines petites populations, il est préférable de ne pas agir pour ne pas la disperser. Pour savoir quoi faire, on se base sur un logigramme décisionnel », informe-t-il.

    Et puis, il y a les diverses entraves (un arbre couché dans l’eau par exemple) qu’il convient de retirer, ainsi que des rejets douteux d’eaux usées. Il s’agit dans ce cas soit d’imposer une station d’épuration individuelle aux propriétaires responsables ou encourager au placement d’une telle installation.

    Une sensibilisation nécessaire

    Le changement passe par la sensibilisation de la population : « Les dépôts organiques, le grand nettoyage de printemps Be-Wapp, un barrage anti-OFNI (les objets flottants non identifiés)... », cite-t-il.

    Sans oublier les zones d’immersion temporaire pour lutter contre les inondations et la mise en places des PARIS, une gestion intégrée et sectorisée des cours d'eau. 

    Le futur écoconseiller de la commune de Nandrin devra veiller au quotidien à la concrétisation des multiples fiches projets des Contrats de rivière.

    Les points ont été votés à l’unanimité.

     

    PAR ANNICK GOVAERS

     |

    Source 

     
     
     
  • Nandrin : Le taureau Usinger a été primé

    Lien permanent

    Le taureau Usinger a été primé à Clavier

    Le fermier nandrinois, Vincent Fisenne est heureux. Son taureau est premier sur le podium au concours Blanc Bleu Belge du concours régional à Clavier. La bête de 804 kg et grande d’un mètre 32 a répondu aux critères des juges, désignés quelques semaines auparavant. Plusieurs facteurs ont été pris en compte durant l’épreuve. « Le taureau doit avoir de bons aplombs, un beau rebondi de fesse, un large bassin, une belle épaule avec de la viande, une côte bien ronde et un large garrot. La bête qui rassemble au mieux ces critères remporte le prix », nous explique Vincent Fisenne, éleveur de Blanc Bleu Belge.

    Pour ce passionné d’agriculture, gagner un prix est toujours une consécration. « Quand on est agriculteur et que l’on finit sur le podium avec son animal, c’est une fierté », lance le fermier. Plusieurs semaines avant le concours régional Blanc Bleu Belge qui rassemble les éleveurs condruziens, Vincent Fisenne a choisi « ses plus belles bêtes » et les a ensuite mises en quarantaine. « Lorsque j’ai trouvé celles qui pourraient potentiellement gagner, je les ai chouchouté. Je leur ai donné des aliments adéquats. Ce sont des rois ou reines durant deux mois », poursuit Vincent Fisenne qui a repris la ferme familiale en 2008. Un travail de longue haleine est souvent réaliser en amont des concours. « Il s’agit d’un travail génétique et de sélection pour avoir une bête qui participe aux compétitions. Il ne s’agit pas de faire des artifices comme certains le croient. Il faut trouver une vache et un taureau qui pourrait avoir ensemble un veau ou une génisse prometteurs », souligne le fermier.

    Usinger est prêt pour la foire de Libramont !

    Du 26 au 29 juillet prochain, le taureau Usinger ira à Libramont avec son maître, Vincent. L’objectif ? Remporter un deuxième prix au concours prestigieux des agriculteurs. « Le jury de Libramont passe dans les fermes deux mois avant la foire et présélectionne les bêtes qui participeront. Il se trouve qu’Usinger avait déjà été sélectionné bien avant de remporter le prix au concours de Clavier. Il a du potentiel », se réjouit Vincent Fisenne. Participer à cette plus grande foire agricole en plein air d’Europe, qui accueille chaque année 220 000 visiteurs est une fierté pour l’agriculteur. « Pendant quatre jours, c’est une bouffée d’air pour moi. J’y vais avec le taureau mais aussi avec Davina de la Gotte, une vache de 768 kg. Cet évènement est une réelle satisfaction pour un fermier. On compare nos bêtes aux meilleurs sujets de la race et les taureaux pourraient être repérés par les centres d’insémination », affirme Vincent Fisenne.

    « Vivre de notre travail ? Non. »

    Spécialisé dans les viandes Blanc Bleu Belge depuis quatre générations, Vincent Fisenne se dit révolté par le Mercosur, le Marché commun du Sud. « Si l’on continue à importer des viandes qui viennent d’ailleurs, comment voulez-vous que ce soit encore rentable pour les agriculteurs ? », s’irrite Vincent. Contrôlé plusieurs fois par an, le fermier s’indigne également du manque de contrôle sur les viandes étrangères. « Je produis du lait et tous les trois jours, je suis contrôlé. Il y a des produits qui ne le sont pas du tout. Une fois par an, j’ai un audit de la ferme et l’AFSCA qui vient régulièrement ». Suite à l’annonce d’un accord libre-échange entre l’UE et le Mercosur, Vincent se tracasse. « J’espère que l’on a encore une place dans une commune rurale ».

    PAR AMÉLIE DUBOIS

     

    Source 

  • Le Beau Vélo de RAVeL Aujourd'hui 20 juillet 2019 concerts gratuits FM Air et Axelle Red

    Lien permanent

    Le Beau Vélo de RAVeL à Amay Organisé par Commune d'Amay

    Le Beau Vélo de Ravel est de retour à Amay cet été. Une occasion de (re)découvrir notre belle commune à vélo, en compagnie d’Adrien Joveneau et de sa dream team ! Vous ne ferez pas que pédaler : des activités familiales sont organisées toute la journée et des concerts …. Paysages, groupement folklorique, découverte de lieux touristiques, spécialités gastronomiques, groupes musicaux, Amay sera au centre de l’aventure tout au long de la journée.

    Où ? Départ, arrivée et animations proposées dans le cadre du Beau Vélo de Ravel 2019 au camp Adjudant Brasseur. Une halte ravitaillement est prévue à l’Abbaye de la Paix-Dieu.

    Programme de la journée
    Dès 9h30 : inscriptions
    Les 1.300 premiers inscrits - T’shirt gratuit
    Les 2.000 premiers inscrits – Brunch gratuit
    Dès 10h : début des animations – Kids village et village des saveurs avec l’Apaqw.
    A 13h : départ avec Adrien Joveneau en compagnie de Philippe Lambillon, le bourlingueur. Boucle de 31,5km – difficulté 3,5/5.
    14h15-14h45 : halte ravitaillement à la Paix-Dieu. Animation musicale assurée par « LEONARD & ACADAM », groupe de jazz issu de l’Académie d’Amay.
    Des chefs étoiles sont présents sur les 11 étapes pour faire déguster leur savoir-faire lors de la halte ravitaillement. A Amay, c’est le chef « Christophe Pauly » du restaurant « le Coq aux Champs ».
    Dès 16h : retour et concerts gratuits – FM Air et Axelle Red

    Parcours du Beau Vélo
    Outre l’ascension jusqu’à la halte bien méritée à l’Abbaye de la Paix-Dieu, le parcours de l’étape long de 31km500 est adapté aux familles et à tout type de vélo.

    L’itinéraire fait la part belle à la vallée de la Meuse et au versant hesbignon d’Amay cette année.

    Il vous permettra de voyager au cœur d’Amay et en dévoilera ses beautés naturelles (réserve naturelle, bois, terres agricoles, sentiers, chemins, quais,…) mais aussi son riche patrimoine architectural, religieux et historique. Le parcours passe le long de plusieurs sites touristiques d’exception tels que l’Abbaye de Flône, la Collégiale Sainte-Ode et Saint-Georges, les Maîtres du feu, l’Abbaye de la Paix-Dieu, le château de Jehay,…

    A ne pas manquer aussi...

    1) La boucle ADEPS
    Pour les enfants, les familles et les personnes à mobilité réduite, VivaCité et l’Adeps proposent une balade à vélo de 11 kilomètres. Le départ se fait au même moment que la balade principale mais l’itinéraire est plus court. Le peloton est pris en charge par des moniteurs de l’Adeps dans chaque commune durant la balade (infos au stand de l’Adeps).
    Parking : suivre le fléchage RAVeL (panneaux orange et blanc) rue Entre Deux Saisons
    Possibilité de réserver à l’avance (au plus tard la veille de l’étape) un vélo tout chemin (VTC) ou un vélo électrique (au choix) par GSM : 0479/12 33 58
    Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site www.rtbf.be/lebeauvelo, sur la page Facebook Beau Vélo de RAVeL, sur l’Instagram de VivaCité et sur tous les réseaux via #beauveloRTBF.

    2) La Nuit du Ravel
    La 3ème nuit du RAVeL, l’évènement estival & nocturne dans le cadre de la « Wallonie Terre d’eau » se déroulera la nuit du 20 au 21 juillet au départ du village du Beau Vélo de RAVel à Amay.
    Il s’agit d’un évènement à vélo qui propose une boucle au départ d’Amay avec des étapes dans différentes attractions touristiques.
    Le circuit de 116 km nécessite un minimum de condition physique et ne sera autorisé qu’à partir de 16 ans. Il y aura différentes étapes « gourmandes » au Château de Moha, au Centre culturel d’Eghezée (avec un concert de nuit de Canal Do – groupe a capela), au cœur de Namur, au barrage de Seilles à Andenne pour finir par le petit déjeuner avec les Maîtres Boulangers à Amay. Ceux qui le souhaitent pourront rallier Amay depuis Andenne avec le bateau Val Mosan !
    Le point d’orgue de ce parcours sera sur la Grand Place de Hannut pour la plus grande halte de la soirée avec un repas sur place mais aussi un concert gratuit, ouvert à tous, de Suarez.
    Départ à 19h d’Amay - 20h château de Moha - 21h30 – Hannut – barbecue – concert Suarez - 2h centre culturel d’Eghezee – Namur - Halte ravitaillement Andenne - Arrivée à Amay 8h30
    Inscription payante dès la mi-juin : 45 euros/pers. (ou 55 euros/pers. avec le retour en bateau).
    Infos & réservation sur www.nuitduravel.be

    Source 

  • Attention Pénurie de Clamoxyl

    Lien permanent

    Pénurie de Clamoxyl : De Block a conclu des accords

    Le PTB y a entendu l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (Afmps) sur le sujet. Il en ressort que la pénurie est due à deux facteurs. D’abord, à un changement au sein de GSK, qui a modifié sa chaîne de production. Ensuite, au fait qu’un médicament équivalent existant sur le marché a disparu en 2017, ce qui a fait augmenter la demande pour le Clamoxyl.

    Un traitement pour tous

    Dans la foulée de la Commission, le ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) s’est entretenue avec ses administrations et le producteur GSK. « La disponibilité limitée du Clamoxyl I.V.-I.M. est très ennuyeuse, d’abord et avant tout pour les patients mais aussi pour les prestataires de soins. Mais inutile de paniquer. Nous avons conclu des accords clairs et si tout le monde s’y tient, tous les patients ayant besoin d’un traitement avec cet antibiotique spécifique l’obtiendront », a-t-elle voulu rassurer.

    Son cabinet précise qu’il est essentiel de réserver ce médicament aux patients pour lesquels aucun traitement alternatif n’est disponible et, en cas de nécessité et d’urgence, que les prestataires hospitaliers peuvent prendre directement contact avec la firme GSK pour obtenir une livraison. En dernier recours, le médicament pourra être importé d’un autre pays européen.

    La ministre De Block demande aussi de dresser la liste des hôpitaux qui ont demandé aux patients payer leur traitement (normalement remboursé) parce qu’ils avaient fait importer le médicament de l’étranger. Sur base de cette analyse, elle promet de rechercher une solution avec ses administrations et GSK pour les patients concernés.

    Une nouvelle dont Sophie Merckx, la députée PTB à l’origine de l’audition, se réjouit, mais avec prudence : « Il faut voir si, finalement ce sera à charge du patient ou de GSK, mais c’est déjà une avancée ». La députée souhaite toutefois réentendre la ministre de la Santé Maggie De Block sur la question, dès que cette dernière sera revenue de vacances.

    PAR ALISON VERLAET ET LAVINIA ROTILI

     |Source 

     

  • ‎C'est la fête à Villers-le-Temple ! le 29 juillet 2019

    Lien permanent

    Villers Animations ASBL

    C'est la fête à Villers-le-Temple !

  • Un programme de fauchage tardif des bords de route et le zéro-phyto

    Lien permanent

    C'était au programme Stratégique Transversal 2013 - 2018  à Nandrin en page 14 

    Mettre en place un programme de fauchage tardif des bords de route, de gestion différenciée
    des espaces verts et de lutte contre les espèces invasives
    Deux objectifs principaux à ces actions: favoriser la biodiversité, en déclin inquiétant, et s’engager progressivement
    mais résolument vers le zéro-phyto (2019). Nos bords de route représentent de véritables couloirs écologiques,
    pouvant accueillir la vie de nombreuses espèces sauvages (flore et faune). Leur superficie est bien plus importante
    que celle des réserves naturelles. Un fauchage tardif (après le 1 septembre) sera pratiqué sur nos bords de route
    présentant un intérêt biologique, un espace suffisant mais sans mettre en péril la sécurité. La gestion différenciée
    des espaces verts consiste à appliquer à chaque espace le mode de gestion le plus approprié à sa situation, à son
    utilisation. Cette approche raisonnée doit permettre de limiter les contraintes et charges de travail (gain de temps)
    auxquelles sont confrontés nos services communaux et de limiter les risques de pollution et d’atteintes à notre santé par la réduction des produits phytosanitaires (herbicides, pesticides, …) Quant aux plantes invasives, elles se développent au détriment des espèces indigènes et il convient de lutter efficacement contre leur multiplication.
    Échéance : 01/01/2018
    Avancement : en cours

    Source 

  • Gon et Miranda Ummels en concert le vendredi 26 juillet 2019 au café des Sports à Villers le Temple

    Lien permanent

    Gon et Miranda Ummels en concert le vendredi 26 JUILLET  à 20 h au café des Sports à Villers le Temple 

     

    Miranda et Gon en concert

    Public
     · Organisé par Sandrine Markadieu

  • Avis de disparition !!! Partager SVP Merci !!!

    Lien permanent

    Nous avons perdu notre chat Coca. Tigre mâle de 1 an et demi.

    Pucé et castré : 0493/960384

  • Rififi politique autour de la centrale nucléaire à Nandrin

    Lien permanent

    « Cette convention, depuis 1996, rétribue les communes concernées en fonction d’une série de critères et cet argent doit être justifié par des dépenses dans la culture et le sport », introduit Michel Lemmens.

    La nouvelle convention, valable pour trois ans, a été négociée entre la direction d’Electrabel et quatre bourgmestres mandatés (Javaux, Jonet, Dejon et Lacroix).

    Pour la commune de Nandrin, cela représente 32.284 euros à multiplier par trois années, soit un peu plus qu’avant (31.800 euros).

    « Un problème éthique »

    Pour le groupe d’opposition Vivre Nandrin, les termes utilisés dans la convention (« maintenir et pérenniser l’exploitation sur le site de Tihange ») posent problème.

    Les membres VN s’opposent fermement au « bunker » d’entreposage des combustibles proposé par Electrabel et voient une incompatibilité éthique entre accepter l’argent et s’opposer à ce projet.

    Le bourgmestre a rétorqué que les 96.000 euros étaient nécessaires au budget de Nandrin, les supprimer signifierait couper dans certains investissements.

    Pour Michel Lemmens, ces propos sont populistes.

    « Christophe Collignon et Jean-Michel Javaux n’ont pas le même discours que vous... Pactiser avec le Diable a un prix. »

     

    PAR A.G

    Source 

    Construction d’un ensemble de 3 bâtiments sur le site de la Centrale nucléaire de Tihange , AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE du 12/06/2019 au 12/07/2019 clic ici  :

  • Accès gratuit au panorama à 360° de la région liégeoise depuis la tour du Mémorial Interallié de Cointe ce dimanche 21 juillet 2019

    Lien permanent

    La tour sera accessible gratuitement au public, de 14 à 18 heures.

     L’entrée est gratuite.

    Des ascenseurs permettent d’accéder à son sommet, qui vous offre un magnifique panorama de la ville de Liège 

     

     

     

     

  • Un feu d’artifice pour le 21 juillet, la kermesse ce week-end, du vendredi 19 au dimanche 21 juillet,

    Lien permanent

    Le comité des fêtes de Hermalle-sous-Huy organise sa traditionnelle kermesse ce week-end, du vendredi 19 au dimanche 21 juillet, sur la place de l’Église.
    Cette année, 10 groupes musicaux de la région ont été conviés pour endiabler les festivités.


    Les activités débuteront vendredi avec la célèbre corrida.

    À 19h, les « petits » seront invités à participer à une course à pied de 1,5km. Pour les adultes, des épreuves « Challenge condruzien » de 5km et 10,6 km sont prévues pour 19h30.

    La remise des prix aura lieu à 21h et le groupe After Night clôturera la soirée. Samedi, la journée s’annonce conviviale avec une après-midi des familles où des jeux pour les enfants et les plus grands seront organisés par les scouts.

    « Nous offrirons des bons pour la fête foraine à tous les enfants », annonce le comité des fêtes. La soirée sera animée par Brother2Borther, Seven’s Brass, Les Marteaux, Dalton Brass, et Dj
    Toum.
    Le dimanche 21 juillet sera le point d’orgue de la kermesse avec un apéro offert par le comité des fêtes suivi d’un repas concocté par le traiteur Carmello. La guinguette de Tawfik avec LEMD, Mister mayd, et le traditionnel feu d’artifice mettront un terme aux festivités.


    L’entrée est, comme depuis les trois dernières années, payante (1 €).

    En effet, des services de sécurité supplémentaires ont été mis en place suite à un changement des exigences de la police en la matière. Mais attention, certaines activités, comme l’après-midi des familles, restent gratuites. -
    Par P.G.

    Source 

  • L’arbre à papillons souvent cité comme utile dans nos jardins serait-il nuisible ?

    Lien permanent

    ü Yves, un fidèle lecteur du Blog, nous fait revenir sur l’article « Attirez les papillons et les abeilles dans votre jardin grâce à nos 4 conseils sur le Blog ! » du 18 juillet.

    Voici un extrait de son commentaire :

    • On pourrait croire à ce fameux arbre à papillons, mais l'impact de ce nuisible est catastrophique pour ces insectes !

    Vous pouvez lire l’intégralité de son commentaire sous l’article cité plus haut.

    ü Notre recherche approfondie confirme ses propos … et aussi ceux du Blog.

    Nous avons trouvez dans l’article en suivant ce lien (et repris ci-dessous) la confirmation des propos d’Yves.

    Ce texte attire l’attention sur les conséquences nuisibles de l’arbre à papillons et son caractère invasif. Celui du Blog (Proposé par Pierre, autre fidèle lecteur) mettait en avant son attractivité intéressante pour la pollinisation d’autres espèces végétales.

    jard.png

    On est toujours heureux de le voir au milieu d’un chantier ou d’une friche.

    Il fleurit tout seul, attire de jolis papillons, mais peut aussi… les éradiquer.

     

    • Qui l’eut cru ?

    Cet arbre aux papillons peut, dans certains cas, menacer directement les insectes qu’il attire. L’arbuste salvateur devient alors exterminateur.

     

    • Il nourrit les papillons mais pas leurs chenilles

     Introduit en France en 1869 par le père David, Buddleia davidii est originaire de Chine. Il a vite séduit au point de compter aujourd’hui plus de 300 cultivars issus de l’espèce type. Certes, ses longues inflorescences (de 20 à 70 cm) couvertes de petites fleurs bleu pâle, mauve, pourpre, vieux rose, blanc, attirent les papillons grâce à leur nectar. En revanche, les feuilles ne nourrissent pas les chenilles de ces papillons alors que des essences locales le faisaient. Résultat : quand l’arbuste se propage, il devient vite invasif, chasse les autres plantes et vient bloquer la reproduction des papillons qu’il attire. Paradoxalement, l’arbre aux papillons peut contribuer très directement à l’extinction des papillons qu’il nourrit.

     

    • Il est déjà invasif

     Cette menace est réelle uniquement sur les zones ou l’arbuste est dominant. C’est tout de même souvent le cas dans le sud-ouest, le sud-est, par endroits en Bretagne, en Ile-de-France. Et la situation peut rapidement empirer si on n’y prête pas attention.

     

    • Jusqu’à 3 millions de graines

     En effet, on a tous déjà constaté cette capacité incroyable des buddleias à se ressemer un peu partout sans aucune aide de l’homme. On en voit sur des friches industrielles, au milieu de chantiers en plein centre-ville, sur des bords des voies ferrées et des routes, sur les talus, les berges des rivières, les trottoirs. En réalité, quand l’arbuste fane, des petites capsules beiges se fendent pour libérer les graines ailées qu’elles contiennent. Celles-ci sont emportées parfois très loin et se ressèment sur tous types de sols et expositions. Et comme un seul arbuste peut produire jusqu’à 3 millions de graines on peut, dans certains cas, craindre une prolifération de l’espèce. D’autant que le buddleia est très rustique, très résistant aux fortes chaleurs et aux sécheresses prolongées, et qu’il n’est jamais malade. De plus, il peut fleurir, et donc grainer et ressemer dès la première ou seconde année.

     

    • Des cultivars stériles

     Le buddleia qui pousse spontanément un peu partout n’est pas toujours l’espèce type. Les hybrides plantés dans les jardins peuvent eux aussi coloniser les alentours. Restez attentifs, surtout si vous êtes dans une région à forte implantation. Mais sachez aussi que désormais les obtenteurs ont sélectionné des nouveautés stériles comme les Buddleia x weyeriana.

    C’est parfois plus prudent de les privilégier.

     

    • Remerciement du Blog :

    Le Blog remercie bien évidemment, autant Yves que Pierre, pour nous proposer (ou réagir sur) des articles qui sont des sujets de notre terroir local et rural !

    Si vous avez d’autres propositions qui rappellent, à tous, que nous vivons à la campagne (et non en ville), le Blog est le premier intéressé !

    Encore MERCI à vous deux !

     

    ü Sources

    o   Article tiré du site :
    « JARDIN PRATIQUE », le magazine des conseils simples et faciles à appliquer au jardin.
    Texte signé de Catherine Larenaudie. ce lien 

    Article de GyM.

    Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager pour en faire profiter d’autres !

  • Une vague d’arnaques touche particulièrement les personnes âgées

    Lien permanent

    Une vague d’arnaques touche particulièrement les personnes âgées à Seraing: des malfrats simulent des accidents pour soutirer de l’argent


    Plusieurs arnaques ont été constatées à Seraing mais aussi dans d’autres communes de la province et dans toute la Wallonie en général.
    Certains évoquent déjà cette arnaque comme datant d’il y a plusieurs années à Seraing.

    Sur les deux derniers mois, on compte un autre cas à Esneux, confirme le chef de corps de la zone de police Secova.

    La police de Secova a d’ailleurs posté un message sur sa page Facebook pour appeler à la vigilance !

    Attention également à ne pas montrer ses papiers d’identité et à donner ses coordonnées personnelles au risque de pouvoir être arnaqué d’une autre manière.

    Le modus operandi est vicieux : les malfrats simulent des accidents pour ensuite soutirer de l’argent.

    Voici comment ils s’y prennent

    Source 

  • Itinéraire de la dernière étape du Tour de Liège aujourd'hui 19 juillet 2019

    Lien permanent

    Seraing - Seraing

    Seraing-Ougrée Départ officieux allée du Beau Vivier 12h30

    Départ officiel route de Hamoir 12h45

    Neupré km 4 12h50

    Anthisnes km 7 12h53

    Ouffet km 15 13h04

    Hamoir km 28 13h22

    SIT1 Vallée du Neblon km 29,8 13h25

    Ferrières km 37 13h35

    GPM1 Côte de Comblain-la-Tour

    km 38,6 13h37

    Hamoir km 42 13h41

    Ferrières km 43 13h43

    GPM2 Côte de Werbomont km 54 13h57

    Stoumont km 56 14h00

    GPM3 Côte de Basse-Bodeux

    km 64,9 14h12

    Trois-Ponts km 73 14h23

    SIT2 Cascade de Coo km 74,7 14h25

     

    GPM4 Côte de la Vecquée km 86,8 14h44

    Theux km 96 14h53

    Aywaille

    Ravitaillement km 102,4 15h01

     

    GPM5 Côte de Louveigné

    km 106,6 15h08

    SIT3 Banneux km 108,5 15h10

    Trooz km 113 15h16

    Pepinster km 114 15h17

    Olne km 115 15h19

    Trooz km 117 15h12

    GPM6 Côte sur les Bruyères

    km 121,3 15h27

    Sprimont km 122 15h28

    GPM7 Côte du Thier des Forges

    km 125,5 15h33

    Esneux km 131 15h41

    GPM8 Côte de la Roche aux Faucons

    Km 138,6 15h50

    Seraing km 139 15h50

    Liège km147 16h02

    GPM9 Côte de Sart-Tilman

    km 150,1 16h05

    Seraing RUSH km 152,8 16h07

    Arrivée avenue du Centenaire 16h12

    Source 

  • ‎C'est la fête à Villers-le-Temple ! 28 juillet 2019

    Lien permanent

     

     

    Villers Animations ASBL

    C'est la fête à Villers-le-Temple !

  • Bientôt à Nandrin des espaces de jeux et de rencontres accessibles à tous

    Lien permanent

    Programme Stratégique Transversal 2019/2024 l'annonce en page 14

    Extrait de l'Article

    "Des espaces de jeux et de rencontres accessibles à tous !!!
    Pour resserrer le tissu social et les liens intergénérationnels, la commune créera dans les villages des lieux de rencontres tels que : plaines de jeux, terrains de pétanque, potagers collectifs, etc.
    La commune réalisera le projet « Rencontre le long du Voye di Messe » à Saint-Séverin : aménagement d’un espace de rencontre et de jeux entre un étang à batraciens et un verger conservatoire, traversé par un chemin reliant la salle communale et l’école communale au « Voye di Messe ».
    Échéance : 2020-24
    Budget : 30.000€ (subsides « c’est ma ruralité » : 15.000€) "

    Source 

  • Du 5 au 9 août, l’ASBL Léodio organise un stage médiéval pour enfants

    Lien permanent

    Apprendre à manier l’épée avec un vrai chevalier

     

    C’est une première dans la région ! Du 5 au 9 août, l’ASBL Léodio organise un stage médiéval pour enfants. Actif depuis dix ans, ce groupe de chanteurs de musique ancienne se composent, pour la majeure partie, de professeurs de musique. Habitués à côtoyer des enfants, ils se sont lancés dans l’organisation d’un stage de vacances. Le siège social de l’ASBL se trouvant à Ouffet, ce stage aura lieu dans un champ éloigné du centre de la commune et à l’abri des regards. « Le décor de la commune se prête très bien au thème médiéval », explique Ann-Melody Reginster, présidente de l’ASBL. Depuis plus de cinquante ans, Ouffet accueille surtout « Les Médiévales », un week-end de festivités autour du Moyen-âge.

    Une histoire en 5 jours

    Au menu du stage : apprentissage de l’archerie et de la chevalerie et préparation d’un festin médiéval. Les enfants apprendront à manier l’arc à flèche et l’épée (en bois !) avec des compagnies extérieures comme les Archers du Bailli (de Braine-le-Chateau) et les Compagnons de l’écuelle (Feluy). « Les stagiaires feront de la cuisine avec les ingrédients d’antan », ajoute Ann-Melody Reginster. Les jeunes feront aussi du théâtre et joueront à différents jeux de balle, très populaires au Moyen-Age.

    Tout au long de la semaine, les enfants auront également une énigme à résoudre. « Au début de la semaine, la princesse se fait enlever. Le but est que les enfants devinent qui est le méchant. Le vendredi, on leur révèle son identité », raconte la présidente de l’ASBL, sans en dévoiler davantage.

    Le stage est prévu pour une trentaine d’enfants. Il reste encore de la place. Mais ne tardez pas ! Les inscriptions se clôturent le lundi 22 juillet. Le stage se déroule donc du 5 août au 9 août à Ouffet. Comptez 100 € par enfant, repas et matériel compris. Pour plus d’informations, appelez Ann-Melody au 0473/76.57.21 ou rendez vous sur le site internet de l’ASBL www.leodio.net (formulaire d’inscription en ligne).

    ESTELLE FALZONE

    source 

  • FESTIVAL DE VISITES GUIDÉES EN TERRES-DE-MEUSE - WALLONIE TERRE D'EAU IDÉES SORTIES SUR LE BLOG

    Lien permanent

    Le patrimoine, l’histoire et l’environnement se laissent découvrir en Terres-de-Meuse...

    Placée cette année sous le signe de la « Wallonie Terres d'eau » le festival de visites guidées vous emmène à la découverte des merveilles de la région et vous propose un vaste programme riche en surprises.

     

    21/07/19 : Hepsée, un hameau aux sources de l'Yerne

    - 28/07/19 : Moha, entre pierres et eau

    - 04/08/19 : Saint-Séverin : son patrimoine, ses légendes et ses mystères

    - 11/08/19 : Promenade commentée de Fallais

    - 18/08/19 : Visite "paysage et patrimoine" du village de Lamontzée

    - 01/09/19 : Visite de Hollogne-sur-Geer

    - 29/09/19 : Balade à la découverte de Huccorgne

    - 06/10/19 : Aqua Benedicta

    Coordonnées de l'organisateur :
    Tél : +3285212915
    Tél : +3285212171
    Adresse de l'évènement :
    1 Quai de Namur
    Maison du Tourisme
    4500
    HUY
    Tarifs Min Max
    Tarif adulte 5.00€

    Source 

  • « ACTIVITE DE L’ETE » « L’eau est un savoureux trésor… TOUS LES JOURS DE JUILLET ET AOÛT 2019

    Lien permanent

    TOUS LES JOURS DE JUILLET ET AOÛT

     

     

    « ACTIVITE DE L’ETE »

    « L’eau est un savoureux trésor… »

     

    Sur base d’un support remis au Syndicat d’Initiative, partez à la découverte des plus beaux points d’eau au cœur du Condroz ! Qu’il s’agisse de rivières, étangs, cascades, puits, l’eau est omniprésente dans les communes de Modave, Marchin, Clavier et Tinlot.

    En cours de route, vous devrez repérer des petites boîtes qui vous donneront la possibilité de poinçonner votre livret. En échange du feuillet poinçonné, une surprise sera remise aux participants.

    Une balade ludique et riche en découvertes à faire en voiture en famille ou entre amis au départ du bureau d’accueil situé au Pont de Bonne (Modave).

    A NOTER : chaque participant se verra recevoir des tickets donnant droit à des dégustations et autres produits du terroir à utiliser en cours de route ou ultérieurement.

     

    Infos : Syndicat d’initiative « Entre Eaux et Châteaux » - 085/41.29.69 - info.sivh@gmail.com

    Facebook : Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot

  • Attention à vos données lorsque vous utilisez l’application FaceApp!

    Lien permanent

    Gratuite et prête à l’utilisation : voici l’un des avantages de cette application née en Russie il y a deux ans et qui vous permet de modifier votre visage grâce à des filtres qui utilisent l’intelligence artificielle. Selon son site, 21 filtres sont actuellement disponibles dans la version gratuite, là où la version payante en compte 28.

    Se vieillir

    Sur Twitter, depuis quelque temps, elle fait le buzz, grâce à une FaceApp Challenge et au hashtag #FaceApp, qui lance le défi de vous prendre en photo et d’appliquer le filtre vieillissant. Au-delà des résultats, qui sont plutôt marrants (voir photos), l’application russe qui fait le buzz en cet été 2019, pose plusieurs questions. Comme le rappelle Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale, « trop souvent, l’utilisateur ne lit pas les conditions d’utilisation. L’entreprise utilise les données à des fins publicitaires, ce qui lui fait gagner de l’argent. En soi, c’est le cas pour d’autres applications. Le problème est de savoir où vont ces données et comment elles sont utilisées ».

    Ce qui pose véritablement problème, ce sont les conditions. Sur la toile et dans la presse, le flou autour de celles-ci interpelle. Notamment ces passages qui parlent d’une licence « perpétuelle, irrévocable, non exclusive, sans redevance, mondiale et transférable à utiliser, reproduire, modifier, adapter, publier, traduire, distribuer et montrer » vos données. Sans compter également le fait que l’utilisateur accepte aussi l’utilisation commerciale des données.

    « Cette clause me paraît vague et douteuse », explique Gauthier Bogaert, avocat. « Toutefois, l’existence de cette clause ne signifie pas forcément qu’elle soit applicable. On peut s’y opposer. Le Règlement général sur la protection des données encadre la protection des données en Europe et éventuellement, l’utilisation que l’on peut en faire. »

    Dans tous les cas, la prudence est de mise afin que le selfie soit conscient et pas juste marrant.

    PAR LAVINIA ROTILI

     | Source 

  • Vous êtes à la recherche d'un endroit sympathique en gardant vos bambins à l’œil ? dans les idées sorties du blog

    Lien permanent

    Jeux en bois pour les enfants et bières spéciales pour les parents, voici l'offre simple, mais combien alléchante, du Château de l'Avouerie d'Anthisnes du 16 Juillet au 14 Août.

    Alors, si vous aussi vous êtes à la recherche d'un endroit sympathique où vous poser durant quelques heures en gardant vos bambins à l’œil tout en dégustant l'une ou l'autre bières artisanales... venez découvrir le Château de l'Avouerie d'Anthisnes cet été !

  • Attirez les papillons et les abeilles dans votre jardin grâce à nos 4 conseils sur le Blog !

    Lien permanent

    Rien de plus joyeux, au jardin, que de voir les papillons voleter et les abeilles vrombir de fleur en fleur. D'autant que leur utilité n'est plus à démontrer ! Ils assurent notamment la pollinisation des arbres fruitiers.

    Voici 4 astuces pour attirer plus de papillons et d'abeilles au jardin. 

    ü 1. Accueillez des plantes nectarifères

    Les plantes nectarifères sont très importantes si vous voulez attirer les papillons et les abeilles dans votre jardin. Le nectar est la substance sucrée contenue dans les fleurs. Les papillons et les abeilles en raffolent et en vivent ! Les fleurs doubles ne contiennent pas de nectar. Optez dès lors pour des fleurs simples. Il est important de diversifier l'offre de plantes nectarifères puisque les papillons, les bourdons et les abeilles ont chacun leurs propres préférences. Parmi les plantes nectarifères intéressantes sur le plan esthétique, citons :

     

    • La phacélie à feuilles de tanaisie (Phacelia tanacetifolia)
    • La viorne obier (Viburnum opulus)
    • La verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis)
    • La lavande (Lavandula)
    • Le pois de senteur (Lathyrus)
    • L'échinacée pourpre (Echinacea purpurea)
    • La digitale (Digitalis purpurea)
    • L'arbre aux papillons (Buddleja davidii)
    • Le lilas (Syringa vulgaris)
    • La rose trémière (Alcea rosea)

    ü 2. Fournissez un abri

    Les papillons et les abeilles apprécient la chaleur et le soleil et font le plein d'énergie au soleil, à l'abri du vent. Offrez-leur donc des coins abrités, par exemple en installant au jardin des haies ou des arbustes. Ces coins de verdure attireront également toute une série d'autres insectes utiles, comme des araignées. Par ailleurs, les coins un peu "fouillis" composés de feuilles mortes et de restes de plantes sont très attirants pour les insectes, y compris en automne et en hiver. Un autre élément très intéressant pour les abeilles et les papillons est la prairie fleurie. Semez-la au printemps et profitez tout l'été d'un jardin plein de couleurs et de variété !

     

    Saviez-vous que les oiseaux adorent eux aussi voleter dans un jardin bien abrité ?
    Vous pourrez donc faire d'une pierre deux coups !

    7.jpg

    ü 3. Réalisez un hôtel à insectes

    Quoi de mieux pour héberger les insectes au jardin qu'un hôtel conçu spécialement pour eux ? Achetez un hôtel à insectes ou réalisez-en un vous-même. Rien déjà qu'un bout de bois dans lequel quelques trous ont été perforés ou un fagot composé de morceaux de bambou ou de branchettes ne manqueront pas d'attirer de nombreux insectes. Vous souhaitez en faire une maisonnette sympa ? Faites donc preuve de créativité et créez un véritable hôtel avec, dans chaque "chambre", des matières différentes comme de la paille, des brindilles et des pommes de pin. Les insectes pourront alors y passer la nuit, l'hiver, voire y pondre leurs œufs. Installez l'hôtel à insectes à un endroit ensoleillé du jardin, à l'abri du vent.

    an.jpg

    ü 4. Prévoyez des plantes hôtes

    Les plantes hôtes sont des plantes qui servent de nourriture aux chenilles. Elles sont très importantes car si les chenilles n'ont pas assez de nourriture, elles ne pourront jamais se développer jusqu'au stade de papillons. Les chenilles sont sélectives et ne mangent pas n'importe quelles plantes. De plus, chaque chenille/papillon a des préférences différentes. Voici une petite liste de plantes hôtes :

    • L'ortie commune (Urtica dioica) accueille le vulcain, le paon du jour, la petite tortue, le Robert-le-diable, la carte géographique
    • La julienne des dames (Hesperis matronalis) accueille l'aurore
    • Les chardons (Carduus) accueillent la vanesse du chardon
    • Le lierre (Hedera helix) accueille l'azuré des nerpruns
    • Les choux (Brassica oleracea) accueillent la grande et la petite piéride du chou
    • L'oseille commune (Rumex acetosa) accueille le cuivré commun

     

    ü Un jardin accueillant pour les abeilles, les papillons et... les humains !

    Si vous suivez tous ces conseils, vous aurez un jardin accueillant pour les papillons et les abeilles, mais nous aussi, les humains, apprécions d'être entourés de fleurs. Si vous avez un grand jardin, vous pouvez même aménager une haie mixte composée d'arbustes fleuris comme l'aubépine, le pommier sauvage, le troène commun ou le nerprun. Et n'oublions surtout pas les arbres fruitiers. Les abeilles, qui se sentiront bien dans votre jardin, ne manqueront pas de les polliniser.

    Profitez bien de ce don de la nature !

    11.jpg

    ü Si vous êtes sensibles aux actions menées pour la protection des abeilles, je vous invite à consulter le page Facebook de « Ruchers sans frontière ».

    Ruchers sans Frontière veut sensibiliser le grand public à la problématique de la disparition des abeilles et agir pour enrayer le processus de déclin de la production des fruits et légumes de la planète.

    Il faut savoir que 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs.

    Que 90 % des semences cultivées ont disparu en moins d’un siècle.

    Que les abeilles assurent la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales du globe.

    L’abeille est donc une alliée indispensable dans le maintien de l’équilibre des écosystèmes et de notre agriculture.

    L’Association s’engage dans la lutte contre la disparition des abeilles et veut promouvoir l’apiculture en Belgique et à l’étranger (déjà une action au Togo) en formant et en aidant les candidats apiculteurs.

     

    ü Sources

    • Un Post de Pierre DELVAUX sur Facebook le 13 juillet.
      Pour lire l’article original, suivez « ce lien».
    • Page Facebook de « Ruchers sans frontière ».
    • Photos libres et Blog 

    Article de GyM.

    Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager pour en faire profiter d’autres !

    66659456_2398274400267516_6493699357064298496_n.jpg

     

  • TOUR DE LA PROVINCE DE LIÈGE AUOURD'HUI 18 JUILLET 2019 BRAIVES - BRAIVES

    Lien permanent

    BRAIVES - BRAIVES


     Départ officieux : rue de Brivioulle
    (face au n°15) 12h25


     Départ officiel : rue de la pomme (face
    au n° 9) 12h30


    Hannut km 5 12h37
    Wasseiges km 16 12h52
    Burdinne km 26 13h05
    Fernelmont km 30 13h10
    Héron km 32 13h13
    Wanze km 39 13h22
     GPM1 Côte de l’autoroutekm 47,4
    13h33
    Villers-le-Bouillet km 49 13h35
    Verlaine km 54 13h43
    Amay km 60 13h50
     SIT1 Château de Jehay km 62,2 13h52
    Saint-Georges km 67 14h00
    Engis km 69 14h03
    Flémalle km 73 14h07
     GPM2 Côte de Sart d’Avette
    km 77,7 14h13
    Grâce-Hollogne
    Ravitaillement km 79 14h14
    Donceel km 86 14h26
    SIT2 Château de Limont km 92,7 14h33
     RUSH premier passage de la ligne
    km115,9 15h04
    Waremme km 94 14h35
    Faimes km 95 14h37
    Geer km 99 14h42
    Braives Entrée sur le circuit local
    km 112 15h00
     SIT 3 Ravel de Braives
    2e passage de la ligne km 131,4 15h25
     Arrivée rue du Tumulus km146,9 15h46
    Horaire calculé à 45 km/h de moyenne

    Source 

  • Nuisibles pour les vaches et pour... nous ?

    Lien permanent

    Les pneus usés sont nocifs pour nos vaches

    l y a quelques semaines nous nous inquiétions du nombre de vaches qui meurent après avoir ingurgité des morceaux de cannettes abandonnées par des promeneurs le long de leurs prairies. Aujourd’hui, les agriculteurs français et belges mettent en garde contre les pneus qui connaissent le même sort que les cannettes.

    « Plutôt que d’aller au parc à conteneurs ou de les donner à leurs fournisseurs, certains se débarrassent de leurs roues usagées le long - voire même dans - nos prairies. Nous ne les remarquons pas toujours tout de suite et ces déchets se dégradent au fil du temps. Des bouts de caoutchouc, ferraille et goudron sont alors avalés par nos animaux sur le lieu d’abandon ou bien plus loin. Les morceaux pouvant voyager plusieurs mètres grâce au ruissellement de l’eau », nous confie Tom, un agriculteur.

    Selon l’association française Robin des Bois et plusieurs agriculteurs belges, ces pneus usés causent abcès, péritonites, fièvre, perte d’appétit, baisse de la production de lait et cancers.

    Qualité du lait

    Si aucune étude ne le prouve, on craint en France que cette pratique ne puisse influer sur la qualité du lait et de la viande et peut-être, à terme, devenir nuisible pour notre santé.

    « Depuis des années, nous conservons les vieux pneus pour maintenir, par exemple, des bâches d’ensilage. Mais, ils sont utilisés bien loin du bétail et nous surveillons de près leur érosion. Les risques que nous prenons sont donc calculés, contrairement à ce qui se passe quand on abandonne un pneu dans un pré. Il est temps que cette pratique cesse ! », conclut un autre agriculteur.

    Une profession qui fait d’ailleurs toujours plus appel aux centres de recyclage. Ainsi, 4.597 tonnes de pneus ont été récoltées en 2018 dans le milieu agricole par recytyre contre 2.897 en 2009.

    Par A.VLT.

    Source 

  • Atelier cuisine Organisé par La Fine Bouffe le 22 juillet 2019

    Lien permanent
    Nous cuisinerons de bons petits plats ensemble pour ensuite les déguster.
    Les produits de saison et un max bio seront au rdv.
    Nous nous arrêterons aussi sur les sensations de notre corps et nous apprendrons à manger lentement.
    Vive les 5 sens, l'énergie et la santé !
     

    Lundi 22 juillet 2019 de 18:00 à 21:00


    Rue Tige de Strée, 4577 Modave, Belgique

     
     
     

     

     

     

  • ‎C'est la fête à Villers-le-Temple ! 28 juillet 2019

    Lien permanent

     

     

    Villers Animations ASBL

    C'est la fête à Villers-le-Temple !

  • Une page Facebook Zone de police de Huy – Officiel

    Lien permanent

    La zone de police de Huy ne disposait pas encore de page Facebook officielle. « Une page avait été créée en 2017, avant mon arrivée, mais elle n’était plus active. J’ai fait une demande auprès de Facebook pour la faire supprimer et nous avons créé une nouvelle page baptisée Zone de police de Huy – Officiel » a détaillé le commissiaire-divisionnaire Christophe Romboux.

    L’objectif est de transmettre des informations à la population via ce canal : « Nous publierons les mesures de circulation induites par des chantiers ou des événements. Nous communiquerons également éventuellement lorsqu’un dossier sera élucidé » précise le commissaire-divisionnaire.

    Cette page ne sera cependant pas une interface pour permettre à la population de contacter la police. « Il ne s’agit en aucun cas d’une porte d’entrée pour contacter la police de Huy » insiste le commissaire. »

    Toutes les prises de contact officielles doivent se faire via téléphone, directement au commissariat ou éventuellement par mail zp.huy@police.belgium.eu

    PAR A.BT

    Source 

    Zone de Police de HUY - Officiel

  • La « Balade des Châteaux Condruziens » le 3 août 2019  une organisation du Comité de Village d’Ochain

    Lien permanent

      la « Balade des Châteaux Condruziens »,  c’est avec plaisir que le « Comité de Village d’Ochain » vous propose

    le samedi 3 août 2019 une nouvelle balade “ De Vallée en Vallée “ pour véhicules anciens et modernes . 

    Une journée détente dans de merveilleux paysages et avec l’invité d’honneur , Monsieur Soleil

    BALADE 2 Flyers v2.docx

    Bulletins d'Inscription v2.docx